Partagez | 
 

 (VICK) + le sauvetage de doudou le poisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noé Sidh
staff ◊ cute little pearl

messages : 94 pseudo : cupcake avatar + © : michael fjordbak + mischievous wink
âge : pas encore 20, ewi, c'est un jeunot.
statut civil : célibataire. enfin, avec un énorme crush. mais célibataire, c'est plus un statut, c'est un état, pour lui.
job/études : étudiant en physique chimie pour devenir prof, il bosse dans une boutique de comics le reste du temps.
MessageSujet: (VICK) + le sauvetage de doudou le poisson   Mar 3 Mai - 14:43

i need somebody, help.

• un génie. tu es un génie, vraiment noé, bravo. nan, franchement, tu mérites une médaille à ce stade là. t'as les mains en sang, et y a un pauvre petit poisson, ton poisson dans tes mains qui est en train de crever doucement. si, tu sais, ton ami, que tu traînes partout avec toi. comment tu en es arrivé là ? je sais moi-même pas. tu traînais en ville, tu marchais, l'aquarium sous le bras, le nez en l'air. tu te baladais, profitant d'une journée de congé, où tu ne travaillais pas, ni n'allais en cours. tu avais déjà révisé, alors tu t'étais accordé une petite balade. et tu t'étais perdu. enfin, non, pas vraiment perdu. tu n'avais juste pas fait attention où tu mettais tes pieds. il était prêt de midi. personne n'était là à la colloc' quand tu t'étais réveillé. il n'y avait donc personne pour te dire que tu vais mis ton t-shirt gris à l'envers, ou que ta chemise rouge et noire à carreaux était froissée. et encore moins pour te rappeler que tu avais encore deux converses de couleurs différentes, une rouge et une bleue. tu aurais pu aller déranger inka, mais tu ne doutais pas un seul instant qu'elle essayait de survivre à sa gueule de bois, récoltée par une énième beuverie la veille au soir. alors tu t'étais dit que tu flânerais tout seul.
• c'est ainsi que tu t'étais retrouvé à entrer dans l'hôpital, sans te rendre compte du bout de chemin que tu avais parcouru. et quand tu as voulu regarder autour de toi, pour chercher la sortie et comprendre comment tu en étais arrivé là, tu t'es emmêlé les pieds dans tes lacets, qui traînaient par terre, comme d'habitude. c'était pourtant pas faute qu'on te répète que si tu ne doublais pas tes nœuds, ils se défaisaient et tu risquais de tomber. c'est ce qui est arrivé, bien évidemment. quand on en fait qu'à sa tête aussi... sauf que tu t'es vautré en beauté, que ton aquarium t'a glissé des mains et le verre a éclaté par terre. l'eau s'est répandue et ton poisson est là, frétillant, à la recherche de son oxygène, de son milieu de vie. sa queue tape frénétiquement le sol et il sautille. alors, essayant de l'attraper, tu te coupes, évidemment, avec les bris de verre. tu finis par enfin le capturer dans tes mains. maintenant tu dois trouver un verre d'eau dans lequel le mettre pour le sauver. parce que c'est phosphore. c'est ton ami. et tu ne peux pas le laisser mourir. et peu importe le sang sur tes mains et le picotement de l'air sur les plaies. tu cherches une infirmière, un médecin, une standardiste, n'importe qui portant une blouse blanche. il y a une jeune femme blonde qui marche, pas vraiment dans ta direction, mais qui se pointe pas loin. alors tu cours vers elle, avec ton air dégingandé et tu la supplies « madame, scusez moi, j'ai besoin de votre aide ! vous auriez un gobelet en plastique et un peu d'eau ? sinon mon poisson va mourir ! »
fiche (c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vicktoria Moreau
member ◊ cute little nemo

messages : 241 pseudo : Nevaeh avatar + © : Barbara Palvin - Stolen Paradise



âge : 25 ans
statut civil : Il met en doute ma solitude amoureuse
adresse : Dans le quartier de Milady, n°0112
job/études : Éducatrice spécialisée & artiste refoulée
MessageSujet: Re: (VICK) + le sauvetage de doudou le poisson   Mar 3 Mai - 17:54

Mission sauvetage du poisson

La tête dans le brouillard, tu ouvres les yeux sans vraiment prendre conscience de la réalité. Il te faut quelques secondes pour comprendre que c'est ton réveil que tu viens de pousser au lieu de couper la sonnerie. Pourquoi sonne-t-il aussi tôt ce matin ? Ha, oui … Le travail ... émerge-t-elle en se levant sans conviction. Les jours de repos, il n'y a rien de plus fatale. Surtout quand on se surmène au travail et que l'on bénéficie d'un congé de trois jours légèrement forcé, on a juste envie de se changer les idées et de s'amuser. Et c'est justement ce que tu as fait ce week-end. Malheureusement, le retour à la réalité est assez piquant. À force de rêvasser tu prends du retard et fais peur à tout le personnel de l'hôpital qui te connaît et qui sait que tu arrives toujours en avance, et non l'inverse. Certains plaisantent à ce sujet, mais ta plus proche collègue est au bord de la crise de nerf. « Tu pouvais pas me prévenir ?! J'étais morte de trouille, je croyais que tu avais eu un accident ! Vingt minutes de retard, mais qu'est-ce qui s'est passé ? » te dit-elle en parlant très vite. Ton cerveau embrumé a encore du mal à tout mettre en ordre, tu lui réponds simplement et franchement « J'ai eu du mal à me réveiller, c'est tout. Mais c'est bon, je suis là maintenant, alors n'en faisons pas tout un plat … » sans t'excuser. Pour le nombre de fois où elle n'arrive pas à l'heure, elle ne va pas te gonfler toute la journée.

« Mais c'est pas vrai ! » t'énerves-tu en reculant d'un bon. Avec le café que tu viens de te renverser dessus, tu peux officiellement dire que ce n'est décemment pas ton jour. « Bon, les enfants, je vais chercher de quoi nettoyer tout ça. Je vous laisse cinq minutes, alors soyez sages. Je compte sur vous. » dis-tu en te dirigeant vers la sortie de la pièce, sans perdre le ton enjoué que tu n'empruntes qu'avec tes petits protégés. Ne voulant pas t'éclipser trop longtemps, tu avances à pas vif dans les couloirs pour trouver de quoi nettoyer la table, le sol et ta pauvre blouse qui vient en partie de passer du blanc au marron. Tu commences à attraper le nécessaire lorsqu'un bruit te fait sursauter. Ayant entendu quelque chose se briser, tu sors de la pièce de maintenance au pas de course et retournes en direction de la salle où se trouve les enfants. Mais contrairement à ce que tu croyais, ils sont parfaitement sages et n'ont rien cassé. Que pouvaient-ils faire tomber aussi dans cette sale ? Pas grand-chose de fragile en tout cas. Non, celui qui a laissé du verre éclater au sol n'est autre que le gars qui court vers toi les mains tendus en aumône avant que tu n'aies le temps de vérifier que tes patients vont bien. « Madame, scusez moi, j'ai besoin de votre aide ! Vous auriez un gobelet en plastique et un peu d'eau ? Sinon mon poisson va mourir ! » t'explique-t-il, complètement paniqué. Tu ouvres des yeux ronds gros comme des soucoupes, non seulement surprise de son allure mais surtout étonnée par la situation. Comprenant sa détresse, tu ouvres la porte pour qu'il entre à ta suite. « Entrez, je vais vous cherche de quoi sauver votre poisson. » dis-tu d'un ton calme en allant chercher un pichet d'eau à moitié plein pour le petit animal. « Voilà, votre poisson aura plus de place que dans un verre. » souris-tu en le posant sur la table. « Mais vous êtes blessé … » remarques-tu, lui tournant le dos aussitôt pour fouiller dans un tiroir où se trouve une petite trousse de secours pour les enfants que tu gardes. On est jamais à l'abri d'un petit bobo. Tu fermes la porte au passage, disant aux enfants que ce n'est rien et qu'ils peuvent continuer leur activité. Très professionnelle, tu lui demandes « Allez, montrez-moi où vous vous êtes coupé. Et expliquez-moi pourquoi vous aviez ce poisson dans les mains et comment vous vous êtes fait ça. » en t'asseyant face à lui, le désinfectant, les cotons et les pansements sortis et prêts à être utilisés.

_________________



PERFECT NIGHTMARE

Tu m'as regardé une seconde de trop. C'est comme ça que tu m'as rendu folle.
©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Vicktoria Moreau le Dim 29 Mai - 16:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noé Sidh
staff ◊ cute little pearl

messages : 94 pseudo : cupcake avatar + © : michael fjordbak + mischievous wink
âge : pas encore 20, ewi, c'est un jeunot.
statut civil : célibataire. enfin, avec un énorme crush. mais célibataire, c'est plus un statut, c'est un état, pour lui.
job/études : étudiant en physique chimie pour devenir prof, il bosse dans une boutique de comics le reste du temps.
MessageSujet: Re: (VICK) + le sauvetage de doudou le poisson   Mar 3 Mai - 18:55

i need somebody, help.

• elle te fait entrer dans une pièce, pleine de jouets, de cubes en mousse, de jeux en bois, de poupons et autres petites voitures. et il y a plein de gosses. tu connais pas mal de gens qui se sentiraient mal en leur présence, mais ce n'est pas ton cas. elle dit quelques mots aux enfants pour les rassurer et ils continuent leurs jeux. tu ne veux pas perdre phosphore. ce ne serait pas juste comme perdre un animal de compagnie, ce serait perdre un ami, un membre de ta colocation, un confident. ce n'était pas pour rien que tu l'emmenais partout avec toi. tu y étais attaché. comme tu t'étais déjà attaché aux trois autres prédécesseurs. u en prenais soin, changeais les aquariums à chaque fois, pour qu'ils se sentent bien. tu n'oubliais jamais de les nourrir. ce n'était pas juste une décoration pour toi. il n'y avait qu'à la fac que tu ne l'emmenais pas, parce que c'était trop encombrant. ce n'était pas pour autant que tu négligeais calcium, ta plante verte préférée, mais elle, elle ne réagissait pas de façon visible lorsque tu mettait tes doigts dans le terreau. et puis, c'était moins facile à transporter. elle prend le poisson rouge dans tes mains blessées et le met dans un pichet d'eau. et tu regardes le petit animal bouger, découvrir ce nouvel endroit. est-ce que si tu pars avec la carafe ce serait considéré comme du vol ? tu n'as pas envie d'être un hors-la-loi. tu es quelqu'un de bien comme il faut. combien un truc pareil pourrait bien coûter ? tu n'en as aucune idée. tu espères que ce n'est pas trop cher, car tu n'as guère plus de trente euros dans les poches.
• elle remarque que tu es blessé, et tu commences à peine  en prendre conscience. tu étais tellement absorbé par la vie de ton ami que tu en as oublié la tienne. tu ne ferais vraiment pas long feu si tu faisais partie d'un film d'action. quoique, tu aurais plutôt la place de l'informaticien/hacker qui passe son temps dans la camionnette, à pirater les codes pour permettre aux héros de s'en sortir. tu ne serais que rarement dans le feu de l'action, et tu aurais aucun choix à faire. tu serais le sidekick, en somme. tu le sais déjà, mais ça ne t'embête pas. tu le sais, de toute manière, que tu n'as pas la carrure d'un batman. tu n'es pas fait pour mettre des raclées. à la limite, plus que robin, alfred te plairait bien. ou oracle, avec son passé intéressant, et son handicap. elle se tourne et prend une petite trousse de secours. tu n'aimes pas les hôpitaux en plus, alors tu ne vois vraiment pas ce que tu fais là. mais tant pis. tu es un bon garçon. alors quand elle te demande de tendre les mains, tu le fais. puis, elle te demande ce que tu fais là, tout en te soignant. tu as l'impression de te retrouver à l'école primaire. maladroit comme tues, tu passais la majorité de tes récréations dans le bureau de l'infirmière. elle était devenue ton amie, à force de te voir presque deux fois par jour.
« je sais pas vraiment. je me baladais, puis j'ai pas trop fait attention où j'allais. j'avais mon poisson -dans son aquarium à ce moment là, vous savez, ces aquariums ronds, tout simple, avec un peu de sable au fond et des fausses algues- sous le bras, parce que je sors rarement sans lui. je m'étais dit que j'allais profiter du beau temps. puis je faisais vraiment pas attention où j'allais. je me suis retrouvé dans l'hôpital sans savoir par quel chemin je suis passé. on dira que je suis un peu distrait. et comme quand je suis parti, ma colocation était vide, j'ai pas pensé à faire de double nœud à mes con... verses. zut. j'en ai encore mis deux différentes. et du coup personne ne m'a prévenu. alors, comme mes lacets étaient défaits, je me suis emmêlé les pieds, et je suis tombé. et je crois que c'est en récupérant phosphore, mon ptit poisson, que je me suis coupé avec les débris de verre. » ce fut une très longue tirade, et tu es persuadé qu'elle n'a pas réussi à te suivre. pourquoi est-ce que tu es allé décrire en détail le bocal dans lequel tu avais mis ton poisson hein ? parce que ton poisson tu l'aimes, et que comme toutes les choses que tu aimes, eh bien, tu t'étales. tu regardes tes converses et tu fronces les sourcils. non, pourquoi la chaussure bleue à droite s'était éprise de la rouge à gauche ? et pourquoi tu les avais mises à côté sur ton étagère à chaussure ? c'était un grand mystère. il te faudrait au moins inka pour t'aider à le résoudre. « vous pensez qu'un pichet comme ça, ça coûte combien ? »
fiche (c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vicktoria Moreau
member ◊ cute little nemo

messages : 241 pseudo : Nevaeh avatar + © : Barbara Palvin - Stolen Paradise



âge : 25 ans
statut civil : Il met en doute ma solitude amoureuse
adresse : Dans le quartier de Milady, n°0112
job/études : Éducatrice spécialisée & artiste refoulée
MessageSujet: Re: (VICK) + le sauvetage de doudou le poisson   Mar 3 Mai - 21:15

Mission sauvetage du poisson

Et toi qui pensais être à côté de tes pompes aujourd'hui … Mais encore une fois, on vient te prouver qu'il existe pire. Qu'est-ce qui a pu arriver à ce jeune homme pour être dans un état pareil ? Des chaussures dépareillées, un t-shirt à l'envers, une chemise froissée et un air ahuri, c'est à croire qu'un tremblement de terre l'a fait tomber de son lit ce matin. Tu ne peux pas t'empêcher de t'inquiéter pour lui, surtout avec ses mains ensanglantées. Les enfants vous regardent étrangement. Ce n'est pas dans tes habitudes de faire entrer des inconnus ici, encore moins si ce n'est pas pour une intervention pédagogique. Heureusement, aucun d'eux n'a le courage de s'approcher pour faire le curieux. Au moins, tu es tranquille pour examiner ce patient, même si tu n'es pas censée t'en occuper. Tu n'es pas infirmière mais éducatrice spécialisée, ne l'oublies pas. Heureusement que tes études et expériences t'ont apprises à réagir efficacement face à des situations sans gravité. Tu observes ses plaies, t'assurant qu'aucun débris n'est resté à l'intérieur. Aussi délicatement que tu le ferais avec un enfant, tu passes de la biseptine sur les coupures. Pendant ce temps-là, il te raconte ses mésaventures. Tu écoutes attentivement, essayant de t'accrocher à son récit alambiqué sans vraiment comprendre pourquoi il te parle du bocal de son poisson. Mais en entendant cette phrase, tu redresses la tête. C'est à peine si tu suis tout le reste de son monologue. « Oui, je crois qu'on peut dire que vous êtes tête en l'air. Où avez-vous renversé le bocal de votre poisson ? C'est dangereux de laisser ce lieu accidenté dans les couloirs de l'hôpital. » dis-tu, pressée, en lui couvrant ses plaies avec des pansements pour enfant. « Et désolée pour les petits oursons mais c'est tout ce que j'ai. » t'excuses-tu en souriant, un peu confuse de le prendre pour un enfant. Il est peut-être jeune mais ce n'est pas non plus un bambin de huit ans, comme ceux que tu gardes actuellement. « Vous pensez qu'un pichet comme ça, ça coûte combien ? » te demande-t-il pendant que tu ranges ton matériel dans la trousse puis dans la commode. Tu ris doucement, amusée par sa question particulière. « Je dois vous dire que je n'en ai pas la moindre idée. Donc si dans les jours à venir, quand votre poisson rouge aura retrouvé une vraie maison, vous pouviez me ramener le pichet je vous en serais reconnaissante. » lui proposes-tu. Cela te semble être un marché équitable. « Bon, excusez-moi, j'ai deux bêtises à réparer pour le coup : la mienne et la vôtre. » plaisantes-tu en te souvenant de ton café renversé. « Je peux vous demander un petit service ? Je ne peux pas laisser les enfants sans surveillance pendant trop longtemps et nettoyer les dégâts de nos maladresses ne vont pas me prendre deux minutes. Est-ce que vous seriez d'accord pour garder un œil sur eux ? Pour le moment ils sont occupés, mais je n'ai pas envie qu'il y ait de turbulence durant mon absence. Puis si il y a un problème, vous avez juste à venir me chercher ou à demander à un interne qui passe dans le couloir de venir me trouver. Vous seriez d'accord ? » demandes-tu avec ta mine de petite fille malheureuse. Il faut vraiment que tu arrêtes avec ces mimiques. « S'il vous plait, vous me devez bien ça … Puis je vous promet de faire au plus vite pour ne pas vous retenir plus longtemps. » le supplies-tu en observant brièvement tes protégés. Aujourd'hui tu ne t'occupes que des malades stables, sans gravité. Ça tombe bien, même si ces enfants sont tous atteints d'un cancer plus ou moins visible.

_________________



PERFECT NIGHTMARE

Tu m'as regardé une seconde de trop. C'est comme ça que tu m'as rendu folle.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noé Sidh
staff ◊ cute little pearl

messages : 94 pseudo : cupcake avatar + © : michael fjordbak + mischievous wink
âge : pas encore 20, ewi, c'est un jeunot.
statut civil : célibataire. enfin, avec un énorme crush. mais célibataire, c'est plus un statut, c'est un état, pour lui.
job/études : étudiant en physique chimie pour devenir prof, il bosse dans une boutique de comics le reste du temps.
MessageSujet: Re: (VICK) + le sauvetage de doudou le poisson   Dim 22 Mai - 2:32

i need somebody, help.

• elle désinfecte doucement tes plaies, comme si tu étais un gosse. tu devrais râler, froncer les sourcils. mais en fait, toi ça te dérange pas. d'une part parce que tu as l'habitude d'être considéré comme un gamin, et puis que comme ça, eh bah ça pique moins. oui, tu grimaces toujours lorsqu'on pose le désinfectant sur tes blessures. oui, tu es un vrai gamin. t'en es conscient, malgré ce qu'on peut croire. t'as conscience que tu agis souvent comme si tu avais huit ans et que tu débarquais de vénus. ou de pluton, tu sais pas trop encore. tu y réfléchis des fois, tard la nuit. t'es pas comme les autres, alors ça veut forcément dire que tu viens d'une autre planète, non ? comment ça, c'est pas comme ça que ça marche ? roh, chut, vous, vous croyez en rien, alors vous êtes pas des gens de confiance. toi, tu crois aux extra-terrestres,et une part de toi est toujours aussi certaine que le père noël existe. bien sûr, t'as appris à rien dire, pour ne pas qu'on se moque de toi. t'aimes pas ça, les moqueries. mais tu y crois encore. et tu laisses encore un verre de lait à la fenêtre. ce sont les chats qui l'ont bu, qu'on te dit tout le temps. mais peu importe. quelqu'un l'a bu, quelqu'un qui en avait besoin, et c'est ça l'esprit de noël, pour toi. elle te demande où tu as cassé le bocal. il te faiut un peu de temps pour réfléchir. pas longtemps. juste assez, parce que faut quand même que tu te souviennes de comment t'en es arrivé là, et ça, c'est pas gagné, vu comment t'es tête en l'air ce matin. « dans le couloir. je crois. il me semble. je suis désolé. j'espère que vous aurez pas de problèmes à cause de moi. ça m'embêterait. » elle met des pansements sur des coupures, avec des petits oursons, qui te rappellent ceux d'un dessin animé qui passe à l'heure du déjeuner. tu as un grand sourire. elle s'excuse des motifs mais tu secoues la tête « oh non, ils sont trop géniaux. vraiment, trop. merci. » tu as un grand sourire. un sourire qui fait des câlins et des bisous, à distance, comme dit inka des fois.
• elle te dit qu'elle ne sait pas combien ça coûte, elle non plus. voilà qui est très fâcheux. elle te demande si tu peux le lui ramener, une fois que tu auras racheté un aquarium pour phos', qui a l'air en sérieuse dépression, dans un si petit récipient. tu hoches la tête d'un air sérieux. promis. tu vas même l'écrire sur ta main, pour l'écrire sur un post-it, histoire de pas oublier. tu iras en racheter un avec ariane. de toute manière, il te refaut des tshirts, les tiens sont dans des états misérables. elle va se moquer de toi, la vilaine. mais c'est pas grave. tu vas pouvoir lui dire que tu l'aimes bien, parce que comme elle fout rien en cours -c'est pas comme si elle avait de vrais cours, enfin- elle peut t'accompagner quand tu le lui demandes. tu sais très bien que c'est faux, mais c'est pour lui rendre la monnaie de sa pièce. t'es un peu malicieux, noé. elle te demande de l'excuser. qu'elle a deux bêtises à réparer. et c'est là que tu vois l'immense tâche de café sur ta blouse blanche. faut dire que jusque là t'avais d'autres priorités. puis t'es pas très à ce que tu fais, ça aide pas des masses à se rendre compte des choses, aussi. puis elle te demande un service. un petit service de rien du tout, pour toi. elle a quand même sauvé la vie de ton poisson, tu lui dois bien ça. hein, phos' ? vous lui devez bien ça. alors tu hoches la tête « pas de souci, madame. je vais même jouer avec eux si ils le veulent. j'aime beaucoup les enfants. et ils ont l'air sages. j'aime encore plus les enfants sages. » ouais, le gosses, t'as aucun souci contre. de toute manière, tu sais que tu en voudras. autant de gosses que de poissons, tiens. et même si t'es tout seul, bah tu les adopteras. tu veux de la marmaille, tu veux pas finir tout seul comme un gland au milieu des feuilles. alors, sans plus attendre, tu vas t'asseoir avec les autres gamins. tu leur parles doucement, en leur souriant. tu n'as aucune idée de ce qu'ils ont, de ce qu'ils vivent, t'es encore perdu dans ton monde, et c'zst tant mieux. tu leur montres pas de pitié, tu joues juste avec eux, de la façon la plus naturelle qu'il soit. t'as même pas à réfléchir.
fiche (c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vicktoria Moreau
member ◊ cute little nemo

messages : 241 pseudo : Nevaeh avatar + © : Barbara Palvin - Stolen Paradise



âge : 25 ans
statut civil : Il met en doute ma solitude amoureuse
adresse : Dans le quartier de Milady, n°0112
job/études : Éducatrice spécialisée & artiste refoulée
MessageSujet: Re: (VICK) + le sauvetage de doudou le poisson   Dim 29 Mai - 17:41

Mission sauvetage du poisson

Avec une grande douceur, tu finies de t'occuper du jeune homme qui te répond « Dans le couloir. Je crois. Il me semble. Je suis désolé. J'espère que vous aurez pas de problèmes à cause de moi. Ça m'embêterait. » d'un air sincèrement affligé. Tu relèves la tête pour lui adresser un petit sourire rassurant avant de te concentrer à nouveau sur ses plaies. Quelques pansements et c'est terminé. Il ne se vexe pas pour les motifs qui, au contraire, l'amusent énormément. Puisqu'il le prend si bien et qu'il à l'air de vouloir rattraper sa maladresse, tu lui proposes deux marchés. Le premier, tout bête, est de rapporter le pichet qui aura sauvé son poisson. Le second, qui te met un peu plus dans l’embarras, ne consiste qu'à surveiller les enfants durant ton absence. Tu promets de faire au plus vite pour ne pas le déranger, mais aussi parce que tu ne peux pas te permettre de lui confier la surveillance d'un petit groupe d'enfant alors qu'il a l'air d'avoir déjà du mal à s'occuper de lui-même. « Pas de souci, madame. Je vais même jouer avec eux si ils le veulent. J'aime beaucoup les enfants. Et ils ont l'air sages. J'aime encore plus les enfants sages. » qu'il accepte sans hésitation. Tu souris en acquiescent d'un signe de tête avant de te précipiter dans les couloirs de l'hôpital. Et en cinq minutes, tout est nettoyé. Plus un morceaux de verre par terre, ou de quelconque trace de l'aquarium cassé.

« Je suis de retour. » annonces-tu en entrant à nouveau dans la salle. Tu y découvres des enfants très sages et un jeune homme tout aussi calme occupé à jouer avec eux. « Je vois que tout se passe bien ici. » souries-tu en enlevant ta blouse tachée pour la déposer sur une chaise. Le rouleau d'essuie-tout dans une main et le spray nettoyant dans l'autre, tu t'approches de l'endroit où tu as renversé le café pour faire disparaître ta bêtise. « Vous pouvez y aller si vous voulez, je ne vous retiens pas plus longtemps. » tu adresses à l'attention du jeune brun, ce qui provoque des cris de protestation chez certains enfants. « Ils ont l'air de vous apprécier. » ris-tu, sincèrement heureuse de cette réaction inattendue venue de tes protégés, « Après, si vous avez encore le temps, vous pouvez rester. Mais je ne vous obliges à rien. » tu proposes en jetant les feuilles salies par le liquide brun dans la poubelle avant de te redresser, attendant sa réponse.

_________________



PERFECT NIGHTMARE

Tu m'as regardé une seconde de trop. C'est comme ça que tu m'as rendu folle.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noé Sidh
staff ◊ cute little pearl

messages : 94 pseudo : cupcake avatar + © : michael fjordbak + mischievous wink
âge : pas encore 20, ewi, c'est un jeunot.
statut civil : célibataire. enfin, avec un énorme crush. mais célibataire, c'est plus un statut, c'est un état, pour lui.
job/études : étudiant en physique chimie pour devenir prof, il bosse dans une boutique de comics le reste du temps.
MessageSujet: Re: (VICK) + le sauvetage de doudou le poisson   Lun 30 Mai - 10:32

i need somebody, help.

• les petits sont tous agglutinés autour de toi. tu leurs as demandé leurs prénoms, mais t'es pas sûr d'avoir retenus ceux de tout le monde. à part la petite amy, et la petite rose. et clara. et lui c'est pierre. et lui, là bas, c'est thomas. et... ouais, non, en fait tu les connais tous. tu t'es allongé sur le ventre, pour être à leur hauteur, et pour pouvoir mieux jouer. ils sont calmes, et toi aussi. mais ils se chamaillent pour savoir avec qui tu vas devoir jouer. tu adores ces gosses, vraiment. ils ne sont pas trop bruyants, et ils sont gentils. tu t'es fait recoiffer par une petite fille, qui a dit que tu avais des cheveux rigolos, parce qu'ils tiennent jamais en place. un peu comme toi. tu as un diadème dans les cheveux, et un playmobil dans chaque main. un petit garçon rigole doucement et te murmure à l'oreille que tu as mis ton t-shirt à l'envers. tu ne t'en étais même pas rendu compte. alors tu rigoles, et tu lui murmures à l'oreille que ça t'arrives souvent, parce que y a personne pour te le dire, et que tu es un peu comme tigrou, tu es tête en l'air. ça ne les dérange pas. pas un seul ne te regarde bizarrement, pas un seul ne te juge, ce sont encore que des gosses. tu t'amuses avec eux.
• la jeune femme blonde revient et tu lui souris. elle nettoie sa blouse. tu ne sais même pas qu'il existait des sprays nettoyants comme ça. ça t'aiderait beaucoup, maladroit comme tu es. une petite te demande ce qu'il y a de orange là-bas au fond et tu lui dis que c'est ton ami poisson rouge. elle te regarde d'un air un peu étrange, comme si elle n'était pas sûre de savoir quoi en penser. puis elle te dit que t'es un garçon trop cool. et tu rigoles un peu. y a vraiment pas beaucoup de gens qui te le disent, t'es un peu trop bizarre pour être cool. l'éducatrice te dit que tu peux partir, mais il y a des moues boudeuses, des yeux suppliants et des ptits bruits déçus et découragés. et toi-même, tu lui fais tes yeux tout mouillés. tu t'amusais bien avec les gosses, et t'as pas grand-chose à faire. peut-être qu'on voudra bien de toi un peu plus longtemps, non ? elle te dit que tu peux rester, mais que ce n'est pas une obligation. c'en est pas une pour toi. alors tu lui fais un grand sourire. tu veux rester. tu te redresses un peu, pour t'asseoir en tailleur. une petite princesse vient se caler contre toi et te demande de lui raconter une histoire. alors tu réfléchis à toute vitesse pour en trouver une. les histoires et les contes c'est pas ton fort. elle te demanderait de réciter le tableau périodique que tu le ferais les yeux fermés, sans même réfléchir. mais avant tu te retournes vers la blonde « ça ne risque pas de vous causer des ennuis que je reste ? parce que je n'ai aucun diplôme, et je ne fais rien dans le social. je suis en fac de physique-chimie, donc je suis pas sûr-sûr que vous ayez pas de soucis à cause de moi. »
fiche (c) AMIANTE
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (VICK) + le sauvetage de doudou le poisson   

Revenir en haut Aller en bas
 
(VICK) + le sauvetage de doudou le poisson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: Biarritz, France :: Aguiléra, Braou, Ranquine :: centre hospitalier-
Sauter vers: