Partagez | 
 

 ta veste .. (arek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: ta veste .. (arek)   Dim 10 Juil - 13:48

y aller ou ne pas y aller ? telle est la question du jour. tu ne sais pas ce qui est la bonne décision, tu ne sais pas si tu dois attendre que ce soit lui qui vienne ou alors simplement prendre ton courage à deux mains et aller le voir. t'as laissé passé une semaine ... deux semaines, et là, t'en peux plus. t'as plus de nouvelle de lui, comme s'il faisait le mort, est-ce qu'il regrette tant que ça ? oui, bien sûr, tu ne vois aucune autre explication. tu lui en veux, atrocement. tu lui ne veux de t'avoir laissé de cette manière, devant ce putain de stade, mais tu lui en veux d'autant plus de ne pas te donner de nouvelle .. et sa veste alors ? cette raison de se revoir ? non, décidément, tu ne peux pas rester les bras croisés, tu vas aller le voir, tant pis s'il te rejette, tu seras fixée au moins. puis, tu sais que tu sauras résister à lui sauter dessus, t'as vu Matt entre temps, et lui au moins, ne t'as pas laissé frustrée au plus haut point. bref, tu te pares d'une jupe, peut-être trop courte, bien fait pour lui, il verra ce qu'il manque. des baskets aux pieds, tu montes sur ton vélo, la veste dans ton sac et tu pédales à toute vitesse vers la maison Novak, la sienne, celle qui construit de ses dix petits doigts. d'ailleurs, quand t'arrive sur place, tu ne reconnais pas l'endroit. c'est fou, comme ça a changé, comme il a vraiment avancé. peut-être qu'il était bien trop occupé avec sa maison pour ... pour toi ? autant ce n'était pas l'envie qui lui manquait mais plutôt le temps. ou alors tu te fais des films, encore. tant pis. tu arrives, tu laisses ton vélo dans un coin et tu t'avances. tu frappes trois coups avant de te reculer et t'attendre sagement qu'il vienne t'ouvrir. s'il est là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ta veste .. (arek)   Dim 10 Juil - 15:51

"Marek, il manque de l'huile" hurle Nikka depuis la cuisine tandis que Jana vient quant à elle relayer l'info, des fois que je n'ai rien entendu. "Y'a plus d'lait, Marek". Apparemment, le service des renseignements est aussi efficace que le téléphone arabe dans le coin, je souris, suspendant mon geste. Le marteau à quelques centimètres du clou. Cette embrasure va sûrement finir par me rendre fou, je suis dessus depuis deux jours. À chaque mouvement, je me rends compte qu'il manque un truc. Je démonte tout et me retrouve à refaire. Je manque cruellement de concentration et la raison qui l'explique m'agace fortement. J'oriente mon regard sur ma cadette , plantée devant moi, les mains sur les hanches. "Il manque de l'huile pas du lait, les briques sont sous l'évier. C'est dingue on dirait que t'habites pas ici !". Jana découvre, toujours. Elle ne sait jamais où se trouvent les ustensiles, les provisions. Nikka et moi, on pense surtout que sa flemme l'emporte sur ses recherches qu'elle préfère écourter, nous laissant le soin de les faire à sa place. Elle hausse les épaules, en secouant sa chevelure ébène, quittant mon champ de vision, décidant sûrement que je ne mérite pas une seule minute de plus de son attention. Sale gosse. Je la regarde s'éloigner avant d'entreprendre de continuer ma démarche. " Marek, j'ai cherché partout. Y'a plus d'huile" - lance Nikka, revenant à la charge, quittant son poste pour apparaître derrière moi. Décidément. Je soupire, abandonnant l'outil, négligemment, avant de me tourner vers elle. " Et alors ? T'es pas assez grande pour aller en acheter par toi-même ?" Je la trouve particulièrement pertinente ma question, mouchée Nikka se contente de me fixer en battant des paupières. Une chose est sûre, je suis entouré d'assistées. Ce qui ne manque jamais de m'irriter au plus haut point. Je ne serai pas toujours là pour elles. "Et pourquoi tu m'regardes comme ça ? Si tu crois que je vais céder...". Elle ouvre le yeux, ce ne sont plus des billes en forme d'amandes mais des soucoupes. " Hey, t'as quoi toi ? T'arrêtes pas d'aboyer ces temps-ci. J'te ferai remarquer que JE cuisine pour ta fiole, hein !". L'ingratitude a raison de ma patience, je croise les bras sur mon torse. " Qui bosse pour te loger, te blanchir et t'nourrir ? Le jour où tu pourras répondre "moi" on en reparlera. Maintenant va casser les couilles d'quelqu'un d'autre j'déteste être interrompu en plein taff" discours avorté avant le terme, trois coups viennent de retentir depuis la porte d'entrée. Je fixe Nikka, suffisamment longtemps pour qu'elle comprenne que c'est à elle d'aller ouvrir. Ce qu'elle finit par faire, après trente secondes plutôt inquiétantes. Il est dix neuf heures. Je me demande bien qui peut bien débarquer aussi tard. "Marek, c'Ariane !" - je serre les dents, ce serait sympa qu'elle apprenne à s'exprimer sans avoir à m'éclater les oreilles à chaque fois qu'elle l'ouvre. Ariane, elle dit ? Merde. Je jette un regard à l'embrasure et un autre au t-shirt déchiré et taché que je porte. Tant pis si je présente mal. Elle n'avait pas qu'à débouler à l'improviste. "J'arrive" je lance, passant dans le couloir, croisant mon reflet dans le miroir qui gît là. Bug. Après tout, je m'en fous. J'avance. J'appréhende. Je sais que la Tellier n'est pas venue me débusquer jusqu'à ma tanière uniquement pour boire un café et manger des biscuits. Lorsque j'arrive, la première chose que je constate, c'est qu'elle s'est donnée du mal pour avoir l'air sexy. Évidemment. Je constate cet air sexy. Difficile de passer à côté. Tous les mecs du quartier ont dû, peu importe." Salut". Je me suis connu de meilleures réparties. "Suis-moi" j'souffle, sous le regard inquisiteur de Nikka. Je devance, ouvrant la marche pour atteindre la véranda située à l'arrière quasiment finie. L'une de mes fiertés. "Alors?" C'est sûrement sorti d'un ton plus bourru que voulu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ta veste .. (arek)   Ven 22 Juil - 16:50

la porte finit par s'ouvrir, rapidement, et tu tombes sur Nikka. tu souris, simplement, un grand sourire sur les lèvres. salut toi, je viens voir Marek, il est là ? tu demandes, le plus innocemment possible tandis qu'elle appelle déjà son frère, t'es bien contente qu'il soit là, tu ne te serais pas sentie de délaisser la veste là, de la laisser à sa soeur et de tourner les talons. vraiment pas, alors quand tu l'entends, t'es plutôt contente. J'arrive il crie, à travers la maison apparemment quant Nikka te fait entrer. Salut qu'il te dit simplement, trop simplement, c'est pas Novak, il ne répond pas si simplement en temps normal. salut. tu joues le jeu, après tout, pourquoi pas, puis il y a sa soeur, alors forcément, tu joues les fines bouches. Suis-moi qu'il finit par souffler et tu lui emboîtes le pas en souriant une dernière fois à Nikka. tu arrives dans la véranda, tu t'arrêtes quand il s'arrête, tu te montres docile, pour le moment. Alors? qu'il questionne, si .. si lui, finalement, tu lèves les yeux au ciel, il ne te fera pas perdre ton sourire, pas cette fois non. tu lui tends sa veste. t'as oublié ça la dernière fois. tu dis, tu chantes presque devant ses yeux. ça devait être une raison pour qu'on se revoit alors voilà, je te le rends maintenant, j'ai bien compris le message Marek. tu lui sors, simplement, trop simplement toujours avec ce sourire sur les lèvres. il n'a pas voulu de toi, très bien, tu t'en passeras .. pas, absolument pas, tu le sais, tu le veux, c'est plus fort que toi, plus fort que ta propre fierté, ça te mènera à ta perte, certainement. on oubli et on fait comme s'il ne s'était rien passé ? tu demandes, d'une voix mielleuse, jusqu'à ce que ça se reproduise, tu n'as pas dit ton dernier mot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ta veste .. (arek)   Lun 1 Aoû - 13:53


Mauvais hôte, très mauvais hôte, même. Pas l’un des pires, j’en prends conscience lorsque mon regard se pose sur elle, à nouveau. Ariane, tu t’es donnée tant de mal. Iris à l’affut derrière mes paupières s’orientent sur la jupe, la petitesse. Encore un bandeau pour cheveux recyclé en bout de tissu qui hurle sur l’imagination. Je me demande si elle est venue jusqu’ici en vélo et si c’est le cas, jusqu’où ce bout de tissu (inutile) a bien pu remonter, l’idée que ses jambes se soient retrouvées davantage dénudées ne m’est pas vraiment agréable. Je hausse les épaules. Observant ses gestes, les traits qui se retrouvent déformés par tant de rictus, j’abandonne vite, décidé à ne pas me miner pour en comprendre la moindre signification. Je dois reconnaître que je ne me suis pas montré le plus amical, avec mon ton sec et ma posture de gendarme, je plisse les paupières lorsqu’elle me fait connaître les raisons de sa venue. Ma veste, mes fossettes viennent aussitôt la saluer. Elle ne perd jamais le nord et c’est un fait – indéniable, chiant – que j’ai appris à apprécier plus que de mesure. De quoi ai-je l’air ? Je tends la main pour m’emparer de mon habit qui se retrouve sans préambule projeté à l’autre bout de la véranda, tombant paresseusement sur un meuble en acier couvert. Le préféré de Jana, d’ailleurs, on ne l’entend plus. Je pivote rapidement, l’oreille tendue, rien. Je me retourne. Je ne sais pas quoi répondre à ce que Ariane vient de dire. Sécheresse du siècle de l’encéphale. Vocabulaire s’est tiré. Rien, juste un vide et une angoisse bizarre qui prend doucement de l’ampleur. J’ai l’impression de me retrouver devant une copie blanche, en ayant oublié mon stylo bille. Même au bac de français, devant Sartre, j’ai eu plus de choses à raconter. C’est dire. Hold up, Ariane se tire avec le butin, en laissant l’écho des mots que je me souviens avoir moi-même prononcé : on oublie. Pourquoi pas. Pourquoi pas ? Cela semble être une merveilleuse idée. C’est la seule idée qui me vienne à l’esprit. La seule qui soit approuvée par mon moi. La seule et pourtant, je l’aime pas, cette idée unique. Frustré de devoir me contenter d’une. Un seul choix. Assez nul. Je hoche la tête, deuxième haussement d’épaules depuis les cinq dernières minutes ( trop), très bien, on oublie, après tout , elle a compris le message. Quel message ? J’me vois bien lui demander des précisions. « J’aimerai bien savoir quel message tu as bien pu comprendre ? » - taquin, j’escompte bien me débarrasser de la gêne et de toute la tension qui semblent vouloir taper l’incruste entre nous. On oublie, ouais. Ou en tout cas, on fait semblant, jusqu’à ce que. Jusqu’à ce que ça cesse de m’arranger, parce qu’il ne faut pas se leurrer, c’est une histoire qui mérite d’être remise sur le tapis, à l’occasion. « Tu vas me faire croire que tu es venue jusqu’ici, à dix neuf heures, fringuée comme ça » - je désigne son accoutrement du menton, avant de poursuivre : « pour me rendre ma veste et me demander si « on oublie » ? ». En vérité, ça ne sert absolument à rien de prétendre que rien n’a eu lieu et je le décrète à l’instant, prenant surement une décision que je risque de regretter. Je me rends compte que le « jusqu’à ce que », c’est maintenant qu’il prend forme. J’avais lancé un « Advienne que pourra », non ? Et cette jupe courte est à blâmer. « On est adultes ? » - je croise les bras. Nikka débarque avec un plateau de boissons. « J’me suis dit qu’Ariane voudrait boire quelque chose » - elle souffle, en interceptant mon regard réprobateur. Mauvais hôte, pas la peine de le faire remarquer. « Il oublie toujours ses devoirs » - j’oublie pleins de choses, je coule un regard vers Ariane. J’oublie des trucs mais pas tout. « Merci, Nikka. Si t’as toujours besoin d’huile donne-moi cinq minutes et j’irai en chercher ». Elle s’éloigne alors, satisfaite d’avoir réussi à s’attirer mes faveurs. La maligne. J’attends que Nikka et ses oreilles disparaissent de mon champ acoustique pour reprendre là où j’ai été coupé. « On s’est juste roulés une pelle, pas la peine qu’on en fasse tout un plat ». Relativiser après avoir été le premier à suggérer d’effacer les données, c’est se montrer sacrément contradictoire. Pour ma défense, je dirai que c’est de la faute à Tellier.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ta veste .. (arek)   Mer 3 Aoû - 12:43

« J’aimerai bien savoir quel message tu as bien pu comprendre ? » il demande finalement maintenant que sa veste a été balancée dans un coin. tu hausses les épaules, tu le fixes. ouais. quel message t'as compris ariane au juste ? tu hésites, tu te lances. que t'avais peur de revenir me voir. tu dis, sourire aux lèvres, même ton taquin qui sonne dans ta voix. faut pas trop de chercher, non plus, mais devant Marek, c'est pire, t'essaies de montrer les crocs, mais il est souvent plus fort que toi. « Tu vas me faire croire que tu es venue jusqu’ici, à dix neuf heures, fringuée comme ça. Pour me rendre ma veste et me demander si « on oublie » ? » tu souris, encore, tu secoues la tête. non, mais c'est parce que je passais devant chez toi, tu vois, j'ai une soirée étudiante juste après. tu lui lances, tu lui mens, ouvertement. bon, tu ne sais pas vraiment mentir, ça se voit sur ton visage, mais au moins, tu tentes. c'est l'intention qui compte non ? c'est pas comme ça que ça marche ? « On est adultes ? » il commence, tu vas pour répondre, Nikka débarque, les mains remplis, le ton présent, tu lui souris, tu la remercies tandis que Marek lui dit qu'il ira chercher son huile dans cinq minutes. de vrai ? donc il va te laisser en plan. « On s’est juste roulés une pelle, pas la peine qu’on en fasse tout un plat » tu secoues la tête cette fois, parce que suivre Marek, c'est une réelle épreuve. il va dans tous les sens tandis que tu le soupçonnes de vouloir te perdre. ouais, on est adulte, et oui, c'était malheureusement qu'un petit échange buccal. bref, on en fait pas tout un plat, j'ai compris, c'est bon, message reçu. tu lui lances, tu le cherches, comme si ça ne t'avait rien fait, comme s'il n'avait aucun effet sur toi. tu joues la fille forte, la fille indépendante, tu l'es pas. tu ne l'es plus. tu testes, tu tentes, simplement. bon, j'te dérange pas plus longtemps du coup, faut que t'aille acheter de l'huile apparemment. tu rétorques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ta veste .. (arek)   

Revenir en haut Aller en bas
 
ta veste .. (arek)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: