Partagez | 
 

 terrible hasard (almo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: terrible hasard (almo)   Sam 30 Juil - 16:22

tu fermes les yeux, un instant, tu respires. une fois. deux fois. puis finalement tu te baisses, tu sniffes la totalement de la ligne de coke et tu te relèves. la poudre s'injecte dans ton organisme pendant que tu fermes tes yeux, une nouvelle fois. tu lèves la main quand le type veut te parler. tu veux pas lui parler, tu veux simplement profiter, goûter sa dope et voir si elle vaut le coup que tu t'y intéresses, voir si tu peux lui acheter pour ton business, pour tes affaires ou non. je r'passe dans deux jours si ça m'plaît. tu l'informes, tu te contentes de li dire, sagement, tu lèves ta main une seconde fois quand il veut reprendre la parole. c'est pas nécessaire, t'es as un grand bavard. tu sors de son bureau, tu atterris directement dans le bar, son bar, possiblement, peut-être juste un bar qu'il menace pour avoir l'arrière boutique pour ses affaires. t'en sais absolument rien et tu t'en fiches complètement. de trop même, tu t'en fiches de trop. tu t'installes vers le comptoir et tu demandes un verre. tu vas te poser, quelques minutes, peut-être même quelques heures oui,juste te poser le temps d'apprécier, te poser le temps d'apprécier les méfaits de la poudre, et voir ce qu'elle donne. oui, tu testes toi même. pourquoi ? parce que tu vas pas envoyer un pauvre gamin au charbon. t'es pas un gentil, t'es pas un connard non plus. alors tu prends tes responsabilités, simplement. en quelques sortes. c'est ta vie, et avec tout ce à quoi tu as déjà touché, c'est pas ça qui te fera tomber. tu l'sais maintenant. tu t'installes, ton verre arrive, parfaitement comme tu l'as demandé. deux glaçons à l'intérieur, tu en bois une gorgée et tu fermes tes yeux, un instant instant. tu grimpes, tu sens que tu grimpes. ça fait effet, plutôt rapidement pour le coup. est-ce une bonne idée que tu restes là, dans ce bar ? pas forcément non, tu connais personne, tu sais te défendre oui, mais tu sais pas ce qui peut te tomber dessus, surtout dans ton état actuel. plongé dans tes pensées, tu ne l'as pas vu entrer, non, tu n'as rien vu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ◊ cute little bubbles

messages : 255 pseudo : NO NAME. avatar + © : kate harrison+ ©POLARIZE (avatar) (signature) NEON DEMON
t'as peur de péter un câble, de lui faire une scène; de lui hurler de foutre le camp, de lui dire qu'il est comme un véritable cancer pour toi; totalement nocif pour ta santé psychologique et émotive. -alma malverti


âge : vingt-cinq ans.
statut civil : closed.
adresse : de retour chez les parents; souhaite reprendre son ancien appartement.
job/études : anciennement danseuse contemporaine.
clubs, associations : -
MessageSujet: Re: terrible hasard (almo)   Sam 30 Juil - 17:38

terrible hasard
Alma&Bendo (almo)
citation à venir.

Elle t'avait convaincue, elle était débarquée comme ça chez toi; quelques semaines auparavant emballée par l'idée de t'amener voir les grands ballets. Tu reprenais du mieux, tu étais encore plus indépendante et autonome et cela grandissait de jour en jour. Tes parents avaient tranquillement repris leurs routines, te laissant encore plus d'espace que dans les premiers temps. Dans ces moments-là, tu repensais aux paroles blessantes de Nino au sujet des parents et du fait qu'ils voulaient se donner bonne conscience en t'hébergeant à nouveau; puis tu te dis qu'il n'avait peut-être pas totalement tord au fond. En même temps, avoir de nouveau ton indépendance ne te dérangeais pas du tout; au contraire. Ça te permettait de te replonger dans une vie "normale" et pouvoir rêvasser un peu en te mettant des objectifs et des rêves à réaliser. D'ailleurs, tu t'étais fait une "to do list" avec les projets que tu souhaitais réaliser; tu l'avais fait et refait encore cette fameuse liste, ayant trop de choses à y mettre; des choses parfois surréelles à cause de ton état actuel, mais que tu t'étais quand même permis de mettre. Cette fameuse liste était ton moteur pour te donner l'envie de continuer. Depuis quelques temps, tu t'étais un peu renfermée sur toi-même; tu te sentais plus maussade, plus triste aussi. Heureusement, tu avais cette fameuse copine qui prenait du temps pour venir te voir et te remonter le moral voyant très bien que tu n'étais pas au meilleur de ta forme, elle voyait très bien que ce n'était pas uniquement du à ta condition, mais qu'il y avait autre chose derrière ça. Évidemment, tu pris soin de ne pas en parler; tu n'arrivais pas à en parler en fait, c'était encore trop difficile et tu savais que tu pouvais nuire à plusieurs personnes en ouvrant la bouche sur ce sujet délicat. Après un bon moment de réflexion, tu décidais de mettre les voiles pour ce fameux voyage. Ta copine avait planifiée un tas de trucs, outre ce fameux spectacle de ballet. Bien entendu, elle avait pris soin de ne pas trouver des activités trop épuisantes pour toi, sachant que tu étais encore fragile; une attention que tu adorais beaucoup de sa part d'ailleurs.

Comme une enfant, tu te sentais fébrile de quitter Barritz et de t'envoler ailleurs, mais en même temps tu étais prête à le faire plus que jamais. Vous aviez prise la peine de louer une chambre d'hôtel assez grande et accessible pour ton fauteuil roulant, ce séjour allait être plus-que-parfait. Vous passiez les premières journées tranquilles à visiter la ville dans laquelle, vous vous trouviez; puis vint le fameux soir du spectacle. Embarquant dans le jeu, tu avais pris soin de te faire belle. Puis, vous vous êtes rendus à cette fameuse salle de concert. C'est le coeur battant que tu écoutais le spectacle les yeux brillants; étrangement, tu avais l'impression de revenir chez toi, d'être dans ton élément. Une partie de toi avait mal aussi; car tu aurais pu être cette danseuse sur scène, tu aurais pu être à sa place et c'est ce que tu avais prévue, c'est ce que tu avais souhaitée toute ta vie, mais ton rêve était malheureusement partie en fumée. À la fin de la représentation, ta copine t'amenait avec elle dans les coulisses ayant une passe v.i.p et tu rencontrais ces fameux danseurs. Bien évidemment, ta copine ne manquait pas de vanter ton talent auprès d'eux ce qui te faisait dangereusement rougir de gêne. Puis l'un des danseurs vous proposa de sortir avec certains d'entre eux pour boire un verre. Au départ, tu étais hésitante; mais ta copine réussit à te convaincre d'y aller et en chemin, elle ne manqua pas de te faire la remarque suivante; « Je paris que tu vas finir la soirée avec lui.» Tournant ton regard vers elle, tu affichais un drôle d'air; « Quoi?» Celle-ci se mis à rire amusé par la situation, puis elle repris la parole; « Arrête, ne fait pas l'innocente; tu as vue comment il te regardait. » C'est vrai, tu l'avais remarquée aussi cette façon dont il avait posé les yeux sur toi te donnant l'impression d'être la seule qui existait dans cette pièce. Cependant, tu préférais mettre tes distances; tu ne voulais pas t'embarquer dans une histoire juste pour oublier, juste pour l'oublier. Arrivées à destination, ta copine t'aida à débarquer et elle te conduisit à l'intérieur, toute souriante tu avais l'impression de revivre à nouveau; d'être comme toutes les filles de ton âge. Le fameux danseur était déjà présent, bière la main et vous fit signe d'approcher. Il vous fait à toutes les deux la bise et à toi; il prend soin d'y aller doucement, tu sens une bouffée de chaleur t'envahir et tu mets ça sur le dos de la petite boisson alcoolisée que vous avez pris en apérot avant le spectacle. « Tu es magnifique..»

Qu'il te souffle à l'oreille, tu le remercies d'un sourire et vous vous installez autour d'une table discutant ensemble. D'autres gens de la troupe finissent par arriver et tu as l'impression de faire partie de cette famille, les discussions coulent; tu souris, tu ris aussi, t'es juste bien. « On va se chercher à boire?» Qu'elle te demande ton amie, tu acquiesces et tu fais signe aux autres que vous allez revenir. Ta copine t'aide en te dirigeant parmi les gens jusqu'au comptoir du bar, t'es tellement dans le moment; la frénésie, tu ne remarques même pas sa présence. « Un rhum coca.» Que tu lances au barman alors que tu continues ensuite de discuter avec ton amie.
Made by Neon Demon

_________________


Nothing's gonna hurt you baby
As long as you're with me you'll be just fine
Nothing's gonna hurt you baby
Nothing's gonna take you from my side♡
crédit/ tumblrnothing's gonna hurt you baby;cigarettes after sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: terrible hasard (almo)   Sam 30 Juil - 17:48

tu renifles, doucement, tu passes ta main sous ton nez, tu gardes tes yeux fermés, et tu restes là, à écouter les bruits, à écouter les conversations, tu restes en quelques sortes dans ton monde, ancré dans ton monde que tu es en train de te créer, en douceur, d'une douceur extrême. tu attends simplement. tu joues avec ton verre, tu l'entends, le liquide, tourner encore et encore, tu entends les glaçons, s'entrechoquer, puis se perdre contre le verre. tu ne fais rien, tu ne le portes pas à tes lèvres non. tu commences doucement à partir, dans les vapes, quelques chose comme ça. t'es juste bien. t'es juste décontracté, mais ça ne dure pas non. « Un rhum coca.» t'entends, et cette voix, tu la connais que trop bien, malheureusement, cette voix, elle est présente, tous les soirs, dans tes cauchemars, elle est là, encore et toujours, et ce soir, elle est une nouvelle fois là. c'est la poudre, tu te dis, oui, c'est la poudre qui te fait halluciner, c'est la poudre qui te perd, qui t'emmène, loin, qui te traîne dans la boue, qui te traîne vers tes démons, simplement. tu ne penses pas que ça puisse être elle. tu ouvres tes yeux, quand même, parce que t'es faible. tu ouvres tes yeux oui, et tu te tournes tu tournes ton regard, ton corps, tout, tu te tournes entièrement dans la direction de la voix et c'est là que ton regard se pose sur elle. elle est belle. trop belle. tu cesses tes mouvements contre le verre, tu te stoppes net, et tu réfléchis. est-ce vraiment elle ou simplement ton cerveau ? t'en sais rien. absolument rien. tu sais pas quoi faire, quoi dire. le rhum, ça se boit pur. tu dis, tu laisses échapper, en tournant ton regard sur elle. tu ne la lâches pas du regard, jamais. tes deux pupilles la scrutent oui, tes deux azurs sont là, bloqués sur la douce italienne dont le souvenir te ronge. hallucination ou réalité ? t'en sais encore rien. dans ta tête, c'est une hallucination oui, et tu vas très certainement pas assouvir tes plus grands fantasmes en terminant la soirée avec elle. c'est ce que tu veux, c'est ce que la poudre entrevoit au plus profond de ton esprit et c'est ce qu'elle te dessine devant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ◊ cute little bubbles

messages : 255 pseudo : NO NAME. avatar + © : kate harrison+ ©POLARIZE (avatar) (signature) NEON DEMON
t'as peur de péter un câble, de lui faire une scène; de lui hurler de foutre le camp, de lui dire qu'il est comme un véritable cancer pour toi; totalement nocif pour ta santé psychologique et émotive. -alma malverti


âge : vingt-cinq ans.
statut civil : closed.
adresse : de retour chez les parents; souhaite reprendre son ancien appartement.
job/études : anciennement danseuse contemporaine.
clubs, associations : -
MessageSujet: Re: terrible hasard (almo)   Lun 1 Aoû - 3:51

terrible hasard
Alma&Bendo (almo)
citation à venir.

T'es au bar, t'as enfilée cette robe rouge; tu t'es mise belle pour cette soirée, pour ce spectacle, tu n'avais pas l'intention de te retrouver ici au départ; mais t'as été invité par l'un des danseurs de la troupe et ta copine t'a poussé à accepter son invitation. Bien que tu étais hésitante, tu ne regrettes pas d'être venue, t'as l'impression de renouer avec l'ancienne toi; la Alma capable de sortir et s'amuser, lâcher son fou. Vous quittez un moment la table; pour aller vous chercher un verre, tu passes ta commande et tu discutes avec ta copine qui est une véritable pie bavarde. Soudainement, y'a cette voix chaude qui sort de nulle part et sur le coup, tu penses être victime d'une hallucination auditive; cette voix, tu l'entends partout malgré toi. Tu l'entends dans tes rêves, comme un murmure à l'oreille. Avec le temps, cette voix semblait se dissiper un peu, mais là; elle est présente, trop présente. le rhum, ça se boit pur. Tu t'arrêtes de parler, t'es figée complètement; même si tu ne laisses pas paraître ton malaise, ta copine elle; elle se retourne alors que toi, tu n'oses pas prendre la parole. Pourtant, tu peux sentir son regard brûlant qui te transperce le corps jusqu'au fond de ton âme. « C'est toujours ce que je lui dis.» Qu'elle répond, ta copine dans un sourire amusé. Tu oses finalement le regarder, tu constates qu'il ne te lâche pas du regard; que même son corps est entièrement tourné vers toi. Son regard azur te chamboule et te créer cette boule dans le ventre; bon sang, il fallait que tu fasses des milliers de kilomètres et encore une fois tomber sur lui. « Au fait, moi c'est Abbie.» Qu'elle lâche ta copine, sur le coup; tu fronces un peu les sourcils surprise de la voir agir ainsi et étrangement tu ressens cet agacement, comme une jalousie naissante. Vous finissez par recevoir vos verres et t'as cette envie de le caler d'un coup. D'ailleurs, tu t'empares de ton verre et tu en bois un peu; tu peux sentir l'alcool descendre dans ta gorge, cet alcool qui te brûle comme son regard intense sur toi. « Elle, c'est Alma.» Qu'elle rajoute, bon sang; si tu pouvais lui donner un coup de bien au cul, tu le ferais. Tu te racles la gorge doucement et tu dis; « Bon, tu viens les autres vont nous attendre.» T'as juste envie de t'éloigner, tu veux calmer ce volcan d'émotions en toi, c'est trop dur de le voir là. Tu vois bien que ta copine fronce les sourcils devant ton attitude étrange, tu te doutes aussi qu'il ne te laissera pas partir comme ça. T'as remarqué dans son oeil, qu'il n'était pas dans son état normal. Tu sens tes émotions à fleur de peau et t'as peur de péter un câble, de lui faire une scène; de lui hurler de foutre le camp, de lui dire qu'il est comme un véritable cancer pour toi; totalement nocif pour ta santé psychologique et émotive.
Made by Neon Demon

_________________


Nothing's gonna hurt you baby
As long as you're with me you'll be just fine
Nothing's gonna hurt you baby
Nothing's gonna take you from my side♡
crédit/ tumblrnothing's gonna hurt you baby;cigarettes after sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: terrible hasard (almo)   Mer 3 Aoû - 11:50

c'est la seconde qui se retourne, mais c'est pas elle que tu veux toi, c'est pas elle que tu veux voir. tu ne la lâches d'ailleurs pas du regard. « C'est toujours ce que je lui dis.» qu'elle rétorque, un fin sourire se dessine sur tes lèvres, pour lui donner raison, pour lui donner de l'importance alors qu'elle n'en a pas. Alma finit par tourner la tête dans ta direction, tu te stoppes, net tu la fixes, encore et encore, sans la lâcher, pas une seule fois. son regard sombre, ses traits si fins. tu la revois allongée sur son lit, tu la revois le sourire aux lèvres, tu ressens encore ses lèvres contre les tiennes. la poudre, certainement. l'envie, évidemment. « Au fait, moi c'est Abbie.» tu souris un peu plus en hochant la tête tandis que le barman leur sert deux verres. « Elle, c'est Alma.» qu'elle rajoute, comme si tu n'étais pas au courant, tu souris un peu plus. et moi c'est Bendo. tu rajoutes, au cas où, comme si Alma ne t'avait pas reconnu, tu ressens le besoin de lui signifier que t'es là, alors que tu devrais simplement être loin d'elle. cette brune. ta brune. merde, non, t'as pas l'droit de penser ça, c'est pas ta brune. « Bon, tu viens les autres vont nous attendre.» tu secoues la tête, tu croises le regard de sa copine, tu lui souris. faut pas qu'elle parte, tu veux pas qu'elle parte, non, tu veux la garder avec toi, là, pour toujours. tu lèves ta main, tu la déposes sur son bras, sans réfléchir. courant électrique. électrochoc. tu trembles. tu frissonnes presque. revenez plus tard, je vous offrirai une tournée. tu dis, simplement. tu peux pas la garder, tu peux pas l'empêcher de s'enfuir, alors tu les laisses s'en aller, simplement. sauf que maintenant, tu ne peux t'empêcher de les fixer, tu ne peux t'empêcher de la fixer elle, et lui, ce type qui s'approche d'elle. de trop. beaucoup trop. et ton sang, qui te monte à la tête, et la poudre qui fait effet. tu te vois déjà faire valser la table pour l'empêcher de la toucher, tu te vois déjà lui coller ton poing pour qu'il cesse de la regarder; c'est mal. affreusement. t'en as pas le droit non. elle ne t'appartient pas. tu restes là, silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ◊ cute little bubbles

messages : 255 pseudo : NO NAME. avatar + © : kate harrison+ ©POLARIZE (avatar) (signature) NEON DEMON
t'as peur de péter un câble, de lui faire une scène; de lui hurler de foutre le camp, de lui dire qu'il est comme un véritable cancer pour toi; totalement nocif pour ta santé psychologique et émotive. -alma malverti


âge : vingt-cinq ans.
statut civil : closed.
adresse : de retour chez les parents; souhaite reprendre son ancien appartement.
job/études : anciennement danseuse contemporaine.
clubs, associations : -
MessageSujet: Re: terrible hasard (almo)   Sam 6 Aoû - 19:44

terrible hasard
Alma&Bendo (almo)
citation à venir.

Ton petit coeur fragile à dû mal; tu essaies de te contenir, de jouer les étrangères; mais y'a ce lien fort qui vous lie, ces frissons qui te parcourt à chaque fois que tu oses le regarder, comme une décharge électrique constante. C'est pourquoi, tu tentes de mettre un terme à cette discussion le plus rapidement possible. T'as pas l'habitude de fuir, t'affrontes les problèmes; les obstacles tu n'es pas une Malverti pour rien, mais là c'est tellement fort, tellement plus grand que toi; que tu ne sais pas comment l'affronter, t'es constamment vulnérable. Ta copine te regarde toujours surprise par ton agissement et tu lui fais sentir que vous devez réellement aller rejoindre les autres. Puis, au moment où vous vous apprêtez à quitter le comptoir; il vient à déposer sa main sur ton bras, son regard qui croise le tien et tu ressens à nouveau cette connexion entre vous. Le temps semble s'être figé durant quelque secondes et voilà qu'il prend la parole; «revenez plus tard, je vous offrirai une tournée.» tu te demandes sincèrement à quoi il joue; alors qu'il y a quelque temps alors que tu étais nue dans ta chambre, il te demandait de mettre une distance entre vous de faire en sorte qu'il parte loin de toi, que c'était mieux comme ça. Puis voilà, qu'il veut vous offrir une tournée et faire comme si de rien n'était? il finit par lâcher ton bras et ta copine souriante comme jamais acquiesce à sa proposition quant à toi, tu viens à diriger ton regard vers l'avant et tu te laisses guider et ramener à votre table. aussitôt le fameux danseur vient prendre place à tes côtés et tu tentes de reprendre contenance et d'avoir l'esprit à la fête, mais tu le sais déjà d'avance que ça risque d'être difficile. tranquillement, tu te détends un peu et tu continues de boire ton verre discutant avec l'ensemble du groupe; tu n'oses pas regarder un oeil au comptoir du bar, tu le sais que ça n'allait pas t'aider. malheureusement, ta chère abbie vient à parler de lui; « hey les filles, vous voyez le mec au bar.» aussitôt tout les regards féminins se posent sur lui, alors qu'elle reprend la parole; « il nous offre une tournée, un peu plus tard dans la soirée.» les filles sourient, certaines gloussent quant à toi tu te cales le nez dans ton verre et tu prends une bonne gorgée lorsqu'elle ajoute; « je pense que je lui plais.» t'as le sang qui ne fait qu'un tour, heureusement le danseur engage un nouveau sujet de conversation; du coup ça te permet de te calmer un peu et puis de toute façon, ce n'est pas ton genre d'être jalouse pas vrai? bon sang, t'es jalouse; soudainement, une musique rythmée part et les filles se lèvent pour aller se déhancher sur la piste. « tu viens alma?» tu secoues la tête négativement avec le sourire; tu ne te sens pas très à l'aise pour aller danser avec ton fauteuil roulant, du coup, tu déclines l'invitation et de toute façon le danseur qui n'a pas arrêté de te faire du charme propose de te tenir compagnie. alors, les filles partent danser sur la piste et toi; tu demeures un moment là, à discuter; mais tes yeux se perdent sur la piste par moment et tu es plutôt distante, parce que tu sais qu'il est toujours là; tu peux sentir son regard sur toi. « alors alma, tu hum.. tu as quelqu'un?» tu sors aussitôt de ton mutisme et tu te pinces les lèvres, la fameuse question qui tue. « en fait, je.. j'ai pas vraiment le temps pour avoir quelqu'un dans ma vie; je préfère me concentrer sur ma rééducation et mes projets.» tu souris timidement, tu n'as pas mentis; mais tu n'as pas dis entièrement la vérité, parce qu'au final; ton petit coeur fragile semble être pris malgré tout. ce dernier sourit et acquiesce doucement; puis, il dit avec un doux sourire; « je comprend.. par contre, tu ne peux pas me refuser une danse.» doucement, il tend la main vers toi et tu demeures un moment à croiser son regard et tu te décides à prendre doucement sa main, alors qu'il t'entraîne doucement sur la piste avec les autres. tranquillement, tu te laisses prendre au jeu et tu te mets à danser bougeant un peu ton fauteuil avec habileté alors que tu souris et rigole avec la bande.
Made by Neon Demon

_________________


Nothing's gonna hurt you baby
As long as you're with me you'll be just fine
Nothing's gonna hurt you baby
Nothing's gonna take you from my side♡
crédit/ tumblrnothing's gonna hurt you baby;cigarettes after sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: terrible hasard (almo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
terrible hasard (almo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: