Partagez | 
 

 memories of a beautiful disaster (cataona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: memories of a beautiful disaster (cataona)   Mer 8 Juin - 22:27

wish that i could catch
a night train to the past
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Au départ, le yoga, tu n'aimais pas ça. Tu avais a priori dessus, comme beaucoup de gens. Tu n'y voyais pas l'intérêt et tu pensais que ceux qui en faisaient étaient des bobos écologistes. Tu n'aimes pas trop être dans le jugement, alors un jour tu as testé. T'es allée à cette salle de yoga, à Iraty, par curiosité, certaine d'y entrer une fois, et de ne pas y remettre les pieds. T'as pourtant été étonnée de voir que tu aimais plutôt bien ça. T'es ressortie du cours beaucoup plus relaxée, et ça t'a fait du bien. Depuis, tu y vas deux fois par semaine. T'es une pile électrice qui bouge tout le temps, alors ces moments de détente, ça te fait du bien, ça te change. Tu pourrais trouver ça inutile, mais t'as vraiment l'impression que ça te fait du bien. Que ce soit la réalité, ou une simple illusion de ton cerveau, tu t'en fiches un peu. Tu sors alors de la salle, apaisée, en tenue de sport, tapis de yoga sous le bras. T'as presque l'air d'être un cliché. Tu vois alors une silhouette, que tu reconnais. T'es étonnée, tu pensais pas la revoir. Tu décides de l'ignorer, et tu te diriges vers la sortie, mais il y a quelque chose en toi qui te retient. Tu la vois regarder les affaires de yoga, alors doucement, tu t'approches. "Débutante ? Je vous conseille ce tapis là, pas besoin de vous ruiner pour ça." Tu souris, t'as presque l'air à l'aise. Tu pourras pas faire vendeuse toi, t'aimes pas berner les gens pour qu'ils achètent plus et plus cher. Tu vis près de tes sous alors t'as toujours fait attention à ça. "Je m'appelle Catherine, on s'était croisées à l'hôpital." Tu te présentes le plus naturellement du monde, comme si ton prénom avait une quelconque importance. Cette jeune femme tu l'avais croisé à l'hôpital il y a quelques temps. Depuis ton accident quand t'avais huit ans, t'as des migraines, alors tu vas souvent chez ton médecin attitré à l'hôpital, parce qu'il te connait maintenant, et que tu te sens toujours plus à l'aise auprès de personne que tu connais. T'avais laissé traîner tes oreilles à l'époque, et t'avais entendu qu'elle avait eu un accident, et qu'elle avait une perte de mémoire. Immédiatement, ça t'a touché au plus profond, faisant remonter des souvenirs. Vous n'aviez pas beaucoup échangé, mais comme vous partagiez le même médecin, tu lui avais dit qu'il était très bon, et que t'espérais qu'il puisse l'aider comme il t'avait aider. Tu voulais pas trop rentrer dans son intimité, alors t'avais rien dit de plus, et t'étais partie comme ça. Mais l'envie était présente de l'aider. T'étais pas médecin, tu pouvais concrètement rien faire, mais l'amnésie, c'était ton domaine d'expertise un peu, et tu sais comme ça peut être effrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: memories of a beautiful disaster (cataona)   Ven 10 Juin - 15:55

tu ne sais pas vraiment ce que tu fiches ici. tu as regardé le cours de yoga, de loin, très loin. ça te semble intéressant, ça te semble relaxant, et tu as besoin de relaxation, en réalité, tu as surtout besoin d'évacuer le stress, de le faire sortir de ton organisme. tu es constamment stressée. chaque personne que tu croises te met un doute. à chaque regard échangé, tu te demandes si tu connais cette personne ou non, si tu as créé un lien, si tu l'as rencontré il y a peu, si elle sait des choses sur toi. c'est oppressant et angoissant, ce qui se répercute sur l'état de ton corps qui est à bout de nerf. alors tu es là, devant les tapis, et tu te demandes si tu fais bien ou pas, de faire ça. "Débutante ? Je vous conseille ce tapis là, pas besoin de vous ruiner pour ça." elle te désigne un tapis et tu le regardes avant de lever le regard vers elle. tu lui souris, affectueusement, un grand sourire tout en croisant ses deux pupilles. tu la connais elle. "Je m'appelle Catherine, on s'était croisées à l'hôpital." qu'elle t'informe, qu'elle lève les doutes sur ta situation. tu te souviens cette fois, elle était dans la même salle d'attente que toi, elle avait le même médecin que toi. alors oui, tu souris, bêtement.   « Moi c'est Maona et oui, je me souviens bien de vous. » tu lui souris encore et encore. « je .. vous auriez un peu de temps à me consacrer si .. si parler de la perte de mémoire ne vous dérange pas. » tu ne passes pas par quatre chemins, ça serait inutile, une perte de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: memories of a beautiful disaster (cataona)   Dim 19 Juin - 17:30

Tu te racles délicatement la gorge. T'as pas un peu peur qu'elle ne veuille pas te parler. Que ce soit parce qu'elle t'a reconnu, ou non. T'as l'impression que votre rencontre était assez originale pour qu'elle s'en souvienne, mais tu doutes toujours de ça. Même si tu vois quelqu'un pendant longtemps, t'as l'impression que c'est possible qu'on t'oublie rapidement. Pas parce que t'es insignifiante, tu sais que chaque humain est spécial, unique, et important à sa façon. C'est sûrement parce que tes t'ont jamais réclamé, tu préfères penser qu'ils sont morts, plutôt qu'ils soient en vie, et qu'ils t'aient oublié. T'es finalement soulagée quand elle t'informe qu'elle se souvient de toi. Tu passeras déjà pas pour une fille un peu chiante qui vient parler avec tout le monde. Même si c'est souvent le cas. "Enchantée." Tu souffles alors, en souriant, parce qu'elle sourit aussi, que ça te fait plaisir. T'avais peur de la froisser, d'arriver dans un terrain qui n'était pas le tien, qui ne t'appartenait pas. Et pourtant, elle fait le premier pas, et te laisse entrer dans ce monde. Tu t'y attendais pas. C'était un peu le but de cette approche, de savoir si elle avait besoin d'une oreille attentive, et surtout, d'une personne qui puisse la comprendre, mais tu pensais pas qu'elle serait aussi rapidement sensible à ce geste. "J'ai tout mon temps." Tu souris plus largement, avant de l'inviter à sortir du magasin. Tu pensais pas la recroiser un jour, alors que t'avais follement envie de l'aider. T'as l'impression que le destin vous a mis sur la route l'une de l'autre, et que vous pourrez vous aider mutuellement, ou tout du moins, que ta misérable expérience en matière de perte de mémoire, sera au moins utile à une personne. "C'est arrivé il y a longtemps ?" Tu demandes alors d'une petite voix, alors que vous êtes dehors, à marcher tranquillement sous le soleil du sud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: memories of a beautiful disaster (cataona)   Mar 21 Juin - 16:09

"Enchantée." qu'elle te souffle à son tour en souriant, tu ne peux que lui rendre son sourire, à la brune, charmante brune. elle comprend ce que tu vis, ce par quoi tu passe et t'as un peu besoin de te confier sur ce qui t'arrive. c'est plus fort que toi, tu en ressens le besoin. au diable les psy qui ne vivent pas la même chose, toi, tu as besoin de quelqu'un qui comprend. alors oui, tu lui demandes si elle n'a pas quelques minutes, voir quelques heures à t'accorder, après tout, tu oses, tu tentes, au pire, tu te retrouves avec un non n'est-ce pas ? "J'ai tout mon temps." qu'elle t'avoue, et qu'est-ce que ça fait du bien d'avoir une réponse positive, qu'est-ce que ça te fait du bien d'entendre un oui. tu es presque trop heureuse de ce moment. "C'est arrivé il y a longtemps ?" qu'elle te demande finalement alors que vous sortez d'ici, alors que vous divaguer, lentement et que vous sortez de cet établissement. tu étais venue ici parce que tu l'avais vu venir, entrer et tu avais finalement pris ton courage à eux mains. « deux semaines. » tu réponds, presque immédiatement. deux semaines que tu as oublié une partie des derniers mois. « j'ai perdu près de 5 mois de ma vie et ... et je n'ai pas la sensation qu'il me manque quelque chose. quand on me parle de moi, je veux dire de ce que j'ai fais ... je ne comprends pas, je n'ai pas l'impression que c'est moi. » tu lui expliques calmement, tu te confies. « est-ce que c'est grave de ... de ne pas vouloir se souvenir ? j'ai l'impression que toutes ces choses que j'ai oublié ... j'ai bien fait de les avoir oublié, c'est ce que mon entourage me fait ressentir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: memories of a beautiful disaster (cataona)   Dim 3 Juil - 11:18

Ce que vous vivez toutes les deux, ce que vous avez vécu, ce n'est pas normal. Ce n'est même pas un peu logique, l'idée qu'on puisse oublier sa vie, oublier ce qu'on a pu fait, ceux qu'on a pu aimer. C'est quelque chose qui arrive, l'amnésie, l'oubli, mais pour autant, ce n'est pas normal, pas logique. C'est étrange pour ceux qui ne le vivent pas, qui se trouvent autour de toi, et qui ne comprennent pas comment on peut simplement oublier des moments de notre vie. Bien souvent, ils ne sont pas dans le jugement, mais pour autant, ils ne pourront jamais comprendre. C'est très certainement encore plus étrange pour ceux qui le vivent. Comme si ton âme, ton cerveau, ou n'importe quoi d'autre, faisait disparaître une partie de toi, pour t'aider à souffrir moins. C'est souvent comme ça que ça arrive, après un choc, et après, plus rien, comme si ça n'avait jamais existé. Comme une solution de facilité, que tu ne choisis pas vraiment. Tu l'écoutes, attentivement, parce que tu le sens, parce que tu le sais, qu'elle a besoin de se confier, de comprendre, si c'est possible. A l'époque, t'avais personne toi, et t'étais encore qu'une gamine, tu savais même pas si tu voulais comprendre, si tu méritais ce qui t'arrivait, tu ne savais rien. "Les premières semaines sont les plus difficiles je pense. Parce qu'on est perdu, mais à la fois pas du tout. C'est plus les gens qui nous entourent qui nous poussent à nous souvenir, que vraiment nous-mêmes." Parce que ça les effraie, les proches, les gens qui vous encerclent, de vous voir comme ça. Bien sur que c'est effrayant pour vous aussi, mais finalement, peut-être un peu moins. "Non ce n'est pas grave." Que tu affirmes immédiatement. Tu ne veux pas qu'elle se sente coupable de ne pas vouloir se rappeler de ses cinq mois oubliés. "J'ai pris ça comme une chance, de ne pas me souvenir. J'ai essayé au début, mais je n'y arrivais pas, et je n'ai jamais réussi. Mais à partir de ça, j'ai pu avancer vers quelque chose de nouveau, et me recréer un peu. C'est important notre passé c'est sûr, mais pas autant que notre présent et notre futur, et on ne le comprend réellement que quand on vit une perte de mémoire je pense." T'es pas un médecin, t'es pas un psy, t'es une juste une fille banale qui a vécu ça. Tout ce que tu pourras dire, ce n'est sûrement pas ce que les professionnels lui diront, mais tu sais bien que si elle est venue te parler, c'est parce qu'elle recherche autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: memories of a beautiful disaster (cataona)   Lun 4 Juil - 22:16

"Les premières semaines sont les plus difficiles je pense. Parce qu'on est perdu, mais à la fois pas du tout. C'est plus les gens qui nous entourent qui nous poussent à nous souvenir, que vraiment nous-mêmes.Non ce n'est pas grave.J'ai pris ça comme une chance, de ne pas me souvenir. J'ai essayé au début, mais je n'y arrivais pas, et je n'ai jamais réussi. Mais à partir de ça, j'ai pu avancer vers quelque chose de nouveau, et me recréer un peu. C'est important notre passé c'est sûr, mais pas autant que notre présent et notre futur, et on ne le comprend réellement que quand on vit une perte de mémoire je pense." qu'elle t'informe alors, et tu comprends doucement qu'il faut que tu te concentres sur le présent et le futur. « mais .. je sais, je sais qu'il faut que je me concentre sur le futur, ou mieux, le présent, mais les regards .. qu'on me lance, c'est étrange, comme si on se demandait si j'avais réellement oublié, si j'en jouais pas un peu. » tu lui expliques alors en continuant de marcher, ça te fait un bien fou d'en parler, de lâcher la pression et juste en parler; « j'ai également peur de me tromper, de ne pas me souvenir de mes erreurs mais .. de temps en temps j'ai des flashs. c'est incompréhensible souvent, des images sans aucun sens, mais j'me dis que c'est un bon début. enfin, j'espère que ça représente un bon début ! » tu lui murmures alors doucement. tu as besoin d'info. est-ce qu'elle aussi avait des flashs, est-ce que c'est normal, dois-tu t'inquiéter ? quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: memories of a beautiful disaster (cataona)   Ven 8 Juil - 22:11

Tu parles, tu parles, et t'espère que ce que tu dis puisse l'aider, la faire réfléchir, ou quoi que ce soit qui pourrait débloquer un peu sa situation. T'es passée par là, et tu sais qu'il y a trop de réflexions. Tu te souviens plus, et t'as l'impression qu'il manque un bout de toi, que tu n'es pas totalement entière. C'est comme un puzzle où il manque des pièces, et sans avoir l'image originale, comment tu pourrais essayer d'avancer ? C'est l'idée qu'on a au début en tout cas, tu sais pas ce qu'elle vaut, mais on passe tous par là. Tu te dis que dans ton malheur t'as peut-être eu plus de chance qu'elle, parce que t'avais huit ans, t'avais plus à construire qu'à te souvenir. Maona est déjà adulte, elle a déjà vécu, et sûrement beaucoup trop sans quoi elle n'aurait pas ce trou de mémoire si pesant sur elle. "Est-ce que quelqu'un t'a parlé de la période que tu as oublié, ou on attend que tu te souviennes seule ? Les gens peuvent être trop insistants, il ne faut surtout pas que ça joue trop sur toi. Ne te force pas, si tu n'as pas envie, pas tout de suite." Elle te parle alors des flashs, et tu te souviens. T'en as eu beaucoup au début, de quelques secondes seulement, et t'as jamais compris ce qu'ils voulaient dire. Aujourd'hui encore, il t'arrive d'en avoir, mais c'est rare, et ça n'arrive qu'à des moments précis. "J'en ai longtemps eu aussi, et c'est fortement possible que ça puisse t'aider. Il suffit d'un lien, d'un sentiment, d'une ambiance, pour que les choses te reviennent. Enfin, c'est ce qu'on m'a dit, mais je pense que tu as toutes tes chances pour te souvenir, quand ça sera le moment." Parce que si ton esprit bloque, s'il essaie de te protéger, il sera aussi le seul avec la possibilité de te ramener ce que tu as oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: memories of a beautiful disaster (cataona)   Ven 22 Juil - 16:36

"Est-ce que quelqu'un t'a parlé de la période que tu as oublié, ou on attend que tu te souviennes seule ? Les gens peuvent être trop insistants, il ne faut surtout pas que ça joue trop sur toi. Ne te force pas, si tu n'as pas envie, pas tout de suite." qu'elle t'informe, et ça, tu le sias déjà, parce que tout le monde te le répète, tout le monde te dit que tu dois prendre le temps, mais ... tu n'as pas envie de prendre ce temps toi, tu as besoin de te souvenir maintenant. « personne ne me force, le médecin me l'a dit, il ne faut pas se forcer mais .. j'ai peur de faire du mal autour de moi, tu vois, j'ai l'impression de blesser les gens qui m'entourent .. » tu rajoute, parce que c'est ça, quelque part, tu n'as pas envie de faire de mal, plus que ce que tu as déjà fait, ce n'est pas simple finalement, d'avancer la tête haute, d'avancer avec ce maque de souvenir."J'en ai longtemps eu aussi, et c'est fortement possible que ça puisse t'aider. Il suffit d'un lien, d'un sentiment, d'une ambiance, pour que les choses te reviennent. Enfin, c'est ce qu'on m'a dit, mais je pense que tu as toutes tes chances pour te souvenir, quand ça sera le moment." qu'elle rajoute, et tu te sens déjà un peu plus "normale" d'avoir ces flashs de temps en temps, ces flashs qui te ramènent dans le passé que tu as oublié. « ils apparaissent de temps en temps c'est vrai, selon les situations, selon les conversations que je peux avoir, ils me font du bien tu sais, ils m'aident à me souvenir à me rappeler que ... que j'ai un passé, que mes souvenirs sont là, bien présents dans mon esprit mais que je n'ai pas encire accès à ces derniers. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: memories of a beautiful disaster (cataona)   Lun 8 Aoû - 21:30

La perte de mémoire, c'est comme une perte de ce que tu es. Parce que quoi qu'on en dise, on est nos souvenirs, les bons, les mauvais, ceux qu'on n'oubliera jamais, ce qui reviennent vers nous lors d'une situation précise. Ces souvenirs qui font qu'on a vécu, qu'on est. Ces moments de vie qui créent le personnage que l'on est, les tourments comme les joies, tout ce par quoi on est passé. C'est essentiel à une vie, les souvenirs, même s'ils font mal, même s'ils nous écorchent rien que d'y penser. Parce que c'est essentiel, de savoir qui l'ont est, et c'est à travers ça qu'on le peut. Alors tu la comprends, et tu comprends son besoin de se remémorer, encore et encore, de trop forcer sûrement aussi. S'ils ont disparu lors d'un choc, c'est qu'ils étaient importants, alors c'est humain de ne pas vouloir les faire disparaître tout à fait, comme c'est humain de ne pas être certains de vouloir les connaître totalement. "C'est normal de ressentir ça, mais à trop insister, la seule personne que tu peux blesser c'est toi, non ? Les autres peuvent bien comprendre ce qu'ils se passent, et accepter, d'une façon ou d'une autre, c'est plus dur de l'accepter soi-même. Faut pas te blâmer pour ça, si t'as oublié, ou si t'arrives pas à te rappeler." T'avais pas ce sentiment à vrai dire, car tu étais seule quand ton amnésie s'est passée. Ni famille, ni amis, personne à qui faire du mal. C'était juste toi et ton passé. A jamais perdu. "Ils sont toujours là, mais si tu as oublié c'est pour une raison. De l'auto-protection. Tout ce que tu as perdu reviendra, c'est rare que l'amnésie persiste." Le corps humain, cette incroyable machine. T'es certain qu'elle se souviendra, et t'es aussi certaine, que si ce n'est pas le cas, elle arrivera à voir plus loin que les pièces manquantes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: memories of a beautiful disaster (cataona)   

Revenir en haut Aller en bas
 
memories of a beautiful disaster (cataona)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: