Partagez | 
 

 Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 174 pseudo : Evanae / Cass avatar + © : Adam Gallagher (angel dust)


âge : 23 ans
statut civil : Lié à Aydan, son amoureux, son petit-ami et son fiancé
adresse : N°0349, Milady
job/études : Barman et guitariste des Shining
MessageSujet: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Lun 15 Aoû - 17:55


Aydan & Gabriel

Travailler au bar plusieurs soirs par semaine est bien l'une des dernières choses que tu prends plaisir à faire. Depuis l'accident c'est aussi l'une des seules choses que tu peux encore faire à peu près correctement, sans trop de problème. Ton patron a bien voulu te garder, te laissant uniquement derrière le bar pour que tu n’aies pas à parler avec les clients et donc éviter les problèmes. Normalement tu servais aussi aux tables mais maintenant tu préfère éviter. Un bipper à ta ceinture te permet de garder contact et de préciser ta position si quelqu'un dans le bar pourrait avoir besoin de toi. En général c'est lorsque tu es demandé et que tu es à ta pose ou alors que tu es partit chercher les bouteilles à l'arrière. Tu vois ta collègue revenir derrière le comptoir alors que tu préparer son prochain plateau d'une main experte. Elle semble s'énerver et viens directement te voir te demandant de servir la table à sa place, qu'elle doit descendre chercher des bouteilles. En général c'est toi qui va chercher les bouteilles vu que tu ne quitte pas le comptoir. Mais apparemment elle semble remonter donc tu accepte, ce sera la seule fois de la soirée et tu devrais pouvoir t'en sortir. Tu te dépêche de terminer hochant la tête à ton patron qui est là aussi signifiant que pour le moment tu vas bien. Une bonne chose que de ne pas avoir à parler finalement. Avec une inspiration de courage, tu commence à circuler entre les personnes pour rejoindre ton objectif.

Et c'est là que tu le vois. Plus loin vers l'entrée. Tu te fige avec ton plateau en main et tu le regarde. Il semble chercher quelqu'un dans la foule et toi comme un con, tu ne peux que l'observer. Tu sais que c'est risqué de rester comme ça sans trop bouger à fixer une personne parce que tu t'expose aux yeux de ladite personne. Il t'a vu. Et tu le regarde toujours. Ses yeux sont toujours aussi beaux. Tu sens une bouffée de chaleur t'envahir et tu mordille ta lèvre, détournant le regard et allant servir les verres. Tu te précipite un peu en tremblant, souriant aux clients et repartant te réfugier derrière le bar, là où tu es sûr que tout va bien, là où tu n'as pas besoin de parler. Tu reprends ta place en rendant le plateau à ta collègue et tu fais tes mélanges pour servir les personnes qui passent commandes. Tes mains commencent à trembler, tu galère à faire tes verres, tu en reverse un, puis deux. Tu es moins précis dans tes mouvements, tu sens tes troubles revenir. C'est comme ça quand tu stresses, tu as beau guérir de ce côté là, le stresse te fais un peu rechuter.

Vodka. Tu écoute à peine ce que l'on te dit, travaillant par automatisme. Grand marnier. Tu souris aux clients, cachant tes problèmes, ils n'ont pas vraiment l'air de le remarquer d'ailleurs, l'alcool, l'ambiance faisant effet. Cranberry. Tu échange deux trois mots avec ta collègue qui te demande de faire lui préparer deux-trois trucs pendant qu'elle sert, tu hoche la tête. Une tranche de citron sur le bord. Tu souris en coin, un verre que tu n'as pas loupé. Puis tu sens la nostalgie t'envahir. Cosmopolitain. Sa boisson préférée que tu lui faisais bien trop souvent. Tu lève le regard pour tendre le verre au client et tu perds complètement ton sourire. Aydan. Ton ex-petit-ami. L'homme que tu aimes. L'homme qui te rend dingue. L'homme de ta vie.

copyright acidbrain

_________________
Je t'aime tellement mais je préfère vivre le coeur brisé que tu faire subir les conséquences et ma vie. Tu mérite tellement mieux que moi, moi je suis juste destiné à t'aimer dans l'ombre et te laisser partir. Et pourtant, tu es ma vie. Tu es ma moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little coral

messages : 751 pseudo : ALLES avatar + © : Luke Hemmings (WILD HEART.)


âge : Vingt-deux ans.
statut civil : Malheureusement célibataire.
job/études : Etudiant vétérinaire, bosse bénévolement dans un refuge pour animaux.
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Lun 15 Aoû - 21:13

gabriel ∞ aydan
« Tu m’trouves comment ? Ca va ma tenue ? » s’enquit Aydan avec un grand sourire. Il se sentait peut-être un peu ridicule de demander ça à son colocataire mais sa réponse était capitale. S’il disait oui, alors il pourrait enfin quitter l’appartement. S’il disait non… direction sa chambre pour se changer encore deux ou trois fois et perdre une trentaine de minutes. Rien de dramatique, personne ne l’attendait. Ce soir il faisait cavalier seul dans un but bien précis : le récupérer. Ou tout du moins engager une conversation, quelque chose. Briser ce silence que Gabriel lui imposait depuis plusieurs semaines déjà et qui le rendait totalement fou.
Sa réponse étant positive, Aydan s’approcha de lui en vitesse pour le remercier avec un câlin. C’était un garçon très tactile et qui s’enflammait pour pas grand-chose, Oscar allait vite s’habituer à ses effusions de joie. « M’attends pas ce soir. Bye ! » Il attrapa sa sacoche et quitta l’appartement, son casque sur les oreilles.
Aydan ne pouvait pas nier qu’il stressait un peu de le revoir. Il se trouvait aussi un peu con de ne pas y avoir songé plus tôt : pour trouver Gabriel, il n’y avait pas meilleur endroit que le bar dans lequel il travaillait. Face à face il serait obligé de répondre, finis les appels manqués, les sms sans réponse. Finies les heures à fixer son téléphone en espérant qu’il se manifesterait, autant aller directement à lui et lui faire comprendre qu’il n’allait pas lâcher l’affaire. Car s’il était déterminé, il était avant tout amoureux. Et Aydan savait que Gabriel l’aimait toujours lui aussi, alors pourquoi se déchirer de cette façon ? Son comportement n’était qu’une perte de temps pour le blond qui était persuadé qu’ils finiraient à nouveau ensemble et surtout qu’ils étaient faits pour s’aimer. Il misait sur sa bonne humeur, sur son sourire pour le faire changer d’avis. Lui montrer que son handicap ne le dérangeait pas et qu’il était prêt à tout supporter par amour.

Il se retrouva vite devant le bar. Ce bar qu’il connaissait par cœur maintenant et où il avait souvent passé du temps pour attendre son amoureux. Il poussa la porte et le vit presque immédiatement. Comme s’il avait un radar. Son cœur commença à battre plus vite contre sa poitrine, mon dieu, qu’il était beau… Si ça ne tenait qu’à lui, il lui aurait sauté dans les bras. Mais ça ne se passait comme ça que dans les films pas vrai ? Mais très vite il disparut de son champ de vision. Certains diraient que c’était pour travailler, d’autres diraient plutôt qu’ils cherchaient juste à fuir. Pas de quoi décontenancer Aydan qui alla l’attendre sagement au bar.
Il y retrouva un Gabriel très concentré et commanda un Cosmopolitan, comme toujours. Si Gab venait de perdre son sourire, le sien était toujours éclatant. « Salut. Comme tu répondais pas à mes messages je me suis permis de passer, tu m’en veux pas ? » Bien sûr qu’il devait lui en vouloir. Il attrapa le verre, leurs mains se frôlèrent vaguement, il frissonna. « T’as l’air d’aller bien en tout cas. » C’était agaçant de devoir parler fort et surtout de savoir que tout le monde pouvait écouter leur conversation. Mais il n’avait pas le choix. Et Gabriel qui continuait ses cocktails comme s’il ne l’entendait pas… « Est-ce que je te manque un peu ? » On pourrait vraiment croire qu’il prenait les choses à la légère. C’était lui, il préférait agir ainsi que de se morfondre et le supplier de le reprendre. « Parce que toi tu me manques. Beaucoup. »
Code by Silver Lungs

_________________


It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 174 pseudo : Evanae / Cass avatar + © : Adam Gallagher (angel dust)


âge : 23 ans
statut civil : Lié à Aydan, son amoureux, son petit-ami et son fiancé
adresse : N°0349, Milady
job/études : Barman et guitariste des Shining
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Lun 15 Aoû - 22:32


Aydan & Gabriel

Tu ne le quitte pas des yeux et tes lèvres frémissent au contact de ses doigts sur les tiens lorsque tu lui tends. Il a toujours cet effet sur toi. Autant pendant des semaines il n'a pas pensé à venir ici, autant maintenant t'es certain de le croiser bien souvent. C'était une de tes peurs au début, qu'il vienne te voir ici, mais il ne l'a jamais fait alors tu pensais qu'il ne viendrait jamais. Tu t'es trompé en beauté. Si, terriblement. Mais non. Je ne pourrais jamais. Parce que tu l'aimes, parce que tu lui sauterais dessus en cet instant même, ou plutôt comme à votre habitude, tu lui aurait donné son verre en l'embrassant pour bien montrer qu'il était à toi et qu'il t'appartenait. Non, je ne vais pas bien. Mais j'ai appris de toi. Je montre le contraire. Tout du moins au travail. Parce que tu dois faire bonne figure devant les clients, même si tu ne souris pas tout le temps parce que ce n'est pas utile mais parfois les gens aiment bien recevoir un sourire ou un regard heureux quand ils se font servir. Tu me manque terriblement. Mais je ne compte pas te le dire. Parce que cela ne ferait que plus te blesser et lui donner de l'espoir alors que tu ne demande qu'une chose, qu'il tourne la page et qu'il t'oublie, toi, l'handicapé de service, l'inutile qu'il faut aider pour parler avec les autres, celui qui est incapable d'aligner deux mots à la suite. Je le sais. Je m'en doute. Tes appels et tes messages le montrent bien. Tu sers un autre verre que cette fois-ci tu laisse s'écraser au sol. Tu attrape le shaker pour recommencer et nettoyer après mais tu n'y arrive pas, tu le renverse et au moment où tu le reprends en main te sens une main sur ton épaule.

Sam. Il te propose de prendre ta pause. Ton patron tellement génial. Il a fait beaucoup pour toi. Tu hoche la tête, ça sert à rien de parler, parce que même si tu fais un mot il ne l'entendra pas avec tout ce bruit. Merci. Mais ta gestuelle parle pour toi. Tu repose le shaker à sa place et le laisse prendre les commandes. Avec un soupir tu prends le couloir derrière toi pour passer devant la réserve et sortir par la porte de derrière. Une fois dehors tu sens tes mains se mettre à trembler et tu galère un peu à allumer ta cigarette, tu la fais tomber plusieurs fois puis après c'est le briquet. Tu te baisse alors qu'un coup de cafard remonte dans ta poitrine. T'as juste envie de te mettre à pleurer là, dans cette ruelle. Tu en as vécu des choses dans cette ruelle, toutes tes pauses du travail déjà, tes rencontres furtives quand Aydan venait te voir au bar, ton patron le laissait passer derrière le comptoir pour te rejoindre. C'est là aussi que tu as eût tes premiers ennuis quand un mec vous a vu vous embrassez il y a bien longtemps. Tu sursaute en entendant la porte s'ouvrir. Tu aurais du te douter que Sam le laisserait passer même s'il sait que vous n'êtes plus ensemble. A moins que ce soit ta collègue. Tu le regarde dans les yeux en te redressant, ignorant ton briquet toujours au sol et ta cigarette toujours éteinte dans la main. Non ! Pars ! « P … Pa-a … Pa-ars. » Ton premier mot de la journée. Enfin, plutôt de la soirée parce que tu as essayé de parler à Elios, pas grand chose, son nom déjà que tu maîtrise plutôt bien maintenant et quelques phrases de bases que ton frère te force à dire lorsque tu skype avec lui. Mais tu ne pensais pas que ce serait un mot comme ça que tu dirais à Aydan depuis la dernière fois que tu l'as vu. Depuis votre rupture en réalité.

Et lui … Il sait pas encore que tu as rechuté. Il voit pas encore que tu ne peux plus parler. Et tu redoute sa réaction quand il le verra. Parce que tu sais qu'il va vite le comprendre, il te connaît tellement bien qu'il pourrait deviner tout de toi rien qu'en te regardant.

copyright acidbrain

_________________
Je t'aime tellement mais je préfère vivre le coeur brisé que tu faire subir les conséquences et ma vie. Tu mérite tellement mieux que moi, moi je suis juste destiné à t'aimer dans l'ombre et te laisser partir. Et pourtant, tu es ma vie. Tu es ma moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little coral

messages : 751 pseudo : ALLES avatar + © : Luke Hemmings (WILD HEART.)


âge : Vingt-deux ans.
statut civil : Malheureusement célibataire.
job/études : Etudiant vétérinaire, bosse bénévolement dans un refuge pour animaux.
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mar 16 Aoû - 1:07

gabriel ∞ aydan
Aydan savait que ce serait compliqué. Il savait à quel point Gabriel pouvait être borné… il avait cette impression d’être un fardeau et peu importe ce que le blond en dirait, cette idée était ancrée dans son crâne, presque gravée sur chaque centimètre de sa peau. Heureusement, il ne comptait pas lâcher l’affaire. C’était pour cette raison qu’il était venu ce soir, malgré les nombreux vents qu’il s’était pris les semaines passées. Il sursauta un peu quand un verre échappa des mains de Gabriel. C’est de ta faute, ça. D’un côté, c’était bon signe de voir qu’il le troublait toujours autant. De l’autre, il se sentait vraiment mal pour lui et avait peur de lui attirer des ennuis. Effectivement, un deuxième verre ne tarda pas à rejoindre le premier… Et Gabriel eut le droit à une pause d’urgence avant que le diction jamais deux sans trois ne se réalise. Il fuit, rattrape-le. Allez, c’est le moment ou jamais ! Ses yeux se posèrent sur son patron qu’il connaissait assez bien maintenant et sans avoir besoin de dire un mot, ce dernier le laissa volontiers passer. Il était gentil, compatissant et s’inquiétait très probablement pour Gabriel. Et puis, personne ne pouvait résister aux yeux doux du bel Aydan, hein ? Il le remercia brièvement et s’empressa de rejoindre Gabriel dehors. Adieu musique, adieu la foule de gens qui l’empêchait d’exprimer réellement ses sentiments.

Une fois dehors, il eut l’impression de respirer à nouveau. C’est qu’il faisait atrocement chaud là-dedans ! Son regard fut tout de suite attiré par le beau Gabriel qui tremblait de partout. Aydan s’en voulait de le mettre dans un état pareil mais il savait que c’était pour leur bien à tous les deux. Qu’il le veuille ou non, Gab avait besoin d’Aydan autant que l’inverse était vrai. C’était aussi pour ça qu’il s’accrochait autant… Parce qu’il savait que c’était l’homme de sa vie et qu’il ne fallait pas passer à côté d’une telle histoire d’amour.
L’entendre parler lui fit un petit pincement au cœur. Il ne pensa pas immédiatement au handicap, ni même au fait qu’il ait eu bien du mal à prononcer ce mot, comme au tout début de sa rééducation. Non, la seule chose qu’il pensa, c’était que sa voix lui avait manqué. Comme tout chez lui. Même son amour pour la cigarette et sa mauvaise haleine quand il fumait. Alors Dan eut un doux sourire. Sincère. Il secoua la tête tout en s’approchant de son ex petit-ami. « Non, j’m’en vais pas. Laisse-moi t’aider ! » Il montra d’un signe de tête sa cigarette éteinte. Il s’approcha un peu plus, attrapa la cigarette entre ses doigts, se baissa pour ramasser le briquer et la lui tendit une fois allumée. Aydan faisait les choses naturellement, ça ne le dérangeait pas de devoir aider Gabriel pour telle ou telle chose. Il était temps qu’il le comprenne. « Je voulais pas te mettre dans un état pareil. Mais tu fais le mort depuis plusieurs jours et je supportais pas. J’me suis dit que si je voulais parler avec toi, il fallait que je me déplace moi-même. » Il avait bien essayé d’aller sonner chez lui, aussi. Mais pareil, pas de réponse. C’était bien utile le judas quand on cherchait à éviter les gens ! « Tu m’manques. Et je suis sûr que je te manque aussi. Pourquoi tu fais l’enfant ? C’est moi d’habitude ! » Il sourit, mauvais réflexe parce que la situation ne s’y prêtait absolument pas. « J’étais heureux avec toi, pourquoi tu veux pas le comprendre ça ? »
Code by Silver Lungs

_________________


It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 174 pseudo : Evanae / Cass avatar + © : Adam Gallagher (angel dust)


âge : 23 ans
statut civil : Lié à Aydan, son amoureux, son petit-ami et son fiancé
adresse : N°0349, Milady
job/études : Barman et guitariste des Shining
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mar 16 Aoû - 10:40


Aydan & Gabriel

Tu le vois s'approcher de toi et tu recule d'un pas alors qu'il te montre la cigarette toujours éteinte. Normalement il se serait gentiment moqué de toi en faisant une remarque. Tu sais qu'il n'aime pas ça mais il ne dit pas grand chose parce que c'est toi. Non, non, non … Pourtant tu le laisse faire, tu le laisse allumer ta cigarette comme il l'a déjà fait de nombreuses fois. Normalement tu fumes juste en soirée ou une de temps en temps, pas grand chose, il t'arrivait de ne pas toucher ton paquet pendant des semaines aussi. C'est un peu irrégulier, pas une vrai consommation. Mais quand tu es nerveux comme ce soir ça t'aide à penser à autre chose. Tu l'attrape difficilement mais tu fais comme si tout allait bien, comme si c'était naturel. Je fais le mort pour que tu m'oublies. Si ta voix était toujours là c'est ce que tu aurais dit. Ou pas. Parce que si tu n'étais pas handicapé tu serais toujours avec lui et pas à vivre ce moment insupportable. T'aurais dû rester chez toi, t'étais bien mieux là-bas qu'ici. Tu essaie de l'imaginer chez lui, dans son appartement que tu connais si bien. Mais bizarrement tu n'y arrive pas tant que ça parce que quand tu le vois sur le canapé à regarder un film, tu te vois avec lui, sa tête sur tes genoux et tes mains perdues dans ses cheveux à jouer avec ses mèches blondes. Tu as toujours aimé ses cheveux.

Je fais pas l'enfant … Tu fais une moue en t'appuyant contre le mur avec ton épaule. Tu l'écoute sans rien dire. De toute façon tu peux rien dire. Même s'il est vrai que Aydan à souvent parlé pour vous deux. Mais sa question … Oui tu sais qu'il était heureux avec toi, comme toi tu l'étais avec lui. Mais aujourd’hui tu sais plus être heureux et tu sais qu'il finira par ne plus l'être. « T-... T-u. » Tu mérite mieux. « T-u m-eer. » Tu mérite mieux que moi. Tu mérite mieux qu'un putain d'handicapé même pas capable de te parler. « P-pu... puuta. » Tu t'énerve en donnant un coup dans le mur à côté de toi. Sur le moment tu n'en peu plus de pas réussir à parler parce que ça te bouffe, parce que tu peux pas t'exprimer correctement. Tu baisse la tête en sortant ton téléphone de ta poche et tu tape les quelques mots avant de tendre ton téléphone sans croiser son regard. Tu as honte. Tu as tellement honte d'en être de nouveaux réduit à ça, à devoir écrire ce que tu veux dire, comme au premier jour. Tu reprends ton téléphone d'un geste vif et tu retape autre chose, tes doigts vont vite, tu ne fais pas d'erreur, enfin, il ne te semble pas. Parce que tu sais que parfois tu inverses des mots sans vraiment t'en rendre compte. Et je ne fais pas l'enfant. Tu lui reprends une nouvelle fois, tu sens ton état d'énervement t'envahir, ta cigarette consumée que tu écrase au sol. Tes doigts sont nerveux et raides lorsqu'ils tapent sur l'écran. Je préfère sincèrement que tu me laisse. Je dois travailler, et tu devrais profiter de ta soirée, il y a plusieurs beaux garçons dans le bar ce soir. Tu sens une larme couler quand tu survole tes mots et tu tends doucement ton portable, les yeux rivés au sol. Ton cœur se brise parce que tu sais que tu mourrais de le voir sortir avec un autre, parce que tu l'aimes. Tu le sens prendre le téléphone de tes doigts et tu recule pour t'appuyer contre le mur, ton cœur bats trop rapidement, tu sens ta tête bourdonner.

copyright acidbrain

_________________
Je t'aime tellement mais je préfère vivre le coeur brisé que tu faire subir les conséquences et ma vie. Tu mérite tellement mieux que moi, moi je suis juste destiné à t'aimer dans l'ombre et te laisser partir. Et pourtant, tu es ma vie. Tu es ma moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little coral

messages : 751 pseudo : ALLES avatar + © : Luke Hemmings (WILD HEART.)


âge : Vingt-deux ans.
statut civil : Malheureusement célibataire.
job/études : Etudiant vétérinaire, bosse bénévolement dans un refuge pour animaux.
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mar 16 Aoû - 13:09

gabriel ∞ aydan
Aydan ne tarda pas à comprendre la régression de Gabriel, il fit la moue. De là à faire le lien avec leur rupture… Il ne put retenir un soupir en le voyant sortir son portable. Ca l’embêtait réellement de voir qu’il en était revenu à ce point-là tout en sachant qu’il ne pouvait plus l’aider. Qu’il n’en avait même plus le droit. Mais il ne dit rien et fit comme si tout était normal. De toute façon, le blond se voyait mal l’engueuler pour ça, le pauvre n’y était pas pour grand-chose. Et si c’était un écran de téléphone qu’il fallait convaincre, alors il le ferait. « J’ai pas envie de trouver mieux. » répondit le garçon après avoir lu les quelques mots inscrits. « C’est toi que j’aime et tu le sais ! » Il tapota encore sur l’écran de son smartphone. Aydan savait que chaque mot qu’il lirait lui ferait mal au cœur car Gabriel n’était pas prêt à se laisser convaincre. Mais il s’était préparé à ça et c’était même moins difficile de les lire que de les entendre sortir de sa bouche. C’était moins brutal, les mots semblaient moins tranchants. Aydan aurait voulu imaginer que s’il n’arrivait pas à les lui dire c’était parce qu’il ne pensait rien de tout ça… Mais il savait que c’était stupide, que c’était juste son handicap qui prenait le dessus sur sa volonté. « T’as raison, tu fais le con plutôt. Ca coûte quoi de répondre à un sms ? » Le blond ne s’énervait pas souvent mais il trouvait vraiment son comportement dégueulasse. Après presque deux ans de relation, disparaître comme ça… Ca lui paraissait impensable et très égoïste. Pourtant, Gabriel avait l’impression de rendre service à Aydan en faisant ça mais il se trompait complètement.
Les derniers mots qu’il lut sur son portable le firent sourire. « Ah ouais ? Tu supporterais de me voir draguer quelqu’un d’autre ? Qu’on m’embrasse, qu’on m’effleure… Et si tu crois que je vais m’en aller aussi facilement, c’est que tu ne me connais pas assez bien. »

Le téléphone entre ses mains, il retourna sur la page d’accueil et découvrit sans surprise une photo de lui. « Tu peux pas me faire croire que t’as tourné la page alors que je suis toujours ton fond d’écran. Gab… Si j’avais voulu m’en aller je l’aurais fait. Mais je t’ai attendu, je t’ai aidé, j’ai tout fait pour que tu te sentes bien. Ca marchait en plus, j’sais pas si tu t’en souviens. Au début en tout cas… Je sais pas pourquoi le regard des autres est si important pour toi, mais ça devrait être le mien qui compte le plus. Tu vois quoi dans mes yeux ? De la pitié ou de l’amour ? De la joie ou de la peine ? » Bon, là c’était un peu un mélange de joie et de peine mais c’est parce que la situation était particulière et qu’il avait finalement peur de ne pas pouvoir le convaincre. Aydan était impatient, il voulait que les choses se fassent ce soir. « Tu me manques. Ta voix me manque. Tes mains me manquent. Toi tout entier me manque. J’sais qu’on n’est pas mariés, mais pour le meilleur et pour le pire ça te parle ? C’est comme ça que je vois les choses. Et pis… tu manques à ma mère aussi. » qu’il rajouta avec un sourire en espérant pouvoir faire pencher la balance. Bah oui, maman Stokes s’imaginait déjà avec plein de petits bambins courant dans la maison – même s’ils n’en étaient pas du tout là.
Code by Silver Lungs

_________________


It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 174 pseudo : Evanae / Cass avatar + © : Adam Gallagher (angel dust)


âge : 23 ans
statut civil : Lié à Aydan, son amoureux, son petit-ami et son fiancé
adresse : N°0349, Milady
job/études : Barman et guitariste des Shining
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mar 16 Aoû - 14:35


Aydan & Gabriel

Tu ne voulais pas ignorer ses questions et ses remarques mais tu ne peux pas parler lors tu retape des mots. Tu sentais la pression monter en lui, qu'il commençait à s'énerver. C'était rare de le voir s'énerver mais tu reste impassible. Du mieux que tu peux. C'est pas ce que ça coûte à moi mais à toi. Parce que l'ignorer est certes difficile mais de la voir s'accrocher est encore pire. Tu sais que tu agis comme un con avec lui, la rupture, l'ignorer, que tu fais plus de mal que de bien mais tu préfère que cela ce passe maintenant que plus tard, lorsqu'il se serait rendu compte que tu es inutile et encombrant et qu'il te laisserait pour quelqu'un qui le mérite déjà plus qu'un handicapé incapable. Son sourire te fige. Tu sais qu'il va être sarcastique. Tu reconnais ses mimiques lorsqu'il parle tu reconnais la différence entre chaque sourire, celui de joie, celui de moquerie, pour n'importe quel sujet de discussion sérieux ou non. Si c'est ce que tu veux et que ça te rends heureux, oui. Tu sais au fond de toi que c'est faux. Que tu ne le supporterais pas. Et lui non plus ne le supporterait pas de faire ça. Mais tu veux vraiment qu'il ait une vie normale et ne soit pas avec un boulet accroché à la cheville. Tu le regarde manipuler ton téléphone et tu retiens une exclamation quand il voit ta photo de fond d'écran. Aydan qui te sourit. Tu te souviens de ce jour, vous étiez en balade pour que tu puisse faire de la photographie et il était venu avec toi. Il en profite pour enfoncer le couteau dans la plaie. Tu flanche et te rattrape au mur. Arrête. Tout bourdonne dans ta tête, tu sens ta vision se brouiller, tu porte une main à ta tête en fermant les yeux. Arrête. Tu te laisse tomber au sol en posant tes deux mains sur ton crâne, tremblant. Tu ne veut pas l'entendre dire ces mots parce que tu sais qu'il a raison. ARRETE ! Tu veux qu'il se taise, qu'il ne dise plus rien. Tu veux qu'il parte, qu'il te laisse, qu'il redevienne heureux, tu veux que tout s'arrête, absolument tout. Tu me manque putain … Tu me manque trop …

Ta gorge est nouée, t'es même pas sûr de pouvoir dire un mot ou de faire un son. « D.. D-aa. Da-an. » Son surnom. Celui que tu dis lorsque tu l'interpelle, celui que tu crie lorsque tu hausse le ton parce qu'il a mit le foutoir dans le loft. Celui que tu chuchote à son oreille lors de vos étreinte. Mais aujourd'hui c'est plein de douleur que tu le dis, pour qu'il comprenne qu'il doit arrêter de vous faire du mal. « S.. Si-S'il. T.. Pl-pla-ai. » Parce qu'il est déloyal à utiliser ces arguments contre toi, parce que tu sais qu'il est tellement amoureux de toi qu'il décrocherai la lune pour être de nouveau à tes côtés. Mais tu ne peux pas. Arrête de nous faire souffrir je t'en prie … Même lorsqu'il parle de sa mère tu sens une douleur à ta poitrine, parce que ça mère est adorable et elle t'adore et te remercie chaque jour d'avoir un bonne influence sur son fils. C'est injuste qu'il dise cela. Parce que tu l'aimes tellement, tu crèverais d'amour pour lui. Je peux pas être un fardeau pour toi. Je peux pas t'être redevable. Tu finis par laisser les vannes s'ouvrir et les larmes couler sur tes joues, ton corps secoué par les sanglots. C'est tellement rare pour toi de pleurer, encore plus devant une autre personne, encore plus devant Aydan.

copyright acidbrain

_________________
Je t'aime tellement mais je préfère vivre le coeur brisé que tu faire subir les conséquences et ma vie. Tu mérite tellement mieux que moi, moi je suis juste destiné à t'aimer dans l'ombre et te laisser partir. Et pourtant, tu es ma vie. Tu es ma moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little coral

messages : 751 pseudo : ALLES avatar + © : Luke Hemmings (WILD HEART.)


âge : Vingt-deux ans.
statut civil : Malheureusement célibataire.
job/études : Etudiant vétérinaire, bosse bénévolement dans un refuge pour animaux.
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mar 16 Aoû - 18:10

gabriel ∞ aydan
« Gab… » murmura Aydan quand il le vit s’effondrer par terre. Il avait horreur de le rendre comme ça. Le rôle de Dan, c’était de le faire sourire, de communiquer sa bonne humeur et de le rendre heureux. Clairement pas le faire pleurer… Il commença à avoir mal au cœur et porta un moment une main à sa poitrine par réflexe. S’il réagit autant c’est qu’il est toujours fou de toi, ne lâche rien. Souris et ne craque pas. Si son sourire semblait toujours très naturel, il résultait souvent d’une lutte intérieure. Comme ce soir… Enfin, il se voyait mal montrer toutes ses dents alors que son ex petit-ami était au bord du gouffre. « Je suis vraiment désolé de te mettre dans cet état Gabriel. Mais ce que je fais, je le fais pour nous deux ! Ma vie c’est avec toi que je veux la faire. »

Il s’approcha doucement de lui, quitte à se faire dégager encore une fois. « Allez, arrête de pleurer… tu sais que j’ai horreur de ça. » Ca n’était pas arrivé souvent mais les rares fois l’avaient marqué. Il finit par se laisser glisser au sol à son tour et passa son bras autour de Gabriel pour le prendre contre lui, pour le consoler. Il profita de le retrouver un peu tout en sachant que ça ne durerait pas et que Gabriel aurait probablement un mouvement de recul, encore une fois. Je suis malheureux depuis que tu n’es plus là. C’était une phrase qu’on ne l’entendrait pas dire mais qu’il pensait fort. Peu de gens avaient d’ailleurs pu remarquer qu’il allait mal, mais il cachait tellement bien son jeu. Sa mère le savait, le devinait. Mais elle le connaissait par cœur, ça aidait. Son bras toujours autour de ses épaules, il glissa sa main libre sur la joue de Gabriel pour essuyer ses larmes et par la même occasion, capter son regard. « Ecoute-moi bien. Je t’aime Gabriel… Je t’aime et je veux faire ma vie avec toi. Combien de fois il faudra que je te le dise ? Je voulais qu’on se marie, que tu m’apprennes le surf, qu’on vive ensemble, que tu m’engueules parce que je fous du bordel partout, qu’on… ait des enfants. » Il n’avait aucun mal à parler de ses sentiments, ni des projets d’avenir qu’il s’était fait dans sa tête. Il savait qu’ils étaient à peu près partagés… du moins ils l’avaient été. « On s’est souvent foutus de ma gueule parce que j’avais l’air d’un lutin, parce que j’étais gay, parce que j’suis pas très viril. Est-ce que ça m’a donné envie de changer ? Non, je m’en fous de ce qu’on pense de moi. Du moment que dans tes yeux je vois… de l’amour, de l’admiration. Les autres ils comptent pas. Avant l’accident je te voyais comme mon super héros. Après l’accident, rien n’a changé. Hercule est revenu du royaume des morts pour sa bien-aimée… T’es revenu du coma pour moi. J’veux personne d’autre. » Et cette fois il se permit de sourire. Un beau sourire sincère, un sourire amoureux.
Code by Silver Lungs

_________________


It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 174 pseudo : Evanae / Cass avatar + © : Adam Gallagher (angel dust)


âge : 23 ans
statut civil : Lié à Aydan, son amoureux, son petit-ami et son fiancé
adresse : N°0349, Milady
job/études : Barman et guitariste des Shining
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mar 16 Aoû - 18:57


Aydan & Gabriel

Tu es profondément touché par ses mots, par ses bras autour de toi. Tu n'arrive pas à le repousser, sa chaleur t'envahit et tu semble prendre conscience que tu avais froid sans lui pour te réchauffer. Tu as toujours aimé lorsqu'il te prends dans ses bras, tu t'y es toujours sentit en sécurité pour affronter tes peurs, tes douleurs. Moi aussi c'est ce que je veux. Vivre avec toi, faire ma vie à tes côtés. Cette déclaration, ce n'est pas la première fois qu'il t'en fait une. Tu as toujours trouvé cela romantique et en général cela finissait par un baiser amoureux ou, si vous étiez à l'appartement, cela pouvait se finir sous les draps. Quand tu l'entends parler de se projets de futur tu sens ton cœur se serrer. Quand il dit qu'il voulait les partager avec toi, tu sens une bouffée d'amour t'envahir. Même lorsqu'il parle d'enfants. C'est une discussion que vous n'aviez pas trop évoqué, comme le mariage mais tu sais qu'il en voudrait, toi aussi, peut-être. Je peux pas avoir tout ça … J'suis handicapé … Je peux pas avoir de vie de famille, d'enfants, me marier, je peux pas encore remonter sur une planche de surf, je peux même pas conduire pour le moment ! Alors imaginer construire une famille dans cet état ce n'était pas possible, pas en étant handicapé, tu ne pouvais pas prendre soin de toi, tu ne pouvais plus prendre soin de ton petit-ami comme tu le faisais avant en cuisinant pour lui, en l'engueulant pour qu'il range ses affaires, en l'emmenant en vadrouille.

« Da-Dan. » Tu te laisse aller à l'étreinte et tu fonds sur ses lèvres, les larmes salées se mélangeant au baiser. Tu sais que tu devrais pas, tu sais que c'est une erreur, tu lui redonne de l'espoir alors que tu souhaite qu'il sois libéré de toi, tu l'attache de nouveau à toi et tout tes problèmes. C'est pas moi le héros … C'est toi, ça a toujours été toi. Mon héros, mon Apollon. Tes mains vont dans ses cheveux alors que le baiser devient plus pressant, plus fougueux, tu réclame l'accès à sa bouche, tu continue de sentir les larmes couler de tes yeux. C'est tellement bon, tellement délicieux. Tu en aurais presque oublié en quelques semaines ce que c'était que de l'embrasser. Tu finis par rompre le baiser, tes mains sur ses joues, ton front collé au sien. Tu le sens qui essaye de reprendre possession de tes lèvres et tu le laisses les frôler avant de poser ton doigt sur les siennes. « N-Nnoo. » Je ne peux pas te faire ça, ça va te faire encore plus de mal. Tu finis par te relever doucement en posant un baiser sur son front. Tu ne le regarde plus, tu sais que cela serait difficile de tenir tes résolutions si tu le regardais ne serait-ce qu'une seconde.

Tu commence à te retourner pour rentrer dans le bar, ta pause est largement finie et tu sais qu'ils t'ont laissé plus de temps que prévu. Ils sont tous trop aux petit-soins pour toi. Ta main est sur la clenche et tu hésite à l'ouvrir. Deux choix s'offrent à toi. Faire sombrer l'homme que tu aimes et le voir se détruire avec toi. Ou bien le voir partir pour toujours en entrant à l'intérieur. Tu n'arrive pas à prendre la décision et tu pries pour que derrière toi, Aydan fasse ce choix, pour toi, pour lui, pour vous. Tu espères qu'il parte et tu sauras qu'à partir de maintenant il sera libre et heureux. Mais tu espère aussi qu'il te prenne dans ses bras et qu'il t'embrasse, qu'il ne te laisse plus partir et qu'il te sorte de cette putain de dépression que tu fais. Parce que oui, il ne fallait pas être stupide pour comprendre que toute cette merde qui te tombe dessus n'est qu'une dépression, celle qui est arrivée quand tes progrès en rééducation se sont arrêtés pour stagner, celle qui s'est immiscée dans ton cœur en voyant les critiques que tu recevais et qui touchaient surtout ton copain.

Tu es là, la main sur la poignée et tu ne bouge pas. Tu attends. Tu l'attends. « J-ee. Je-e t-. » Parce que ça aussi tu veux pas lui infliger, que cette dépression te fait perdre tout courage de guérison, et que votre rupture ta fais rechuté au point zéro. « Je-e t'aa-aai. » Mais certains mots sont restés en toi, comme ceux-là, même si tu n'as pas réussit à les lui dire depuis tellement longtemps, depuis que tu es réveillé de ton coma en fait. « Je-e t'a-aiim-e. » Je t'aime aussi. Je t'aime, je t'aime, je t'aime à en crever.

copyright acidbrain

_________________
Je t'aime tellement mais je préfère vivre le coeur brisé que tu faire subir les conséquences et ma vie. Tu mérite tellement mieux que moi, moi je suis juste destiné à t'aimer dans l'ombre et te laisser partir. Et pourtant, tu es ma vie. Tu es ma moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little coral

messages : 751 pseudo : ALLES avatar + © : Luke Hemmings (WILD HEART.)


âge : Vingt-deux ans.
statut civil : Malheureusement célibataire.
job/études : Etudiant vétérinaire, bosse bénévolement dans un refuge pour animaux.
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mar 16 Aoû - 20:26

gabriel ∞ aydan
Ce baiser lui avait effectivement redonné beaucoup d’espoir. Un moment, il crut que c’était gagné, qu’ils ne formaient plus qu’un à nouveau. Alors il avait voulu goûter à ses lèvres encore une fois, Gabriel l’en empêcha… Et son cœur se brisa littéralement. Il perdit son beau sourire et son visage se décomposa un instant. Quand Gabriel se releva il n’eut même pas la force de tendre le bras pour le rattraper, restant par terre alors que l’homme de sa vie lui tournait le dos. Ca ne lui ressemblait pas. Il devait se battre, il ne devait pas céder à la peine, à la panique. Si Gabriel choisissait de s’en aller sans même se retourner, était-il vraiment capable de le rattraper ? Est-ce que tout ça en valait vraiment la peine ? Bien sûr que ça en vaut la peine ! Tu l’aimes ce type, alors lève-toi et rattrape-le ! Son ascension fut coupée par la voix de Gab. Elle retentissait tellement peu souvent qu’il arrêta tout mouvement pour profiter de la mélodie. Et ces mots… Même s’il avait du mal à finir la phrase, Aydan n’eut pas de mal à comprendre où il voulait en venir.
Le voilà, l’espoir. Il t’aime toujours, il ne peut plus dire le contraire. Un nouveau sourire apparut sur ses lèvres, il se leva d’un bond. Ouf, un peu plus et des larmes auraient coulé le long de ses joues. « Alors pourquoi tu résistes ? » Le blond comprenait bien les raisons qui poussaient son petit-ami à le tenir éloigné. Il trouvait ça admirable ! Mais tellement pas nécessaire.

Il s’approcha de lui, passa ses bras autour de sa taille pour l’enlacer, son torse contre son dos. Il posa sa tête sur son épaule et soupira, fermant un moment les yeux pour s’imprégner de l’instant. « Si ça me dérangeait de m’occuper de toi, je t’aurais quitté. J’aurais pas attendu que tu le fasses… Et j’aurais pas autant insisté pour que tu changes d’avis. Je sais que ce sera pas facile et qu’il faudra être patient. Mais par amour j’peux tout faire pour toi. Je veux tout faire pour toi… »
Mais il devait retourner travailler, et Aydan ne pouvait l’en empêcher malgré toute la bonne volonté du monde. Il n’en avait pas le droit d’ailleurs car il ne voulait pas lui créer d’ennuis. Son patron s’était déjà montré sympa… Se détachant de lui, il se mordit la lèvre. « Va bosser. Je… Moi je vais t’attendre ici. Si tu ne veux vraiment plus de moi… » et cette pensée lui faisait atrocement mal « tu n’auras qu’à t’en aller par l’autre entrée. Juste… m’ignorer. Comme tu fais depuis toutes ces semaines. » C’était risqué comme pari. Il y avait de grandes chances pour que Gabriel ne le rejoigne pas à la fin de son service. Mais si le brun n’y mettait pas ne serait-ce qu’un peu de bonne volonté, Aydan se voyait mal lui forcer la main. Il devait avoir envie de ça lui aussi sinon sa démarche ne servait à rien…
Et puis de toute façon, quelque chose lui disait qu’ils seraient amenés à se revoir. En effet, avec toutes ces émotions, Gabriel avait oublié de récupérer son portable et Aydan l’avait soigneusement rangé dans sa poche arrière…
Code by Silver Lungs

_________________


It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 174 pseudo : Evanae / Cass avatar + © : Adam Gallagher (angel dust)


âge : 23 ans
statut civil : Lié à Aydan, son amoureux, son petit-ami et son fiancé
adresse : N°0349, Milady
job/études : Barman et guitariste des Shining
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mar 16 Aoû - 22:34


Aydan & Gabriel

Tu sais que ta phrase, aussi mal dite soit-elle, à fait son effet et qu'elle a touché Aydan en plein cœur comme les siennes ton touchées. Parce que tu mérite mieux que moi. Tu sens son bras passer sur tes hanches et ta taille alors qu'il se colle à ton dos. Il a décidé pour vous deux et intérieurement tu le remercie pour ça mais tu ne peux t'empêcher d'avoir mal parce que tu sais que tu vas encore lui faire du mal. Sa tête se posa sur ton épaule et tu sentais ses cheveux te chatouiller. Qu'est-ce que tu adorais ses cheveux, presque autant que ses yeux. Ses magnifiques yeux bleus pour lesquels tu irait chercher les étoiles dans le ciel.

Tu hésite, tu commence à ouvrir la porte pour rentrer dans le bâtiment et avant qu'elle ne se referme tu te retourne pour venir l'embrasser doucement. « D.. De-eeux.. He-euur. » Tu reprends ton souffle, oubliant à quel point c'était difficile de parler et surtout fatiguant à essayer de prononcer des sons. « Ra. Ram-.. mè-ene m-moo-a. A-.. à la-a mai-ais-. Mai-aiis-son. » Tu soupire un bon coup. T'as craqué, t'as abandonné tes résolutions de le laisser partir mais … Mais tu ne peux rien faire contre son regard, sa voix malheureuse. Tu n'aimes pas le voir dans cet état. Cela te détruit encore plus. Bon, après tu ne lui as pas non plus promis de vous remettre ensemble ce soir, tu compte au moins t'expliquer avec lui, dire pourquoi tu as fais ça, plus que le piètre discours de rupture que tu lui as donné. Tu franchis la porte en la laissant se refermer sur toi et tu souris à ta collègue ne reprenant ta place. Tu te sens mieux, tu sais que c'est à cause de Aydan, il a toujours eut cet effet apaisant sur toi. C'est pourquoi, les deux dernières heures de travail te paraissent aller à la fois super vite car tu stresse un peu de l'affronter de nouveau mais aussi horriblement lentement parce que tu as envie de le revoir.

Lorsque ton patron veut te faire sortir par la porte avant tu refuse en secouant la tête et montre la porte donnant dans la ruelle. Il hoche la tête et te laisse filer en te demandant bien fermer derrière toi et tu agite tes clefs comme réponse. Une fois dehors, la porte fermée, tu cherche aussitôt ton petit-ami du regard. Enfin, ex-petit-ami. Et tu commence à douter alors que tu ne le vois pas. Tu panique un peu en te disant que finalement, il est repartit, qu'il n'a pas voulu t'attendre et tu sursaute en sentant deux bras t'enlacer par derrière et une tête se poser sur ton épaule. Tu soupire en reconnaissant le parfum de Aydan et tu passe une main dans ses cheveux avant de t'écarter doucement mais pas trop brusquement. Tu lui souris timidement, pas très certain de quoi faire. Tu montre finalement la direction du loft. « O.. o-on v-.. va-a ? » Tu espère qu'il accepte toujours de t'accompagner chez toi. Tu marches à côté de lui, le frôlant. Ou alors c'est lui qui marche à côté de toi en te frôlant. Peu importe, tu peux sentir sa main tellement proche de la tienne que tu ne doute pas qu'il la saisisse à un moment donné.

copyright acidbrain

_________________
Je t'aime tellement mais je préfère vivre le coeur brisé que tu faire subir les conséquences et ma vie. Tu mérite tellement mieux que moi, moi je suis juste destiné à t'aimer dans l'ombre et te laisser partir. Et pourtant, tu es ma vie. Tu es ma moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little coral

messages : 751 pseudo : ALLES avatar + © : Luke Hemmings (WILD HEART.)


âge : Vingt-deux ans.
statut civil : Malheureusement célibataire.
job/études : Etudiant vétérinaire, bosse bénévolement dans un refuge pour animaux.
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mer 17 Aoû - 18:07

gabriel ∞ aydan
« Je t’attends, promis. » Yes, première victoire ! Aydan était du genre idéaliste pourtant il savait que cette demande ne faisait pas d’eux un couple à nouveau, il s’était fait avoir une fois avec le baiser échangé juste avant, c’était largement suffisant. Ce serait un peu plus long que ce qu’il n’aurait cru, mais la porte n’était pas totalement fermée et c’était tout ce qu’il lui fallait pour continuer à espérer, à s’accrocher. « Bon courage, et surtout oublie pas que c’est toi qui fais les meilleurs cocktails ! » C’était le genre d’encouragement qu’il faisait beaucoup depuis son accident. Pour lui rappeler sa valeur et tout simplement parce qu’il le pensait ! Gabriel c’était son barman préféré, son cuisinier préféré, son musicien préféré, il tenait à le lui rappeler à chaque fois. D’accord, il n’était peut-être pas très objectif… Mais du moment qu’il le pensait, aucune importance non ?
Cela dit, il avait dû se faire violence pour ne pas rajouter un mon amour en passant. Il avait déjà eu le droit à deux baisers, il ne fallait pas trop abuser au risque de le mettre dans un état lamentable le petit Gabriel.

Deux heures ça pouvait paraître long mais Aydan s’en fichait parce que c’était pour Gabriel qu’il attendait. S’il avait fallu attendre trois heures, cinq, sous la neige, la pluie, il l’aurait très probablement fait. D’autant qu’il avait son casque et sa musique pour s’occuper. Il le mit sur ses oreilles et commença à faire les cents pas dans la petite ruelle, non sans donner un peu de sa voix quand une chanson qu’il aimait tout particulièrement passait. Soit… à peu près toutes les chansons de son portable. Bref, un mini show rien que pour lui tout seul ! C’était plus fort que lui, il devait faire exploser sa joie, sa bonne humeur. Il était arrivé ici en stressant et se sentait désormais beaucoup mieux, avait réussi à avancer plus en dix minutes qu’en quelques semaines, avait eu droit à deux baisers – et peut-être d’autres s’il le raccompagnait. Encore une fois il se trouva bien con de ne pas être venu avant, probablement avait-il eu peur que Gabriel ne le repousse trop brutalement.
Il arqua un sourcil en sentant une vibration dans sa poche. Son portable se trouvant actuellement dans sa main gauche… Merde, le portable de Gab ! Il l’avait totalement oublié. Il le prit dans sa main et le regarda quelques secondes avant d’avoir une idée. Aydan retira son casque, retourna s’asseoir par terre et se rendit dans la partie enregistrements. Il sourit et en lança un nouveau. « Salut Gab. Tu t’souviens ? C’est moi qui ai ton portable ! Voilà, j’voulais juste te dire… Que je t’aime. Je t’aime. Je t’aime. Je t’aime. Ose encore dire une seule fois que je serais plus heureux sans toi et crois-moi que j’me fâche tout rouge. T’aimerais pas voir ça ! » L’enregistrement se termina sur son rire d’enfant. Il ne savait pas trop quand Gabriel verrait ce message vocal, mais il savait qu’il enregistrait souvent ses performances à la guitare et qu’il s’en servait donc assez souvent. Il renomma sa superbe création par un titre explicite, love you, histoire que ça ne passe pas inaperçu.
Si encore il s’était contenté de ça… Il s’amusa aussi à prendre plusieurs photos de lui, avec son sourire, quelques grimaces aussi. Rien de très glamour, mais Aydan se prenait rarement au sérieux. Bon, les clichés n’avaient rien d’exceptionnel, il faisait nuit et devait se contenter d’un flash un peu moyen. Mais dans l’idée, c’était assez chouette.

Le temps passa plus vite que prévu. Quand il se rendit compte que ça faisait presque deux heures, il choisit d’aller se cacher un peu plus loin pour lui faire une surprise. Oui oui, un gros gamin. Quand enfin il pointa le bout de son nez, le blond ne tarda pas à lui sauter dessus par derrière. Il le serra fort dans ses bras, mais fut vite rappelé à l’ordre par son Gabriel. Il s’écarta et commença à marcher avec lui.
Sur le chemin qui les menait au loft, il n’hésita pas à prendre sa main. C’était plus un automatisme qu’une vraie stratégie pour le récupérer.

Ils arrivèrent bien trop vite à son goût. Une fois devant la porte d’entrée, Aydan fit une petite moue boudeuse. Il allait poser une question, et il avait peur d’avoir une réponse négative. « Est-ce que j’peux rentrer ? Tu vas pas me laisser dehors quand même… » Il lui fit les yeux doux.
Ce devait être la première fois de sa vie qu’Aydan souhaitait qu’il y ait un orage. Il avait tellement peur de ça, Gabriel le savait et il n’aurait pas pu s’empêcher de le réconforter ! Malheureusement, il ne contrôlait pas encore les éléments.
Code by Silver Lungs

_________________


It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 174 pseudo : Evanae / Cass avatar + © : Adam Gallagher (angel dust)


âge : 23 ans
statut civil : Lié à Aydan, son amoureux, son petit-ami et son fiancé
adresse : N°0349, Milady
job/études : Barman et guitariste des Shining
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Mer 17 Aoû - 19:20


Aydan & Gabriel

Le chemin jusque chez toi n’est pas long. En général tu vas toujours travailler à pieds, sauf quand tu dormais chez Aydan. Là tu prenais ta voiture. Sauf que tu n'as plus de voiture d'une part et tu ne sors plus avec lui d'autre part. Alors devant ta porte alors que tu allais le laisser repartir pour rejoindre ton lit et t'y morfondre après avoir repensé à ta soirée et aux baisers que tu lui as donnés. Tu vois sa moue et son regard. Ses yeux. Ses putains d'yeux pour qui tu vendrais ton âme. « O-ou.. Ou-ui. » Tu n'as jamais su lui dire non lorsqu'il fait cette bouille.

Par réflexe, tu pris la tablette qui traînait sur le comptoir et commença à taper tes phrases, trouvant cela plus simple que de bégayer à moitié pour essayer de former des mots. Tu veux boire quelque chose ? Tu lui tendis en te tournant vers les placards pour sortir deux verres et une bouteille du frigo. Tu as assez fait de cocktails ce soir. Même si tu sais qu'une ribambelle de bouteille fleurit dans un de tes placards. Vous allez vers le salon pour être mieux installé, la cuisine est par ailleurs ouverte sur cette pièce créant un grand espace à vivre. Tu t'installe à côté de lui, en tailleur, et tu bois doucement, un peu mal à l'aise de l'avoir chez toi alors que vous n'êtes plus en couple. Tout va bien au refuge ? Tu t'es toujours intéressé à son travail là-bas depuis la première fois que tu y as été. De temps en temps tu venais lui apporter à manger le midi où tu venais le chercher à la fin de son boulot pour l'emmener vadrouiller et faire des photos. Et tes études ? Tu y arrive ? Les sujets les plus banals sortent de tes doigts mais tu ne sais pas vraiment de quoi parler sans forcément rapporter tout à votre couple ou à ton handicap. En plus tu ne peux pas parler à ta guise alors tu ne dis pas grand chose. Tu finis par poser ta tête sur l'épaule d’Aydan. Tu sais que tu ne devrais pas mais tu le fais quand même. Le fait qu'il soit là t'apaise tellement, toujours quand tu vas mal tu sais qu'un sourire ou une étreinte d’Aydan te fait le plus grand bien !

Tu ne sais pas pourquoi mais tu tourne un peu ta tête pour placer ton nez dans son cou que tu frotte doucement. Tu sens une drôle de sensation t'envahir et vos souffles changer, devenir plus saccadés. Tu remonte contre sa mâchoire, tes yeux fermés. Tu sens ses lèvres proches des tiennes, vos souffles qui se mélangent. Tu ne sais pas lequel de vous deux a initié le baiser, tu sais juste qu'il s'est fait naturellement, tes mains plongées dans ses cheveux, l'allongeant sur le canapé alors que tu l'embrassais fougueusement. Tu sens que la situation t'échappe. Tes mains qui passent sous son haut, tu gémis en t'attaquant à sa gorge. Tu te recule brusquement pour finir par tomber assis par terre, un peu paniqué. Tu ne dois pas faire ça ! Sinon jamais il ne tournera la page. Tu savais que c'était une mauvaise idée de le faire entrer ici, que tout allait partir en vrille. Mais c'était tellement bon ...

Tu tourne en rond et tu attrape la tablette pour noter rapidement quelques mots et tu lui tends vivement. J'ai besoin de temps. Laisse-moi du temps, je t'en prie. Tu refermes tes bras sur toi en faisant une moue. Tu as été trop loin, tu sais que là tu lui fais du mal mais ce n'est pas comme s'il t'aidait non plus. Tu soupire, vraiment, tu ne sais pas quoi faire. Tu l'aimes tellement mais tu es handicapé. Pour toi les deux ne sont pas compatibles. Pas alors que tu dépends tellement de lui.

copyright acidbrain

_________________
Je t'aime tellement mais je préfère vivre le coeur brisé que tu faire subir les conséquences et ma vie. Tu mérite tellement mieux que moi, moi je suis juste destiné à t'aimer dans l'ombre et te laisser partir. Et pourtant, tu es ma vie. Tu es ma moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little coral

messages : 751 pseudo : ALLES avatar + © : Luke Hemmings (WILD HEART.)


âge : Vingt-deux ans.
statut civil : Malheureusement célibataire.
job/études : Etudiant vétérinaire, bosse bénévolement dans un refuge pour animaux.
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Jeu 18 Aoû - 14:22

gabriel ∞ aydan
Aydan dût se retenir de sauter de joie alors que Gabriel acceptait qu’il rentre chez lui. Un autre pas de franchis qu’il se dit dans sa tête. En le voyant utiliser sa tablette il se rappela qu’il avait toujours son téléphone dans sa poche et le lui tendit. « Tiens en fait. T’avais oublié de me le reprendre. » Il eut un petit sourire innocent qui trahissait totalement le fait qu’il s’en soit servi. Mais avec un peu de chance Gabriel ne le découvrirait pas tout de suite. « Juste de l’eau ça me suffit. Merci. » Il s’installa sur le canapé et regarda un peu partout autour de lui, cherchant le moindre changement dans l’appartement, la moindre petite chose qui pourrait lui faire penser que Gabriel avait tourné la page. Mais comme il s’en était douté rien n’avait changé ici. Toujours leurs photos, toujours ses cadeaux. Seule l’ambiance était un peu différente… Ils gardaient leurs distances et Gabriel était plus que mal à l’aise. Mais c’était qu’une question de temps avant qu’ils ne retrouvent leurs petites habitudes, Aydan en était persuadé ! « C’est moyen en ce moment, y’a beaucoup de boulot. Les gens partent en vacances et abandonnent leurs animaux sur la route… » C’était comme ça chaque été, Aydan avait horreur de ces gens-là. « Si je pouvais je les ramènerais tous chez moi ! » qu’il conclut avec un sourire. Mais deux chats et une tortue c’était déjà pas si mal. De toute façon, Oscar s’occupait de refreiner ce genre d’envies pour éviter de créer un véritable zoo à domicile. « Ca va. Mais tu sais c’est les vacances là ! J’essaie de réviser un peu de temps en temps pour pas oublier ce que j’ai appris mais je tiens pas en place ! » Il avait horreur de réviser. Souvent il se forçait, il n’avait pas le choix de toute façon. Mais si Aydan pouvait s’occuper autrement il le ferait…

Il eut un frisson en sentant la tête de son amoureux se poser sur son épaule. « Et… et toi le boulot ? » articula le garçon avec un peu plus de mal. Le sentir aussi proche de lui le troublait toujours un peu, comme au début de leur relation. D’autant qu’il fallait l’admettre… Ca faisait plusieurs mois qu’Aydan était célibataire et passer d’une vie sexuelle au top à une abstinence totale, c’était assez difficile à supporter. Il n’était pas en manque, pas encore, mais si Gabriel le cherchait un peu !
A croire qu’Aydan voyait le futur car ce dernier ne tarda pas à se rapprocher encore plus. Son nez dans son cou, il se mordit la lèvre. C’était son point sensible… Aussi, quand leurs lèvres furent proches, le blond n’hésita pas à l’embrasser. Son cœur commença à battre plus vite et dans sa tête tout se mélangeait. Alors qu’il s’apprêtait à lui retirer son haut, le brun se décala d’un coup et tomba par terre.

Non. Non. Non. T’as pas le droit de me faire ce coup-là. Tu peux pas ! Faux espoirs, encore. Gabriel était le spécialiste pour ça. Aydan se redressa et sentit la tristesse le prendre à la gorge. Il voulait pleurer. Péter un câble. Mais comme toujours il se retint, inspira à fond et sourit. Mais ses mains tremblaient, trahissant sa véritable humeur. Il attrapa la tablette avec un peu de mal et voulut presque la jeter par terre. Garde ton calme. Tu ferais mieux de partir, simplement partir... Il reposa la tablette sur le canapé et se releva. « Oui, t’as besoin de temps. T’as raison. J’ferais mieux de m’en aller… bonne nuit Gab. » Et il garda son sourire tant que Gabriel pouvait le voir. Par contre, une fois qu’il l’eut dépassé, quelques larmes réussirent à se franchir un chemin le long de ses joues. Il ouvrit la porte et quitta le loft, la claquant derrière lui sans vraiment le faire exprès.
Il se posa sur les quelques marches et prit sa tête entre ses mains, respirant fort pour essayer de se calmer. Aydan se sentait tellement seul, tellement vide sans lui…
Code by Silver Lungs

_________________


It was a big big world, but we thought we were bigger pushing each other to the limits, we were learning quicker by eleven smoking herb and drinking burning liquor. Never rich so we were out to make that steady figure — 7 years, Lukas Graham.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 174 pseudo : Evanae / Cass avatar + © : Adam Gallagher (angel dust)


âge : 23 ans
statut civil : Lié à Aydan, son amoureux, son petit-ami et son fiancé
adresse : N°0349, Milady
job/études : Barman et guitariste des Shining
MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   Jeu 18 Aoû - 17:39


Aydan & Gabriel

Tu avais complètement oublié que Aydan avait encore ton téléphone. Tu le glisse dans ta poche par réflexe en lui servant le verre d'eau. Tu prends de ses nouvelles comme tu le fais toujours sauf que là cela fait bien plus longtemps que la dernière fois où tu l'as fait. Désolé, j'ai un peu oublié. Tu sais bien que j'ai du mal à savoir quand sont les vacances avec le travail. Ce n'était pas la première fois que tu te trompais. Bien souvent quand il était en vacances et que tu te réveillais le matin tu le secouais en lui disant qu'il était en retard pour ses cours alors que ce n'était pas le cas. Heureusement tu te faisais pardonner ce réveil brutal par des câlins sous la couette. Alors que tu bois tranquillement, tu ne loupe pas son regard sur la pièce, il s'arrête sur les photos de vous, sur ce qu'il t'a offert. Même la couverture pliée et rangée dans le bas de la bibliothèque lui appartenait. Aydan l'avait laissé un fois alors que tu étais malade comme un chien et qu'il ne pouvait être là pour s'occuper de toi. Vous vous pelotonné souvent en dessous tout en regardant un film. Aujourd'hui elle ne porte même plus vos odeurs.

Tu savais très bien que tu n'aurais pas dû poser ta tête sur son épaule. Ni l'embrasser, ou le laisser t'embrasser. Parce que tu as encore réagit vivement, parce que cela va à l'encontre de ce tu t'étais dit, parce que tu le blesse encore. Il ne mérite tellement pas ce que tu lui fais. Il ne mérite même pas de vivre tout ça, il mérite quelqu'un de mieux, quelqu'un capable de lui rendre son amour, quelqu'un qui n'est pas toi … Tu n'as pas le temps d'essayer de parler que la porte claque. Tu ramène tes genoux contre toi et tu te mets à pleurer librement. Les larmes dévalent tes joues et les sanglots te font trembler. Tu t'en veux sur le coup, tu te déteste parce que ça c'est un son que tu peux faire, comme les rires, comme les soupires, comme les gémissements. Tu redresse ta tête et tu mets ton poing contre ta bouche à te mordre pour te retenir comme tu peux. Tu finis par te lever difficilement et tu envoie voler ce qui traîne sur la table basse. Les verres se brisent au sol et la tablette se casse quand elle atterrit contre la bibliothèque pas loin. Tu n'en as plus rien à faire maintenant. Tu gratte l'intérieur de ton coude par réflexe, ignorant les brûlures que tu te créés. Tu finis par aller dans la salle de bain pour te passer de l'eau sur le visage mais quand tu croise ton reflet tu as juste envie de vomir. Tes mains se crispent et tu vas dans ta chambre, te laissant aller sur le lit en pleurant, étouffant tes hurlement comme tu le peux dans ton oreiller même si cela est un peu inefficace.

Tu ne sais pas combien de temps tu es resté là, à hurler et te faire du mal. Tu n'as plus conscience de tout ça. Du temps qui passe, tu es amorphe sur ton lit, tu vois même le soleil se lever mais tu ne bouge pas. Tu sens Elios grimper sur toi. Tu sais qu'il est venu sur le lit plus tôt mais qu'il n'osait pas trop t'approcher. Là il se pose simplement contre ton cou comme à son habitude. Tu sens des larmes couler de nouveau sur tes joues mais en silence cette fois. Tu as vraiment merdé, tu as vraiment fait le con. C'est ça en fait, t'es un vrai connard avec les personne que tu aimes. Et Aydan est comprit dans ces personnes. Il te manque tellement, tu es tellement amoureux de lui. Tu ne vois ta vie que par lui mais tu ne peux pas d'agir comme un abrutit fini ...

copyright acidbrain

_________________
Je t'aime tellement mais je préfère vivre le coeur brisé que tu faire subir les conséquences et ma vie. Tu mérite tellement mieux que moi, moi je suis juste destiné à t'aimer dans l'ombre et te laisser partir. Et pourtant, tu es ma vie. Tu es ma moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let me escape you, please, but let me love you ~ Aydan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: