Partagez | 
 

 une glace avec toi (valentin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 144 pseudo : HYA, pauline. avatar + © : DASHA SIDORCHUK (c) fassylover
âge : vingt-deux ans
statut civil : vol terre
job/études : étudiante en droit, écrivaine de discours
MessageSujet: une glace avec toi (valentin)   Mer 27 Juil - 20:44

ça ressemblait bien aux matins qu'il s'était imaginés. aux matins qui précèdent le midi. aux matins où les touristes se précipitent dans les restaurants de peur de n'avoir plus de place. aux matins, où, par hasard, il croiserait les pères et les mères de ses élèves. aux matins gris, ou ensoleillés de biarritz. en fait, c'était une belle journée parmi toutes celles de la semaine. une journée de congés. il aimait ça, florent, les jours de congés. parce que lorsqu'il se trouvait devant une horde de gosses enragés, ça devenait épique. en fait, il n'avait plus envie de revoir ces CPs, pour une fois. c'était dur de l'admettre, mais au fond, des fois, ils allaient trop loin. florent marchait dans le port des pêcheurs, où les touristes se promenaient également. certains avaient leurs appareils photos en main, pour immortaliser chaque instant et le garder en souvenir. florent en avait marre des touristes. marre de vivre dans une ville à touristes. mais biarritz, c'est biarritz. quitter biarritz, ce serait horrible. l'instituteur continuait de marcher, dans le sens contraire des passants. il ne savait plus trop où il allait, ni ce qu'il faisait. il savait juste qu'il se rendait devant un magasin. de glaces. florent marchait toujours, il songeait à la rentrée, à sa collègue un peu folle, à ses nouveaux élèves, à ses nouvelles obligations, à tout. puis il s'arrêta. il lui semblait qu'il soit déjà arrivé à destination. il tourna la tête, cherchant une personne dans la foule. qui déjà ? valentin. ah oui, valentin. ça faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu. florent essayait de se souvenir comment il l'avait rencontrée, valentin, mais ça ne lui revenait pas. il croyait l'avoir aperçu dans un bar, et puis près de l'école. il ne lui avait parlé que deux ou trois fois, et puis ils s'étaient revus au marché. puis au super u. et maintenant, ils avaient décidé de faire plus ample connaissance. près de la mer, comme deux touristes en vacances. l'idée plaisait à l'instituteur qui n'avait pas fréquenté de personnes qui pouvaient répondre au nom d'amis, ou du moins ce qui s'en rapprochait. et puis, ce n'est pas tout les jours qu'on parle avec un gars plus jeune qui accepte aussi de vous parler. l'homme se dirigea vers valentin. plus il se rapprochait, plus florent prenait conscience du nombre d'années qui les séparaient. onze ans. presque douze, maintenant. il se dit que le jeune homme devait le trouver vieux croûton bon à jeter à la poubelle, mais il doutait de cela, car il le trouvait plus gentil que certains. certains qui fréquentaient le bar, par exemple. il s'approcha encore de lui, en étouffant ses pas sur le bois qui formait une sorte de jetée. une promenade, comme dirait les touristes. satanés touristes. ça faisait rire, leurs chapeaux colorés et leurs lunettes de soleil, leurs débardeurs flashy et les tongs. et puis le guide à la main, les dernières brochures de visite de la ville. le look typique du vacancier qui profitait de sa semaine de repos. caricature. valentin lui tournait le dos. florent l'observa, en détaillant son physique. il avait bien conscience qu'il n'était pas des plus discrets, et ça le fit rire un peu. si on ne les connaissait pas, on aurait pu croire que l'instituteur aurait des vues un peu étranges sur le jeune homme. non, vraiment, ce dernier était doté d'un corps d'apollon, et devait plaire à beaucoup de jolies dames. la vie offre tout à n'importe qui ? c'est ça, le dicton ? le trentenaire ne connaissait pas assez bien le petit pour lui poser des questions un peu plus personnelles. il avait le secret espoir de pouvoir en savoir beaucoup plus sur lui, aujourd'hui. après tout, faire la connaissance des gens qu'on est amenés à revoir encore, après le travail, c'est pas mal, non ? florent s'approcha encore, et dis simplement « tu m'attendais ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 166 pseudo : Nevaeh. avatar + © : Nicolas Simoes • Sweet Disaster


âge : 24 ans
statut civil : Séducteur sans cœur
adresse : Chez moi
job/études : Etudiant en art dramatique
MessageSujet: Re: une glace avec toi (valentin)   Lun 1 Aoû - 18:40

une glace avec toi

Elle dort. Profondément. Sa respiration est lourde, sereine. Mais ce qui attire surtout ton attention, c'est son visage. Un visage aussi doux que celui d'un ange encadré par de longs cheveux blonds indisciplinés. Et il y a ce sourire dessiné sur ses lèvres qui ne la quitte pas une seconde. Toi aussi tu souris. Comme un con. Pourtant, dès que tu as ouvert les yeux tu t'es détaché d'elle et de ses bras trop possessifs. Tu voulais te barrer, t'enfuir après cette jolie nuit. Mais tu t'es accordé cinq minutes pour la regarder. Cinq minutes pour te remémorer tout ce qui s'est passé hier. Votre rencontre lors du casting pour de la figuration dans un film d'auteur. Puis quand tu l'as retrouvé par hasard à la plage, en fin d'après-midi. Quoi que non, le hasard n'a peut-être rien à voir avec tout ça. En tout cas, ça a débouché sur une soirée torride dans son appart. Tu n'as même pas prévenu Maël, comme d'hab. Quand c'est pas l'un, c'est l'autre de toute manière. Quels flambeurs. C'est pas tout ça, mais faut que tu te lèves et t'éclipses avant qu'elle ne se réveille. Manquerais plus qu'elle pense que ce n'était pas qu'une histoire d'un soir. En quelques secondes, t'es habillé et t'as passé la porte pour retrouver ton chez-toi. Histoire de prendre une douche. T'es même pas étonné de voir ton meilleur pote dormir. Enfin, tu supposes. Parce que faut être fou pour aller voir dans la chambre si il dort vraiment et surtout si il est seul. En tout cas, il est pas levé ce con. Au moins, tu peux aller te laver tranquille et manger un peu. Tu ressors même avant que ton coloc fasse son apparition. Vous vous verrez ce soir, c'est pas la fin du monde. D'ici-là, faut que tu rejoignes quelqu'un sur le port. Florent. T'y vas en avance, comme à chaque fois que tu dois retrouver quelqu'un. Il est sympas ce gars. Beaucoup plus vieux que toi mais tu l'aimes bien. Il a de la conversation ce gars. Plus mature que certains de tes potes. Ça te fait du bien parfois. Ça change. Encore faut-il le trouver au milieu de cette foule de touristes. Arriver au point de rendez-vous est une chose, mais pour le reste … Heureusement que t'as le temps aujourd'hui. Puis il fait beau, tu peux admirer l'océan. Et les jolies filles. « Tu m'attendais ? » demande une voix dans ton dos. Pas besoin de te retourner pour savoir que c'est lui. « Nan, j'espérais croiser Poséidon pour récupérer mon trident. Mais puisque t'es là … » tu plaisantes pour le saluer en t'avançant d'un pas vers lui pour un accolade. La poignée de main c'est pas ton truc. Hormis dans le cadre professionnel, t'en fais jamais. C'est trop strict, trop froid à ton goût. Puis vous êtes pas des inconnus non plus. « Alors, on va la prendre cette glace ? J'ai b'soin de frais après t'avoir attendu en plein cagnard. » ajoutes-tu en commençant à avancer vers le meilleur marchand de la côte. Il paye pas de mine avec sa petite cabane en bois mais sa réputation auprès des Biarrots ne fait aucune discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 144 pseudo : HYA, pauline. avatar + © : DASHA SIDORCHUK (c) fassylover
âge : vingt-deux ans
statut civil : vol terre
job/études : étudiante en droit, écrivaine de discours
MessageSujet: Re: une glace avec toi (valentin)   Mer 17 Aoû - 15:21

il s'attendait à retrouver le valentin qu'il a connu plus tôt, avec son air un peu gamin, et ses yeux pétillants. mais il le retrouve un peu changé, tout de même, l'éclat est toujours là dans ses prunelles, mais l'enfant est devenu un homme, depuis leur dernière entrevue. beau garçon, le valentin. il devait plaire aux filles, et aux hommes peut-être aussi. paré comme il l'était, le trentenaire était beaucoup moins charismatique que le jeune, mais tant pis, ça fera l'affaire quand même. oh, le son de sa voix, ce joli son qui ferait tourner les têtes des demoiselles en détresse. il blague, val, ça fait rire florent. un peu. pour l'instant, rire un peu est mieux que ricaner. poséidon. il ne résiste pas à se moquer de lui. « je ne suis pas sûr que tu sois fait pour ce genre d'armes. en fait, tu n'as pas la musculature suffisante. » en fait, le petiot est trois fois plus fort que florent, enfin, faudrait vérifier, mais y a pas photo. il lui jette une accolade dans le dos, et il aime ça, l'instit, parce que voir qu'on ne prend pas de gants avec lui... « alors, on va la prendre cette glace ? j'ai b'soin de frais après t'avoir attendu en plein cagnard. » c'est clair qu'il y avait beaucoup de soleil aujourd'hui, enfin, un peu, mais bon. « faut que tu fasses attention à ton teint, jeune fille. » il sourit, florent, au jeunot, parce que bon, maintenant, lui, il n'a plus rien à protéger. « allons-y, mon canard, allons chercher cette glace. » sans plus attendre la réponse de monsieur, florent se retourne et se dirige droit vers le premier marchand de glace vu. il avait remarqué les parfums un peu trop exotiques, et les parfums classiques, qui, cela va sans dire, sont aussi prisés que leurs voisins. il attend poséidon, droit comme un i. l'ombre bien aimée recouvre son crâne encore chevelu. oui, il n'a pas encore de trous sur la tête, tant mieux à vrai dire, il n'a pas besoin de sortir encapuchonné, ressemblant à une momie sous le soleil de plomb. il s'adosse à un pilier, et lorsque valentin le rejoint, il remarque qu'il y a de la queue, et pas qu'un peu. tant pis, il faudrait attendre. le trentenaire avec vraiment la flemme de changer de marchand, et puis il se trouvait bien là où il était. devant eux, une mamie avec son petit-fils turbulent, qui s'appelait adrien, il lui semblait, criait des ordres à ce bambin. tiens toi tranquille, patiente un peu, arrête de pleurer. puis, ensuite, pardon, je voulais pas dire ça, désolée mon cœur. bon. il aura fait la connaissance de la grand-mère de l'un de ses futurs élèves, au moins. ça va pas lui servir à grand chose, mais si il n'était pas reconnu, ce serait bien. « tu vas prendre quoi comme parfum ? » lui, il hésitait entre oréo et cannelle. il y avait violette, aussi. c'était bien, violette, parce que c'était frais, et cela apportait plus de couleurs dans la vie. pourquoi pas violette. mais bon, c'était peu original. cannelle. pour la deuxième fois il se perdrait dans le goût exquis de l'épice, rare en glace. la file s'ébranla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: une glace avec toi (valentin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
une glace avec toi (valentin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: