Partagez | 
 

 (lileï) | super-stitch à la rescousse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 610 pseudo : apy. avatar + © : a.kane + faith.



âge : 23 ans.
statut civil : elle pensait qu'elle serait bien, seule. puis il est parti, avec une autre. et elle a ressenti ce putain de vide, là, dans son coeur. puis y'a son voisin, aussi, qui s'est barré. ce mec qui la faisait rire, qui la faisait sourire, qui avait une gosse, adorable. c'était une perle. comme l'autre. mais tous les deux, ils sont partis. et y'a deux parties de son coeur, là, qui sont vides.
adresse : un p'tit truc miteux à pétricot. de toutes façon, elle y est jamais dans son appart, alors elle s'en fout.
job/études : elle vient d'avoir son diplôme d'avocate la brune, elle vient d'intégrer le cabinet de matilda, et elle est sur un projet. un gros projet.
clubs, associations : "favre & bazarov", cabinet d'avocat.
MessageSujet: (lileï) | super-stitch à la rescousse.   Mer 6 Juil - 22:13

elle pensait pas que sa soirée se passerait comme ça, loreleï. elle s'imaginait pas qu'elle tomberait sur un véritable imbécile. elle avait été à une soirée, avec les gars. elle avait bu, comme eux, comme tout le monde. elle avait dansé, un peu trop proche d'un gars. ils avaient finis par se bécoter dans un coin. il l'a amené chez lui et il a commencé à se passer ce qu'il se passe généralement après ce genre de rapprochement lors des soirées. sauf qu'il la prenait sérieusement pour une gamine naïve et qui avait entièrement perdue le contrôle d'elle même. actes déplacés, paroles machistes. lo, elle aime pas ça. lo elle déteste les gars qui font ça. c'est pour ça qu'elle aime pas quand les cinq andouilles de la bande la font rager, quand ils s'amusent à l'emmerder, en descendant des filles qu'ils ne connaissent pas devant elle. c'est pour ça aussi que le gars, un certain kevin dont ua final elle se foutait éperdument du prénom, s'est retrouvé avec une marque rouge sur la joue et les couilles en feu, parce que lo s'était pas gênée pour lui faire comprendre que non elle n'était pas une petite gamine naïve et complètement bourrée et qu'il n'avait pas à lui parler comme si elle était clairement une sous-merde et qu'il la payerais quand ils auront finit leur affaire. et elle l'avait laissé là, à se plier en deux de douleur en se tenant son paquet, pendant qu'elle ramassait ses affaires au sol et les enfilait en vitesse en même temps qu'elle partait. elle s'était dépêchée de partir, et sa robe noire moulante mal enfilée le montrait bien; elle n'avait pas été descendue au maximum et semblait bien courte, quant aux bretelles, l'une d'elle traînait encore sur son épaule. cheveux détachés amassés sur le côté droit, le maquillage qui avait légèrement coulé vu l'heure qu'il était et ce qui avait commencé de se passer, elle s'assoit sur le trottoir et sort de son sac son téléphone. elle cherche un numéro. un seul. un numéro bien réfléchi. un numéro qu'elle appelle sans hésitation. pourquoi lui ? elle sait pas. elle lui fait confiance. il est toujours là quand elle a besoin de lui. et elle sait qu'il n'ira pas péter la gueule du mec dans sa baraque comme aaron l'aurait fait. « hey, stitch, c'est moi.» elle dit, gentillement, doucement. elle à peur de le déranger, même si généralement elle s'en fout, de ça. mais à chaques fois, c'est lui qu'elle appelle. déranger du gland, le gigolo, le poète ou le coeur de pierre, ça la dérange pas. mais déranger stitch, c'est un peu plus complexe, parce que voilà, elle le dérange tout le temps. alors elle essaye d'être aimable, même si on sent bien au ton de sa voix qu'elle est agacée, qu'elle est dépassée, qu'elle a sans doutes envie de retourner dans cette baraque pour foutre une baffe sur l'autre joue de kevimbecile. « tu penses que tu pourrais passer me prendre ? y'a eu une merde, j't'expliquerais si tu veux, m'enfin, ça en vaux pas la peine. mais je sais pas à quelle distance j'suis de mon appart et j'ai pas envie d'me faire serrer par des cons qu'ont une plus petite bite que celui de ce soir, si tu vois c'que je veux dire. » elle est crue, elle l'a toujours été. les gars la connaissent comme ça, comme cette petite brunette qu'a descendu ron et ses tentatives de drague ratées et cramées. celle qui les remet en place quand ils en ont besoin. celle qu'à pas de filtre entre sa pensée et sa bouche. et celle qu'en a marre d'avoir fermé sa gueule pendant des années alors qu'elle aurait dû l'ouvrir. « merci mon stitch, j'suis euh... attends je regarde... à iraty. ah mais putain, je comprends mieux pourquoi sa baraque est si grande, il est blindé le gars. enfin bref, numéro dix-neuf. t'es adorable, j't'adore. j'ai pas changé de tenue depuis tout à l'heure, et j'suis la seule conne assise sur un trottoir, tu pourras pas me rater. à desuite.» elle raccroche après qu'il ait répondu avec un "mouak" de fin, comme elle en avait l'habitude quand elle téléphonait et qu'elle était un peu, disons, désinhibée. c'est après une dizaine de minutes qu'elle voit les phares d'une voiture au bout de la rue et qu'elle se lève, sans penser à redescendre sa robe, ses pensées occupées par autre chose. puis lilo et les gars l'avaient déjà vu en sous-vêtements, même qu'ils l'avaient jetée dans l'eau ces enfoirés, alors qu'il voit un bout de sa culotte, ça changeait pas grand chose. puis faut dire qu'elle avait tellement chaud avec la température puis l'alcool qu'elle avait ingéré qu'elle s'en rendait pas vraiment compte. il s'arrête devant elle et elle entre dans la voiture avant de le serrer dans ses bras. « aaah, encore merci. sérieusement j'aurais jamais dû vous laisser pour aller avec ce porc. rappelles moi de plus boire autant en soirée, si ça finit toujours comme ça... » elle sourit après avoir jeté un regard à lilo et lui avoir ébouriffé les cheveux, et ses jolies bouclettes claires.

_________________

when I fell you caught up with me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (lileï) | super-stitch à la rescousse.   Mar 26 Juil - 18:47

Tu ne la sentais pas cette soirée à la con. Déjà, ce bar, c’est pas ton truc, tu le dis toujours. Et puis, tu n’avais pas vraiment envie de boire, parce que tu donnes un cours à 6 heure, le lendemain, et parce que tu ne veux pas te retrouver à faire tes choses idiotes, sans être maitre de la situation. Tu vois bien que les autres s’amusent, ils draguent, ils boivent, et toi, tu n’as toujours pas fini ta bière, tu restes au comptoir, et tu soupires, encore et encore, en voyant Loreleï danser collé-serré avec un mec hideux. Quand elle boit, elle a vraiment des gouts de chiotte. Bon, tu es peut être de mauvaise foi, mais en même temps, comment réagir ? Toi, tu l’aimes, Loreleï, tu la rendrais heureuse, tu ne lui ferais jamais de mal. Parce que malgré tous ces petits défis à la con, t’es un type bien, un grand romantique dans l’âme, qui lui offrirais des roses toutes les semaines. Mais c’est impossible, parce qu’elle ne te voit pas, Lo’, et t’es coincé dans la friendzone, à l’écouter pleurnicher à chaque fois qu’un mec se comporte comme un crétin avec elle. Tu aimeras lui hurler dans les oreilles qu’avec toi, elle serait bien, mais tu n’oses pas, parce que t’es timide, quand même, et tu ne veux pas gâcher votre amitié ; quand t’es parti, elle dansé toujours, et les autres étaient morts. T’es rentré chez toi, et tu t’es pieuter, t’aurais moins de 5 heures de sommeil, mais tant pis. T’as réussis à t’endormir rapidement, et sans que tu vois la nuit passer, ton réveil sonne. Enfin, c’est ce que tu penses, mais quand tu essaies de l’éteindre, tu vois la tête de Loreleï agresser tes rétines encore sensible. Un appel, à cette heure. Ben voyons ! Tu râles, mais tu décroches quand même, parce qu’elle ne t’appellerait pas si ce n’était pas important. Tu grognes, encore. « Je sais que c’est toi. » tu dis simplement en baillant. Tu l’écoutes, tu ne veux pas bouger de ton lit, mais tu vas quand même le faire, et tu le sais très bien. « Bon… » Pas le temps de finir ta phrase, elle sait que sait que c’est gagner. « J’arrive, bouges pas. » tu dis juste avant de te lever, difficilement. Tu enfiles les premières fringues qui te viennent, tu bailles, encore. Tu attaches tes cheveux, attrapes tes clés de voiture, et sors de chez toi. Merde, tu vas réussir à conduire, en étant si peu réveillée ? Bof, de toute façon, réveillé ou pas, t’es un danger public, avec un volant entre les mains. Tu conduis vite et t’arrives finalement devant le numéro 19. Tu l’as vois, assises sur le trottoir, elle se lève, ses talons à la main, et la jupe remonté jusqu’au ventre. Tu soupires, tu ouvres la portière. « T’es bien vilaine, là, tout de suite, tu sais ? » tu dis, mis boudeur, mi amusé par son maquillage catastrophique et sa nouvelle expérience capillaire. Tu la sers dans tes bras, t’es quand même heureuse de voir qu’elle va bien. « Je te le dis tout le temps, de ne pas boire autant » tu dis, avant de râler quand elle te décoiffe. « Bon, j’te dépose et je fais dormir. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 610 pseudo : apy. avatar + © : a.kane + faith.



âge : 23 ans.
statut civil : elle pensait qu'elle serait bien, seule. puis il est parti, avec une autre. et elle a ressenti ce putain de vide, là, dans son coeur. puis y'a son voisin, aussi, qui s'est barré. ce mec qui la faisait rire, qui la faisait sourire, qui avait une gosse, adorable. c'était une perle. comme l'autre. mais tous les deux, ils sont partis. et y'a deux parties de son coeur, là, qui sont vides.
adresse : un p'tit truc miteux à pétricot. de toutes façon, elle y est jamais dans son appart, alors elle s'en fout.
job/études : elle vient d'avoir son diplôme d'avocate la brune, elle vient d'intégrer le cabinet de matilda, et elle est sur un projet. un gros projet.
clubs, associations : "favre & bazarov", cabinet d'avocat.
MessageSujet: Re: (lileï) | super-stitch à la rescousse.   Mar 26 Juil - 22:57

« T’es bien vilaine, là, tout de suite, tu sais ? » qu'il lui dit après avoir ouvert la portière. lo, elle lui lance un regard blasé. mais au final, elle peut qu'approuver ce qu'il dit. c'est vrai qu'en se regardant dans le rétroviseur, elle est horrible. mais elle s'en fiche, elle a déjà été dans un état pire que ça. et lilo et la bande, c'est ceux de qui elle se cache pas, de qui elle peut pas se cacher. alors elle s'en fiche, ouais, parce qu'au final, c'est que du maquillage et des cheveux. d'ailleurs elle se recoiffe un peu après l'avoir serré dans ses bras et l'avoir remercié. pendant qu'il lui fait la morale, en fait. « Je te le dis tout le temps, de ne pas boire autant » elle acquiesce, les sourcils haussés, les yeux qui regardent le plafond de la caisse. tient, il est beau ce plafond. elle l'entend, mais fait presque mine que c'est pas le cas. m'enfin, elle finit quand même par lui répondre, parce qu'après tout, lilo, il a raison, il est raisonnable, c'est lo qui l'est pas, raisonnable. mais croix de bois, croix de fer, si elle ment elle va en enfer -enfin elle y croit pas m'enfin, c'est histoire de dire-, elle va ralentir sur l'alcool en soirée. « ouais je sais, et t'as raison, mais quand je commence, je peux pas m'arrêter après. puis t'as vu aussi avec qui on traîne ? maël qui arrête pas de nous repayer des tournées, moi, j'refuse jamais un verre. » elle tourne la tête vers le blond bouclé, la mine innocente, visage d'ange. m'enfin, c'est pas trop crédible parce qu'on dirait un peu une sorcière sortie d'un chaudron vert ébouillantée mais bon, le geste est là. « Bon, j’te dépose et je vais dormir. » elle se claque la paume de la main contre le front. mais oui, c'est vrai, lilo devait se lever tôt le matin, il l'avait dit, et elle, comme une conne, elle avait oublié ça. elle aurait pu, nan, elle aurait appeler quelqu'un d'autre. « oh putain la conne, c'est vrai, ce matin t'as un truc... j'suis désolée... » elle fait la moue, sourit un peu, les sourcils froncés en regardant lilo qui conduit -enfin, qui peine à conduire, vue qu'il venait de se réveiller et que déjà la conduite c'était pas son fort au beau surfeur-. elle se mord la lèvre inférieure avant de proposer « mais... pour me faire pardonner de t'avoir réveillé... je sais que c'est pas le grand luxe, m'enfin, ça t'évitera de rentrer chez toi... » elle sourit un peu « tu peux dormir à l'appart.»

_________________

when I fell you caught up with me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (lileï) | super-stitch à la rescousse.   Lun 1 Aoû - 12:11

Tu lui dis ça uniquement parce que t’es de mauvais poil. Parce qu’honnêtement, t’es tellement mordue d’elle que même chauve avec un mono sourcil, tu la trouveras adorable. Comme on dit, l’amour rend aveugle, non ? Tu la regardes, avec un petit sourire en coin. De toute manière, tu l’as toujours dis, les filles sans maquillage, c’est bien plus joli. Tu aimes les femmes naturelles, depuis toujours. La morale. Tu la lui fais toujours, la morale. Et elle recommence toujours moins d’une semaine après. C’est un vrai cas désespéré, cette nana. « Cherches pas d’excuse, Lo. Tu peux dire non à Maël hein, il va pas se mettre à pleurer. » Tu lèves les yeux au ciel avant de démarrer la Lilo mobile, qui part au quart de tours. Parce que oui, même quand tu as la tête dans le cul, tu continues à conduire comme un véritable tarrée. Mais bon, t’es comme ça, on va pas te changer. « C’est pas grave. » tu lui dis quand elle te fait sa petite moue adorable, tu peux rien dire quand elle fait ça. Alors tu soupires juste. « Si je m’endors la tête sous l’eau, tu auras juste ma mort sur la conscience. » tu dis, pour l’embêter. Finalement, elle te propose de dormir dans son placard à balais. Parce que ouais, son appart, il n’est pas très grand. Tu opines de la tête. « Je crois que je vais m’affaler sur ton canapé et ronfler pendant trois heures. » tu dis en riant doucement. Le reste du trajet se fait en silence et enfin, vous arrivez devant l’immeuble de la jeune sorcière.

hs : désoléééééééée c'est trop nul, et en plus, je suis en retard :(
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 610 pseudo : apy. avatar + © : a.kane + faith.



âge : 23 ans.
statut civil : elle pensait qu'elle serait bien, seule. puis il est parti, avec une autre. et elle a ressenti ce putain de vide, là, dans son coeur. puis y'a son voisin, aussi, qui s'est barré. ce mec qui la faisait rire, qui la faisait sourire, qui avait une gosse, adorable. c'était une perle. comme l'autre. mais tous les deux, ils sont partis. et y'a deux parties de son coeur, là, qui sont vides.
adresse : un p'tit truc miteux à pétricot. de toutes façon, elle y est jamais dans son appart, alors elle s'en fout.
job/études : elle vient d'avoir son diplôme d'avocate la brune, elle vient d'intégrer le cabinet de matilda, et elle est sur un projet. un gros projet.
clubs, associations : "favre & bazarov", cabinet d'avocat.
MessageSujet: Re: (lileï) | super-stitch à la rescousse.   Lun 1 Aoû - 19:55

Il lui sourit, mais elle sait bien que là, ce soir, elle est pas convaincante. Ou peut-être qu'elle a juste pas envie d'être convaincante. Puis même si elle l'avait été, Lilo l'aurait pas cru. Faut dire qu'elle est connue pour avoir aucune véritable volonté, Loreleï.  Pas la volonté de ne plus boire, pas la volonté d'être sympa avec les autres, pas la volonté de se foutre en couple. Nan, Loreleï elle a jamais eu de volonté. Enfin si, avant, avant d'apprendre que la moitié de sa vie était un mensonge, elle en avait un peu. Depuis, c'est parti à la trappe. M'enfin. Alors elle accepte sa défaite,  sans broncher. C'est pas le moment de tenir tête à Lilo, il pourrait lui en vouloir pour les jours qui suivent, pour cette mauvaise nuit qu'il aurait passé. Et Lo elle aime pas quand sa famille, quand ses amis, quand ses potes, quand sa bande lui en veut. Lo elle s'en fout, de tous les autres. Mais eux, nan. Eux, elle veut pas les perdre. Eux, c'est pas que du mensonge. Il lui dit que c'est pas grave, qu'elle ait oublié, mais elle s'en veut quand même,  parce que y'a bien un truc sur lequel Lo elle rigole pas, c'est la taff. Le taff et les études.  Elle, la mordue de ses cours, elle, qui fait des heures supp' dans la boutique de lingeries pour laquelle elle travaille, histoire de pas être dans le rouge. Elle est sérieuse Lo, quand on entre dans des sujets plus adultes. Et elle a beau faire la mauvaise gueule quand Lilo parle des cours qu'il donne, de la plage -bah oui tout ce qui se rapporte à cette foutue plage Lo elle dénigre- , elle sait que c'est important.  « Hey ! Déconnes pas là dessus, même si t'es un pro de l'océan et tout, un accident ça arrive à tout le monde. » et elle grimace. Ouais, personne à jamais vraiment comprit pourquoi Lo supportait pas l'eau, mais sûrement à cause de ça aussi. Sauf qu'elle accepte pas que c'est comme tout, que ça peut être dangereux. Et puis, là, elle prend pas les paroles de Lilo à la rigolade. Pourtant il voulait juste la taquiner un peu. Il parle de sa nuit, et elle elle répond pas. Elle est plongée dans ses pensées. Elle absence bugué, et elle va se rendre compte de ce qu'il a dit, que plus tard. D'ailleurs ça se passe, mais pas tout de suite. Ça arrive pas avant qu'elle se mette à chercher ses clés, s'énerve,  même,  parce qu'elle sait plus où elles sont.  « oh putain elles sont où ses salopes ? J'te jure que si j'les...» et elle les trouve, après avoir grogné. Elle ouvre la porte, elle laisse Lilo entrer, et elle referme, derrière elle.  « Tu peux dormir dans mon lit, s'tu veux. Je vais pas dormir. » elle reagit enfin a ce qu'il a dit dans la voiture. elle cligne des yeux en allumant la lumière,  éblouie par le changement.   « C’est le bordel, t'as l'habitude, fais comme chez toi. » elle va vers le mini-frigo, s'accroupit, pour prendre une canette de bière.  « mais ça aussi t'en a l'habitude. » elle ajoute à sa dernière phrase. Puis elle se relève,  ouvre la canette et la porte presque à ses lèvres,  jusqu'à voir le visage de Lilo.  « Quoi ? »

Et moi désolée de te répondre si vite, mais j'avais besoin de rp

_________________

when I fell you caught up with me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (lileï) | super-stitch à la rescousse.   Dim 7 Aoû - 12:12

Tu lui souris toujours, de toute façon. T’es bien incapable de lui en vouloir, à Lo. T’es comme elle finalement, t’as aucune volonté. Alors tu lui souris, même si tu n’en crois pas un mot. Dès qu’elle le pourra, elle replongera dans l’alcool la tête la première, c’est comme si, à la manière d’Obélix, elle était tombé dedans, gamine. Y’a un silence, un long silence, et finalement, tu te mets à la taquiner. Comme tu le pensais, elle réagit directement, et toi, malgré tes yeux plissé par le sommeil, tu ris. « Je blague, Lo’, ce n’est pas possible que je me noie, je suis à moitié triton ! » tu lui dis en te garant devant chez elle. C’est un tout petit appartement, mais tu l’aimes bien, tu t’y sens bien. T’es prêt à rentrer, mais elle ne trouve visiblement pas ses clés. Alors elle s’énerve, elle râle, elle jure et toi, tu soupires. T’es vraiment trop crevé. Alors, des qu’enfin, elle ouvre cette fichu porte, tu t’engouffre chez elle, et avant même qu’elle te propose son lit, tu t’étales sur le canapé, faisant le grand plongeon. Tant pis pour les fringues qui y trainent ou bien la télécommande. Tu bailles, t’es près à t’endormir, amorphe, mais finalement, tu entends le bruit du frigo, et d’une canete qu’on décapsule. T’ouvres un œil, puis le second, et tu la fixes en soupirant. « Tu ne sais pas tenir tes promesses, Lo… » Tu dis en te redressant. Tu bailles, et c’est avec lenteur que tu te lèves. Tu t’avances vers elle, tu lui prends sa canette des mains et tu l’envoies droit dans la poubelle, panier ! Ensuite, tu sors un verre propre, tu le remplis d’eau et tu sors un cachet de l’armoire à Pharmacie, présente dans la cuisine. « Avales ça, et va dormir. Je ne rigole pas, Lo. »

hs : j'avais pas vu que tu avais répondu :(
Sinon, désolée, en ce moment, j'arrive pas à écrire très long :/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 610 pseudo : apy. avatar + © : a.kane + faith.



âge : 23 ans.
statut civil : elle pensait qu'elle serait bien, seule. puis il est parti, avec une autre. et elle a ressenti ce putain de vide, là, dans son coeur. puis y'a son voisin, aussi, qui s'est barré. ce mec qui la faisait rire, qui la faisait sourire, qui avait une gosse, adorable. c'était une perle. comme l'autre. mais tous les deux, ils sont partis. et y'a deux parties de son coeur, là, qui sont vides.
adresse : un p'tit truc miteux à pétricot. de toutes façon, elle y est jamais dans son appart, alors elle s'en fout.
job/études : elle vient d'avoir son diplôme d'avocate la brune, elle vient d'intégrer le cabinet de matilda, et elle est sur un projet. un gros projet.
clubs, associations : "favre & bazarov", cabinet d'avocat.
MessageSujet: Re: (lileï) | super-stitch à la rescousse.   Dim 7 Aoû - 13:09

Lo, c'est pas une alcoolique. Nan; elle aime juste beaucoup l'alcool. Et tout le monde le sait. Elle peut s'en passer, elle peut s'arrêter, mais au final, c'est comme la musique pour certaines personnes. C'est mieux quand c'est là. Alors elle aussi elle sait qu'elle tiendra pas. Lilo lui explique, il lui dit qu'il blaguait, et elle elle fait la moue. Elle marmonne quelque chose comme « blague quand même pas là dessus, les accidents ça arrive trop vite et ça prévient pas. Surtout dans l'eau.» elle grimace. Puis ils arrivent chez elle et la voilà qu'elle peste contre ses clés. Lilo il reste silencieux. Lilo il est crevé, elle s'en rend compte. D'ailleurs elle l'entend s'esclaffer de tout son long sur la canapé avant qu'elle ait le temps de lui proposer son lit. Elle dit rien, elle va prendre sa canette. Elle doit rester éveiller, et elle aime pas le café. Alors elle prend une bière, elle, pour rester debout. Ouais, c'est à 3h du mat que la brune elle se décide à prendre de l'avance sur ses cours. C'est une nocturne, Loreleï. Enfin, nocturne mais qui vit le jour aussi. Elle dort pas vraiment beaucoup, en fait sauf le matin. Mais elle l'à pas dit à Lilo, qu'elle voulait bosser. Alors elle le regarde se lever, lui prendre la canette des mains et la jeter. Elle pousse un gemissement de mécontentement avant de croiser les bras sous sa poitrine. Il lui préparer de quoi dormir et reduire la gueule de bois de demain. « mais moi non plus je rigole pas ! J'vais bosser, je veux rester éveillée, faut que je m'avance. » puis elle s'assoit sur le canapé après avoir tout de même prit dans ses mains ce que lui tendait Lilo. « Toi vas dormir dans ce fichu lit, tu dormira mieux là dedans que sur ce truc miteux. J'te dis qu'il faut que je bosse.» studieuse, Lo ? Nan. Accroc à ses cours. Accroc à son avenir. Accroc à ce qu'elle veut devenir. Indépendante, complètement.

pas besoin de long, j'aime bien comme ça moi

_________________

when I fell you caught up with me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (lileï) | super-stitch à la rescousse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(lileï) | super-stitch à la rescousse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: