Partagez | 
 

 Le début de la fin (NALO)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Le début de la fin (NALO)   Ven 8 Juil - 21:08

Dimanche, ton jour de repos. Tu devrais être content, c’est le seul jour de la semaine où tu n’as pas besoin d’expliquer à une bande de môme ignorant dans quel sens il faut se tenir sur sa planche de bodysurf. Pourtant, tu tires la tronche. T’es fatigué, t’as passé la soirée avec tes amis de lycée, à boire beaucoup, et à désespérer en regardant Loreleï draguant n’importe quel abrutis de la boite de nuit. Tu ne comprends pas pourquoi elle ne te voit pas. Tu es à ses côtés depuis si longtemps. Toujours là pour elle, même à trois heures du matin. Pourtant, elle te voit toujours comme un petit frère, et ça te fout le moral dans les chaussettes. T’es tellement pas concentré que tu te prends une vague en plein tronche. Heureusement, tu n’étais pas accroché à la planche, sinon, tu te serais cogné la tête, à coup sûr. Quand tu refais surface, le soleil te brûle les yeux. Ça te remet les idées en place. Ça, et Naïs qui rit comme une baleine, à trois mètres de toi, assise en tailleur sur sa propre planche. Tu lui dire puérilement la langue et passant une main sur ton front, te débarrassant ainsi des mèches de cheveux dégoulinantes qui t’obstruaient la vue. « Ta gueule Nanas, j’te signale que t’es tombé autant de fois que j’ai pris de petit déjeuner dans ma vie. » t’es de mauvaise foi, c’est vrai. Elle est douée, ta blonde. Mais t’es de mauvaise humeur, alors tout t’es bon pour le montrer. Tu remontes sur ta planche et tu t’étires en grognant. « Y’a trop de soleil. » Monsieur continue donc sur sa lancé. Bientôt, l’eau sera trop mouillée. Y’a une vague qui arrive, alors tu te prépares à la prendre, et cette fois encore, tu te prends une gamelle monstre. T’es pas concentré, ça se sent. C’est entièrement de ta faute. Tu frappes l’eau de ton poing en lâchant un cri rageur. On te regarde, de la plage. Les gens ne savent pas si tu te noie, ou si tu es tout simplement taré. Un peu des deux, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   Dim 10 Juil - 13:47

Il tourne, encore et encore, et finalement, tu ne le vois plus, alors oui, forcément tu te mets à t'esclaffer quand tu le vois remonter à la surface, les cheveux devant les yeux. il est adorable, mais tellement risible. « Ta gueule Nanas, j’te signale que t’es tombé autant de fois que j’ai pris de petit déjeuner dans ma vie. » tu secoues la tête encore et encore. « Y’a trop de soleil. » qu'il rajoute finalement avant de se remettre en scelle pour prendre la prochaine vague. toi, tu bouges pas de ta planche, t'es là, assise en tailleur, et tu arrêtes de rire quand tu le vois une nouvelle fois tomber, se prendre une vague en pleine face et tomber. tu ne ris plus, parce que tu sens que cette fois, c'était pas une erreur quelconque non, c'est dans sa tête que ça ne va pas, alors tu t'allonges sur al planche et tu te mets à pagayer jusqu'à lui, sagement afin de le rejoindre. quand t'arrives à ses côtés tu te stoppes et tu te rassoies en tailleur sur ta planche avant de poser une main sur son épaule. « t'es pas obligé de me rembarrer comme ça .. tu m'expliques ce qu'il se passe ? j'vois bien que t'es pas bien, alors vas-y, crache le morceau Lilo, j'suis ta meilleure aime tu sais, j'suis là pour les bons moments, mais aussi pour les mauvais alors, je t'écoute et je te lâcherai pas. » tu lui signales, simplement avant de croiser son regard. tu penches doucement la tête sur le côté pour lui signifier que tu l'écoutes, que t'es simplement là pour lui. comme toujours, t'es là pour Lilo, tu ferais beaucoup de choses pour lui d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   Mar 12 Juil - 22:02

Tu as décidé d’être désagréable. Faut bien que tu le sois de temps en temps, toi qui a toujours la banane. Mais quand t’es de mauvaise humeur, ce n’est pas pour de faux, et tout le monde en prend plein la gueule. C’est là que tu reconnais tes vrais amis, comme Naïs, qui au lieu de se vexer, te rembarrent à leur tour. Tu fais la grimace quand elle te fait remarquer, gentiment, qu’elle n’y est pour rien, et que tu ne devrais pas la traiter ainsi. Elle a raison. Tu penses à t’excuser, un moment, mais tu renonces, de toutes manières, elle s’en fiche, tu le sais. Tu pagaies jusqu’à sa planche, et tu la tiens, alors que tu t’assoies sur le tienne, les pieds dans l’eau. Tu soupires, fronces le nez, regardes le ciel, et soupires de nouveau. « J’en ai marre. Elle ne me verra jamais. Je suis dans la friendzone à fond, la preuve, c’est moi qu’elle appelle à 3heure de matin quand elle se fait chier avec son coup d’un soir. Elle ne me voit pas, je suis invisible, et j’en ai marre, parce que j’ai l’impression de me trainer dans la poussière pour elle, pour rien. » Tu grinces des dents. Naïs, elle sait très bien de qui tu parles, depuis le temps. Après tout, ça fait des années que tu cours après Loreleï. En vain. C’est frustrant, trop frustrant. Toi, t’as de l’amour à donner, et t’aimerais en recevoir, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   Mar 19 Juil - 18:20

il finit par revenir vers toi, la bougre, il finit par mettre sa fierté de côté pour revenir, comme à chaque fois, parce qu'il n'a pas besoin de se cacher auprès de toi non, il n'a nul besoin de se cacher alors que tu es sa meilleure amie, tu le connais par coeur, c'est ainsi que vous fonctionnez depuis toujours. tu le laisses donc revenir, prendre place sur sa planche et observer le ciel, t'attends juste qu'il prenne la parole. « J’en ai marre. Elle ne me verra jamais. Je suis dans la friendzone à fond, la preuve, c’est moi qu’elle appelle à 3heure de matin quand elle se fait chier avec son coup d’un soir. Elle ne me voit pas, je suis invisible, et j’en ai marre, parce que j’ai l’impression de me trainer dans la poussière pour elle, pour rien. » qu'il finit par te sortir, de but en blanc, tu sais qu'il parle de loreleï, tu sais qu'il l'aime, tu sais qu'il est à fond sur cette nana ... depuis qu'il la connait au moins, et tu sais aussi qu'il souffre de cette situation parce qu'elle ... bah comme il le dit si bien, il est catalogué dans la friendzone, la merde quoi. « j'sais pas trop quoi te dire à part d'arrêter de luis répondre de la faire attendre, de la faire ramer, mais j'sais que t'en es pas capable .. » non, tu sais qu'il accoure à chaque fois qu'il en a besoin, tu sais qu'il est là, à lui courir après, parce que ... parce qu'il l'aime, ou quelque chose dans ce genre, tu ne connais pas bien ce sentiment toi. « ou alors, faudrait que tu te trouves une autre nana, même si tu l'aimes pas l'autre .. tu vois, juste pour qu'elle se rende compte de ce que tu es en train de perdre ... mais après, c'est pas forcément sympa pour la meuf que tu choisiras, surtout si elle elle t'aime ... ou alors ... attends, bah ouais, j'suis conne, j'peux devenir ta fausse copine tu vois ? » et c'est là, que tu n'as plus réfléchis ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   Lun 25 Juil - 23:31

Tu mets toujours ta fierté de côté, pour Naïs, tu pourrais te trainer par terre pour elle, parce que c’est ta meilleure amie, la femme de ta vie. Tu l’aimes tellement, tu la connais par cœur, depuis toujours ou presque, et tu sais qu’avec elle, tu peux tout dire, tout faire, sans qu’elle te juge, sans qu’elle se vexe. C’est rare, une nana comme ça, alors tu la chéris, surtout qu’elle est toujours de bon conseil, ou presque. Tu patauges vers elle, et tu l’éclabousses au passage. Ce n’est pas une de ces filles qui râleraient pour un peu dos, ou pour une coiffure fichu, elle est simple, Naïs, et c’est comme ça que tu les aimes, les filles. On ne te verra jamais avec une fille trop apprêté, tu n’es pas fan de maquillage, de base, et tu trouves les femmes bien plus jolies sans. Tu lui tires puérilement la langue, mais tu sais que dans le fond, elle a raison, Nanas, t’es bien incapable de faire attendre qui que ce soit, et encore moins Loreleï. T’es trop gentil, même lorsqu’on te réveille au milieu de la nuit. Une bonne patte, que t’es. Tu hausses un sourcil cependant quand elle se met à déblatérer toutes sortes d’idioties. T’es pas le genre à sortir avec une midinette pour la rendre jalouse, ce serait trop méchant pour la fille en question, tu n’es pas un connard, même si, parfois, avec tes amis, tu joues plus ou moins avec certaine nana. Tu t’en veux toujours après, parce que dans le fond, t’es un grand romantique, Lilo. Tu la laisses terminé, et tu arques un sourcil. Sortir avec elle ? c’est pas con, vous passez tellement de temps ensemble, qu’on pourrait vous croire en couple, et puis vous êtes du genre tactile, en plus…Tu souris néanmoins, pas sûr qu’elle soit sérieuse. « Tu accepterez de m’embrasser, moi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   Mar 26 Juil - 15:29

tu le regardes, tu lui dis tout, tu lui fais une proposition, et tu sais même pas comment tu fais pour lui proposer une telle chose. toi ? jouer le rôle de sa copine ? tu pourrais ? t'en sais rien, tu proposes, tu dis, tu veux l'aider lilo, avant tout, parce que c'est ton meilleur ami, parce que vous deux, c'est à la vie à la mort, parce que tu ne lui caches rien. tu ne lui as caché qu'une seule chose dans ta vie, ce qu'est devenu ton enfant, ta petite fille, ta petite jade. elle n'a pas été adoptée, tu l'as amenée à son père. simplement. tu ne lui as pas dit, tu ne l'as dis à personne en même temps, pas même ta famille. « Tu accepterais de m’embrasser, moi ? » qu'il te demande alors, en t'observant, en te fixant, le sourire aux lèvres. tu penches la tête sur le côté, tu le fixes à ton tour. tu hausses les épaules. « ouais .. bah ouais, t'es pas dégeu hein lilo, j'te l'ai toujours dit, t'es un type mignon, alors .. ça risque d'être bizarre, mais ouais, j'accepterai ! bon par contre, on couche pas ensemble hein. » tu reprends, le sourire aux lèvres, tu souris, encore et encore. tu ne le perds pas. tu avances un peu plus vers lui, tu descends de ta planche pour venir t'accouder à la sienne, simplement, tu le fixes, tu le ne perds pas des yeux et tu poses ta tête dans tes mains et tu lui fais les yeux doux. « et toi, tu pourrais m'embrasser ? » tu lui retournes la question là, tout en restant proche de lui. tu joues de tes pieds dans l'eau et tu attends sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   Jeu 28 Juil - 14:49


Tu ne comprends pas bien pourquoi elle te propose ceci. Etre ta petite amie, toi, son petit ami. Ça ne marchera pas. quoi que, peut-être, t’en sais rien. Naïs, tu la vois comme ta précieuse petite sœur, pour toi, dans ton cœur, elle tient la même place qu’Ivy. Alors tu ne sais pas, non, vraiment, tu ne sais pas si c’est une bonne idée. Mais en même temps, tu veux vraiment faire bouger les choses, entre toi et Loreleï, et c’est peut être le meilleur moyen ; si tu sors avec Naïs, la brune te verrait peut être enfin comme un homme, et non comme un animal de compagnie…Bon, t’es un peu mauvais, là, mais t’es en colère contre elle, aussi, t’es là depuis si longtemps, et elle ne te vois simplement pas…Bizarrement, quand elle te réponds positivement, ça te fait plaisir, ouais, t’es content qu’elle te trouve à son goût, mine de rien. Tu rougis par la suite en secouant la tête. « Non mais, coucher ensemble, n’y pense même pas hein ! » tu dis en riant nerveusement. Et puis, tu réfléchis, tu gardes le silence longtemps. Tu pourrais l’embrasser, toi ? Tu ne sais pas. Tu l’as trouvé jolie, même plus que ça, elle a tout pour plaire, et si tu n’étais pas gaga de Loreleï, tu pourrais l’être d’elle. Après tout, gamin, c’était la petite blonde en combinaison trop serré qui te faisait craquer. Mais maintenant, le temps est passé, et tu ne sais pas…Le seul moyen de savoir, c’est d’essayer, non ? alors tu descends de ta planche, à ton tour, et tu lui fais face. T’es hésitant, mais finalement, tu t’approches, maladroitement et tu poses tes lèvres sur les siennes, avec douceur.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   Ven 29 Juil - 10:09

tu le fixes, tu souris doucement, là, d'en bas, les pieds battant l'eau. tu attends qu'il s'exprime alors qu'il se met à rire. « Non mais, coucher ensemble, n’y pense même pas hein ! » qu'il rajoute, et tu continues de sourire. coucher avec lilo ? ça serait étrange, vraiment. bon, oui, bien sûr que tu l'as déjà vu à poil, bien sûr, t'es pas pudique, puis, c'est ton meilleur ami, c'est pas comme ça entre vous, mais de là à coucher avec lui. non, non, tu peux pas. hein. tu te persuades, comme tu peux. il finit par descendre de sa planche, il s'approche de toi, tu le laisses faire, tu le laisses approcher, anxieuse tout d'un coup. il hésite, t'observes, mais finalement, il pose ses lèvres sur les tiennes. c'est doux, et tendre à la fois. c'est lilo. tu l'embrasses en retour, jusqu'à ce que vous vous sépariez. drôle de sensation, vraiment étrange. tu le fixes, tu souris nerveusement, tu t'agrippes de nouveau à sa planche, et tu l'observes. « c'était ... » tu commences, tu cherches les bons mots, les mots justes. « vraiment étrange. » tu finis par dire, le sourire qui te revient, tu lèves ta main, tu viens la passer dans sa tignasse avant de venir embrasser sa joue. « écoute, si ça te tente, j'veux bien me faire passer pour ta copine lilo. au moins, elle jalousera, et toi, tu ne blesseras personne, parce que tu ne me blesseras pas, j'sais que c'est pour de faux, va juste falloir que les autres y croient, ou au moins elle. tu m'dis, si tu veux, j'suis là. toujours là pour toi, tu sais. » tu finis, ta tirade, doucement, tu veux l'aider, et tu sais pas si tu as une autre manière de l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   Ven 29 Juil - 12:20

Elle semble du même avis que toi, Naïs. Coucher ensemble, ça ne serait pas bon, ça serait juste carrément bizarre, même sans sentiments. Ça te fait d’ailleurs penser à ce film, qu’elle t’a forcé à regarder, avec Mila Kunis et Justin Timberlake, qui couchent ensemble tout en restant de super pote. Tu ne comprends pas, pour toi, ce genre de truc, ça ne marche juste pas. Même si Naïs est deux fois plus canon que Mila Kunis, faut l’avouer. Quand tes lèvres entre en contact avec les siennes, ça te fou une décharge électrique dans ton le corps, tu ne comprends pas, tu ne comprends pas la chaleur qui s’empare de ton cœur quand elle répond à ce baiser factice. Finalement, il prend fin, ce baiser, et tu t’éloignes d’elle, gêné. Elle cherche ses mots, et toi, tu ris, nerveusement, surement. « Ouais, super étrange… » Et puis, elle vient jouer avec tes cheveux, exactement comme d’habitude, alors tu te dis que, c’est passé finalement. « Je… » tu ne sais pas quoi dire, tu te rends compte que t’as vraiment la meilleure amie du monde. Naïs, elle est extraordinaire, tu l’as toujours su, mais là encore plus. Tu te mords la lèvre, et tu lui offre un vrai et grand sourire. « Merci Nanas, t’es vraiment la meilleure ! » tu gardes le silence un instant, avant de reprendre. « On essaie, du coup ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   Ven 29 Juil - 12:31

« Ouais, super étrange… » il confirme, et tu souris, simplement. c'était la première fois que tu posais tes lèvres sur celles de ton meilleur ami. étrange, quand on sait que vous super tactile, étrange quand on sait que vous êtes souvent collé l'un à l'autre, seulement non, vous ne vous étiez jamais embrassé. [color=#7cbd6f] « Je… Merci Nanas, t’es vraiment la meilleure ! »/color] qu'il confirme, et tu souris un peu plus, un léger clin d'oeil également. « évidemment, t'en doutais encore ? » tu le reprends, en montant cette fois sur ta planche, pour t'asseoir dessus, là, en tailleur. le silence prend place, aucun de vous deux ne parle, tu ne sais pas quoi ajouter, alors tu laisses l'ange passer. « On essaie, du coup ? » il demande, dernier mot, hochement de tête de ta part. « on essaie. tu vas voir, ta brune va se réveiller. » tu lui dis, dernier mot, dernier échange, et c'est comme ça que vous vous êtes mis en couple pour de faux, c'est comme ça que votre histoire a commencé oui, c'est comme ça que tu t'es retrouvée en couple avec ton meilleur pote, pour le meilleur, mais aussi et surtout pour le pire. après tout, faut pas que tu te retrouves blessée maintenant, non, faut que tu joues le jeu, que tu restes loin et proche en même temps. pas facile, mais t'es prête à y arriver, pour lui, pour lilo, il mérite d'être remarqué, il mérite d'être aimé. c'est un ange. ton ange.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le début de la fin (NALO)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le début de la fin (NALO)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: