Partagez | 
 

 rencontre nocturne (Isaïse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: rencontre nocturne (Isaïse)   Mar 2 Aoû - 18:48

Tu venais de terminer ton service et pourtant tu trainais encore dans les couloirs. Pourtant avec près de douze heure dans les jambes, tu devrais filer chez toi pour dormir, surtout que faire autant d'heure n'était pas prévu dans ton programme. Mais tu avais du remplacer un collègue malade et t'avais pas osé dire non à ton chef. Faut dire que la seule fois où tu avais osé le faire, cela t'était retombé dessus peu de temps après. Du coups maintenant tu préfères dire oui et être dans ses bons papiers. Si tu étais resté dans les couloirs désinfectés de ton lieu de travail, c'était simplement pour voir si ton intuition était bonne. Depuis quelques semaines, tu avais repéré une demoiselle qui venait quasiment à heure fixe pour aller rendre visite à un jeune homme qui avait perdu sa jambe. Tu n'étais pas censé le savoir, mais la curiosité avait pris le dessus et tu t'étais légèrement renseigné. Tu ne savais rien de cette demoiselle ni du patient d'ailleurs et c'était peut-être un peu pour ça que tu n’étais pas encore passé à l'action. Peut-être était-il son petit ami ou alors tout simplement un ami voir même son frère mais tu ne voulais pas risquer de commettre un gaffe. T'en faisais déjà assez avec tes collègues féminines sans mettre les visites dans le lot. Pourtant, tu la suivais discrètement, observais le moindre de ces gestes, son corps bougeant presque comme s'il était à sa place dans ce lieu. Tu te promenais donc dans les couloirs, espérant un peu la croisée et ne pouvant pas t'empêcher de lancer de petits sourires à tes collègues, qui elles bossaient encore, sans pour autant t'arrêter. T'avais qu'une chose en tête, la voir pour égayer la fin de ta journée. C'était un peu ton rayon de soleil à l'hôpital, même si cela pouvait paraître bizarre vu que c'était une parfaite inconnue. Alors que tu prenais un virage un peu serré pour éviter un charios repas, tu te pris une personne en pleine face, ce qui te fis reculer d'un pas. C'était bien la première fois que cela t'arrivait, en tant normal t'étais toujours attentif à ce qui se passait devant toi. Oups, je suis vraiment désolé. J'espère que je ne vous ai pas fais mal. Tu te passas légèrement une main sur ta nuque et déposa enfin ton regard sur la personne avec qui tu venait de faire un frontal. Il te fallut quelques instants pour réaliser que c'était elle, c'était la fille que tu voyais régulièrement depuis quelques temps et qui hantait ton esprit à chaque fois que tu travaillais. Un petit sourire naquit finalement sur ton visage, pendant que ton regard la parcouru rapidement de haut en bas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 231 pseudo : NO NAME. avatar + © : giza lagarce + © beating heart (av.) alaska. (sign.)


«tu sais isaïse, je crois qu’on est de la même espèce toi et moi. je pense que si c’était possible, nous sortirons du même moule, on est les mêmes. je pense qu’on cache nos sentiments derrière une épaisse carapace, que nous ne souhaitons pas aimer les autres de peur de nous détruire.» mino favre


âge : vingt-trois ans.
statut civil : l'amour c'est des putain de conneries, c'est pour les masochistes; elle se tient loin de ça.
adresse : appartement 2015, milady avec mino.
job/études : prof de surf + mécanicienne dans un garage.
clubs, associations : -
MessageSujet: Re: rencontre nocturne (Isaïse)   Mer 3 Aoû - 4:43

lorsque tu ne donnais pas de cours de surf, ou que tu ne faisais pas d'heures supplémentaires au garage; tu prenais soin de passer le voir; tu en avais besoin, numa était ton meilleur ami et tu savais que tu réussissais à lui rendre un peu le sourire; du coup, pour toi c'était mission accomplie. étrangement, c'est comme si avec le temps; tu faisais partie des meubles, tu commençais même à connaître les membres du personnel que ce soit la réceptionniste ou encore l'infirmière d'étage voire même le cuisinier de la cafétéria. bien entendu, tu ne les connaissais pas personnellement; t'étais pas le genre de fille hyper curieuse et bavarde qui souhaite connaître tout de la vie des autres. cependant, tu ne manquais pas de saluer ces visages familiers que tu croisais régulièrement. ce soir, tu avais décidée de passer un bout de soirée avec numa; t'avais apportée de quoi grignoter et des revues, des petits jeux de société aussi; de quoi s'amuser et oublier un peu l'endroit où il se trouvait. finalement, il s'était assoupi et toi également; c'est plongé dans la pénombre de la chambre que tu finis par te réveiller alors que tu t'étais endormie sur la chaise près de son lit. doucement, aussi agile qu'un chat; tu t'assuras qu'il était confortable, puis tu quittais sa chambre sur la pointe des pieds avant de refermer la porte de sa chambre et t'engager dans les corridors de l'établissement pour atteindre la sortie. marchant tranquillement dans ces longs couloirs vident, tu te sentais petite et vraiment seule au monde; bien évidemment, tu n'étais théoriquement pas seule; puisqu'il y avait toujours des employés qui bossaient de nuit. d'ailleurs, tu fis un léger signe de tête à l'homme s'occupant de la conciergerie et un doux sourire naquit sur tes lèvres; sourire discret, mais présent. tu continuais ton chemin et lorsque tu t'engageais dans le virage du corridor; tu heurtais quelqu'un. l'impact eut comme effet de te faire reculer légèrement alors qu'une main se glissa dans tes cheveux ébène. ton regard se releva et vint à croiser le sien, puis elle secoua la tête en entendant sa question et elle répondit; « non ça va, par contre; il faut faire gaffe hein, on sait jamais ce qu'on peut frapper au tournant..» le ton de ta voix était doux; aucune agressivité, tu étais dans tes bonnes journées; parce que tu aurais grandement pu l'engueuler, t'es tellement imprévisible. « et vous ça va? on dirait que vous venez de voir un fantôme.» que tu oses dire alors que tu retires doucement tes doigts de ta chevelure. t'as bien vue la manière rapide qu'il a eut de te détailler, tu constates alors qu'il doit bosser ici; puisqu'il a l'uniforme blanche, un infirmier? du coup, tu te dis que numa avait raison; les infirmiers sont pas si mal par ici. t'as également vu, dans son regard cette lueur de surprise lorsqu'il a croisé ton regard; ouais t'es une observatrice toi, isaïse; tu en manques pas deux.

_________________
son coeur est fauve
« que tu sois un crevard ou le pire salaud de la terre avec les femmes, ça ne changera pas la sensation d'être une coquille vide. sur le coup, tu penses que t'es remplis; mais au petit matin, quand tu te réveilles; tu ressens toujours ce même putain de vide persistant.»♡ •• ALASKA (isaïse h.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: rencontre nocturne (Isaïse)   Mer 3 Aoû - 16:20

T'avais espéré la croiser, lui faire un petit sourire mais pas de lui rentrer dedans comme un aveugle. T'étais tellement surpris que se soit elle, que tu gardas le silence quelques instants, un peu comme un adolescent devant son amour de jeunesse. Tu l'observas néanmoins de la tête aux pieds pour être bien certain que c'était elle et puis tu devais en profiter. C'était bien la première fois qu'elle se trouvait si près de toi et que tu devais pas te dépêcher d'aller travailler parce qu'une urgence venait d'arriver. Tu réussis néanmoins à prendre la parole pour d'excuser, surtout que ce n'était pas dans tes habitudes de ne pas regarder où tu allais ou du moins d'être plongé si profondément dans tes pensées. Un petit sourire naquit sur tes lèvres et un petit rire s'en échappa à peine quelques secondes après. C'est vrai vous avez raison. J'aurai pu tomber sur une vieille grincheuse qui faisait les cents pas pour trouver l'infirmière de nuit. Je suis donc content que se soit vous que j'ai percuté. Ma main passé rapidement dans mon cou et c'était la vérité. Il y avait tellement de vieux grincheux dans cet hôpital, que tu faisais toujours tout pour les éviter. Parce que si on avait le malheur de croiser leur regard, on pouvait être sur d'en avoir pour une plombe et tu n'avais jamais le temps pour ça. Ton regard ne pouvait pas s'empêcher de la détailler et de remarquer qu'elle était encore plus séduisante de près que de loin et heureusement d'ailleurs. Enfin, tu plongeais ton regard dans le sien et déposa sur tes lèvres un petit sourire en coin. Non, non ne vous en faites pas. Les fantômes dorment encore à cette heure-ci. Je suis simplement étonné de voir une si séduisante jeune femme si tard dans les couloirs. Surtout que vu votre tenue, vous ne devez pas être une patiente. Bien entendu, c'était évident mais peut-être qu'en l'entrainant dans cette voie, tu allais peut-être découvrir qui était le mystérieux jeune homme a qui elle allait rendre si souvent visite en fin de journée. Est-ce que je peux faire quelque chose pour me faire pardonner ? Vous offrir un café ou une part de gâteau de la cafétéria ? Elle était bien entendue fermée à cette heure-ci, mais tu faisais tellement de nuits aux urgences, que tu avais tes petits trucs pour aller dans les cuisines et piquer de petites gourmandises sans que personne ne le remarque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 231 pseudo : NO NAME. avatar + © : giza lagarce + © beating heart (av.) alaska. (sign.)


«tu sais isaïse, je crois qu’on est de la même espèce toi et moi. je pense que si c’était possible, nous sortirons du même moule, on est les mêmes. je pense qu’on cache nos sentiments derrière une épaisse carapace, que nous ne souhaitons pas aimer les autres de peur de nous détruire.» mino favre


âge : vingt-trois ans.
statut civil : l'amour c'est des putain de conneries, c'est pour les masochistes; elle se tient loin de ça.
adresse : appartement 2015, milady avec mino.
job/études : prof de surf + mécanicienne dans un garage.
clubs, associations : -
MessageSujet: Re: rencontre nocturne (Isaïse)   Sam 6 Aoû - 20:21

«C'est vrai vous avez raison. J'aurai pu tomber sur une vieille grincheuse qui faisait les cents pas pour trouver l'infirmière de nuit. Je suis donc content que se soit vous que j'ai percuté.» Tu souris amusé par ces mots, c'est vrai que souvent dans les hôpitaux on retrouve des gens grincheux; mais en même temps, il y a de quoi l'être, quand on se retrouve entre ces murs drapes et sans vie avec l'odeur de la mort qui rôde constamment. T'as jamais aimée les hôpitaux, tu essaies de t'y tenir loin; mais là, tu fais un effort majeur pour ton meilleur ami sachant qu'il a besoin de toi. « Qu'est-ce qui vous fait croire que je ne suis pas une grincheuse aussi pire hm?» T'arques un sourcil, laissant transparaître un sourire toujours amusé au coin de tes lèvres, c'est vrai qu'en matière de femme grincheuse, tu pourrais décrocher la palme d'or. T'es difficile à cerner, t'es impulsive, bagarreuse, tu exploses parfois pour un rien; tu fais souvent la gueule aussi.Non, non ne vous en faites pas. Les fantômes dorment encore à cette heure-ci. Je suis simplement étonné de voir une si séduisante jeune femme si tard dans les couloirs. Surtout que vu votre tenue, vous ne devez pas être une patiente. Tes yeux se posent un moment sur tes vêtements, puis tu retrouves à nouveau son regard; tu savais pertinemment qu'il tentait d'en apprendre un peu plus sur toi. « Vous êtes perspicace, en effet; je ne suis pas patiente ici, je viens voir quelqu'un.» Tu laisses planer le mystère, t'es pas une personne qui s'ouvre facilement aux autres; t'es comme un animal indomptable par moment et les seuls qui ont réussis à t'approcher et en connaître pas mal sur toi, c'est les gens de la bande et encore là; ce n'est pas l'ensemble de la bande qui ont se privilège de ta part. Voilà que l'infirmier enchaine; Est-ce que je peux faire quelque chose pour me faire pardonner ? Vous offrir un café ou une part de gâteau de la cafétéria ? T'as soudainement cet air malicieux dans le regard, cette étincelle; tu sais pertinemment qu'à cette heure la cafétéria risque d'être fermé, mais du coup cette proposition t'a donné faim. Tu acquiesces doucement alors tout en répondant; « Je ne refuserais pas un café et même la part de gâteau.» Ouais, t'es le genre de fille qui prend tout toi, tu bouffes tout le temps et tu ne prends pas un kilo; merci la génétique et la vie pour ça. Du coup, vous prenez le chemin de la fameuse cafétéria et tu oses engager la conversation; « Alors Jalen, ça fait longtemps que vous bossez ici?» Évidemment, son badge t'a permis d'apprendre son prénom et du coup, tu en profites. Tes yeux se posent sur lui; t'as pas l'habitude d'être une grande bavarde, mais bon tu te dis que cette fois-ci ça vaut peut-être le coup et Numa te casse tellement les oreilles en te répétant de t'ouvrir un peu plus aux autres, que tu te risques à le mettre en pratique.

_________________
son coeur est fauve
« que tu sois un crevard ou le pire salaud de la terre avec les femmes, ça ne changera pas la sensation d'être une coquille vide. sur le coup, tu penses que t'es remplis; mais au petit matin, quand tu te réveilles; tu ressens toujours ce même putain de vide persistant.»♡ •• ALASKA (isaïse h.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: rencontre nocturne (Isaïse)   

Revenir en haut Aller en bas
 
rencontre nocturne (Isaïse)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: