Partagez | 
 

 (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 205 pseudo : rosebud. (cynthia) avatar + © : rocky barnes, rosebud.


âge : vingt-quatre ans, trois juin (naissance) / cinq novembre (adoption)
statut civil : sans attache, ne supporte pas porter les chaînes
job/études : championne régionale féminine de jiujitsu brésilien, donne des cours aux juniors depuis peu.
MessageSujet: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Sam 2 Juil - 20:18

tu sens le tapis sous tes pieds et tu te sens comme comme arrivée à la maison. t'es en kimono et pourtant tu ne t'entraînes pas, tout du moins pas tout de suite. il est dix-sept heure et tous les enfants se pressent dans la salle. certains retardataires disent au-revoir à leurs parents, mais chacun d'entre eux prennent soin de saluer avant de mettre un pied sur le tatami et toi tu souris, fière, d'avoir su leur inculquer ce respect. tous en ligne, certains chahutent comme à leur habitude, d'autres ne pipent pas un mot. vous êtes tous assis talons-fesses et vous vous saluez pour marquer le début de l'entraînement. tu les invites à se regrouper par quatre pour un exercice qu'ils ne connaissent que trop bien, celui que tu surnommes la marre aux crocodiles. sur une barque imaginaire dessinée par le quadrillage du sol, deux d'entre eux doivent combattre pour faire tomber l'autre dans l'eau. les deux autres surveillent et jugent la rencontre. tu vadrouilles pendant l'exercice, tu guides les uns, freinent les autres. t'es à l'aise dans ton rôle, tu ris avec les enfants pour encourager certains encore sur la réserve en cette fin d'année. puis arrive le temps des combats en duo. tu mets un point d'ordre à réciter les règles avant de les laisser commencer. tu as d'ors et déjà eu le droit à quelques débordements de la part des plus grands, des parents en colère parce que leur enfant était soit disant mal traité par ses camarades. tu ne fais pas se métier depuis longtemps pourtant, t'as appris sur le tas et tu t'es formée en ayant comme modèle ces professeurs que tu as toi même eut lorsque tu étais plus jeune. tu te souviens encore de ton corps frêle dans ce kimono presque trop grand pour toi, de ta première ceinture. de tous ces moments merveilleux que tu as pu partager sur un tatami. tu revois également ces moments de doute, de travail acharné et tu te dis que ça n'a pas toujours été rose, mais que t'es désormais fière d'entre être arrivée jusqu'ici. les petits se séparent lorsque tu tapes dans les mains pour annoncer la fin du temps de combat. tu leurs apprends de nouvelle technique, les basiques, celles qui peuvent être réalisées par des enfants de trois à six ans. tu dois aller vers les plus petits pour les guider et vers les plus grands pour éviter qu'ils se chamaillent. comme dans toute classe tu te retrouves avec les têtes et les turbulents. malheureusement tu n'y échappes pas et c'est ce que tu détestes le plus dans cette histoire : devoir parfois faire le flic. t'entreprends de faire un nouveau jeu, une sorte de pause dans l'entraînement, quand tu sens un regard posé sur vous. tu tournes la tête et tu l'aperçois à quelques mètres à peine du tatami. tu retournes immédiatement le regard vers les enfants pour leurs annoncer que vous allez désormais faire un ju-do-ka. tous explosent de joie et tu souris avec eux. tu lances quelques regards dans la direction du jeune homme qui se tient en tant que spectateur, alors que tu réitères les règles. la droite correspond au ju, le centre au do et la gauche au ka, chacun des enfants devra aller à l'emplacement indiqué. tu pourras aussi très bien les perturber en montrant une mauvaise direction pour compliqué un peu le jeu. le dernier est éliminé, jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un. JU ! que tu lances pour commencer le jeu et certains se font avoir à s'élancer comme des têtes brûlées vers le centre de la salle alors qu'il leur suffisait de rester en place. les autres rigolent gentiment. t'essayes de rester concentrer, mais tu ne parviens pas à garder ton regard en place. tu ne cesses de le relever alors que tu lances les enfants dans un parcours. tu ne parviens pas non plus à décoller ce sourire en coin de tes lèvres. t'es à la fois contente de le voir par ici, autant pour sa présence que pour lui montrer de quoi tu es capable - même s'il se doute déjà de tes capacités - et à la fois anxieuse. parce que tu ne le connais pas si bien que ça finalement et que tu te souviens de ce que tu lui as balancé la dernière fois, comme quoi même un enfant de six ans était plus doué que lui sur un tatami. t'as peur qu'il prenne ça au mot et qu'il vienne perturber ton cours. t'as surtout pas envie d'avoir les parents sur le dos, une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 407 pseudo : toujours apy, mais au point où on en est, malo ça marche aussi. avatar + © : d. benjamin.



âge : vingt cinq piges.
statut civil : sentiments d'un jour mais il veut continuer à s'éclater. alors il ignore, et il continue de vivre avec cette idée qu'il va peut-être être père.
adresse : 0269 iraty avec la fratrie.
job/études : arnaqueur, arnacoeur, mais plus officiellement, une sorte de garde du corp pour les streap-teaseuses.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Lun 4 Juil - 23:32

tu foutais rien de l'après-midi. et tu prévoyais de rien foutre. c'est jupiter, qui t'a obligé à bouger. il t'as dit de faire tout ce que tu voulais, mais de pas rester à l'appart, parce que ça la saoulerait. et toi, t'avais pas tant envie d'énerver jupiter, surtout aujourd'hui vu son caractère qui te faisait faire les gros yeux. alors comme il bossait pas aujourd'hui et que t'avais pas envie de te retrouver dans la même pièce que lui -ou appart, on sait jamais-, tu t'es barré, comme il l'avait clairement demandé. et comme t'avais clairement nulle part où aller -bah attends, les filles de vénus bossent alors tu pouvais pas aller squatter leur repère, loeiz est en periode bad en ce moment alors pour parler des prochains coups que vous allez faire, ce sera pas maintenant, même si soit dit en passant t'en avait une sur le point d'être prête, et t'aurais bien besoin d'un coup de main de ton pote pour ça, et puis vé' était occupée on ne sait trop où.-, t'avais choisi l'option la moins casse-tête, la salle. pas forcément dans l'optique de te bouger le cul, mais pour regarder, pour frapper un peu ou aider. de toutes manières t'avais pris ni tes gants ni ton kimono pour pouvoir t’entraîner réellement à l'un des deux sports. heureusement que t'étais en jogging, comme t'avais décidé de traîner. alors en arrivant, à la salle, t'as d'abord erré dans l'espace boxe, mais y'avait pas grand monde -pour l'instant- ce qui te laissait pas beaucoup d'opportunités. puis t'avais pas envie de te faire taper dessus par les pros qui s’entraînaient toute la journée dans cette salle, fallait pas pousser non plus. alors tu vas dans la salle des tapis, dans la salle du judo, du jiu-jitsu, là où y'a plus d'activité, déjà. et tu comprends mieux pourquoi en voyant des gosses entre trois et six piges arriver en tenue. et tu te dis que tu resteras un peu plus en voyant mahina, aka la championne -ne changeons pas les bonnes habitudes- avec un groupe sur le tapis. alors tu te tapis dans un coin de la salle, derrière elle pour ne pas qu'elle te voit, pour ne pas la déranger maintenant alors que son cours vient à peine de commencer. t'avais dis, que tu viendrais la voir. et aujourd'hui ça semblait être une bonne idée. ou peut-être pas, mais au moins, t'étais là, elle aussi, et les enfants aussi, alors quel autre meilleur moment que celui-ci ? t'observes, tu restes en silence, accroupis parfois, d'autres debout. tu regardes comment elle s'y prend, tu la regarde faire la police avec les chahuteurs, leur proposer des exercices, des jeux, et les gosses, leurs sourires, leurs petites jambes fouler le sol et leurs cris de rire. t'as vu qu'elle t'a vue, à un moment, qu'elle a tourné la tête et qu'un bref instant elle s'est rendue compte de ta présente. et ça te fait sourire. tu sors un peu de ton coin, tu t'approches un peu, tu la déranges pas, pas encore. tu te ferais mettre à terre par un gosse de six ans, hein ? bien. tu t'approches, t'enlèves tes chaussures, tes chaussettes, pour pas glisser et tu t'accroupis près d'elle. « alors, ça va les petits, tu gères ? » tu lances narquois, avec un coup d'oeil dans sa direction.

_________________
absente du 9/07 au 13/08, merci de me taguer dans les sujets ou les rps où je dois répondre I love you
Code:
@"mercure ethet"



when you want something, take it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 205 pseudo : rosebud. (cynthia) avatar + © : rocky barnes, rosebud.


âge : vingt-quatre ans, trois juin (naissance) / cinq novembre (adoption)
statut civil : sans attache, ne supporte pas porter les chaînes
job/études : championne régionale féminine de jiujitsu brésilien, donne des cours aux juniors depuis peu.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Mer 6 Juil - 22:25

les enfants tu savais pas comment les prendre au début. t'étais pas aussi à l'aise qu'avec les grands, parce que c'est tout un monde les enfants. t'avais cette appréhension en montant sur le tapis pour leur donner leur cours, celle de mal faire quelque chose et de te retrouver avec un blessé sur les bras. mis à part les cas extrêmes, c'était les larmes que tu cherchais à tout pris à éviter, parce qu'un enfant qui pleure ça te fait mal au cœur. parce que tu saurais pas commencer le réconforter, toi qui n'as pas encore laisser sortir ta fibre maternelle. mais t'étais parvenue à prendre confiance au fil des semaines, à trouver tes marques et à les gérer convenablement. tu te retrouvais même à t'être attachée à ces petites têtes adorables, à leurs petites voix, leurs charmants sourires et leurs yeux de biches. même les plus difficiles d'entre eux étaient parvenus à te faire fondre. alors, ça va les petits, tu gères ? tu l'as vu arriver, avancer dans ta direction et s'abaisser à ta hauteur, mais t'as essayé de ne pas y prêter attention. tu tournes finalement le regard vers lui lorsqu'il t'adresse la parole. j'en ai pas l'air ? c'est une question à laquelle tu n'attends pas spécialement de réponse. tu la poses plus pour lui faire comprendre l'évidence, tu gères. ce n'est qu'un petit groupe, heureusement pour toi. mais tu peux avoir la fierté de dire que tu parviens à donner ce cours comme si cela faisait plus de quelques mois que t'exerçais le métier. tu te demandes pourquoi il est venu te rejoindre, pourquoi il n'est pas resté dans son coin. tu te dis qu'il cherchait sans doute à demander son du, à venir t'attaquer et te taquiner comme à votre habitude et ça te déplaît pas finalement, parce qu'il perturbe pas le cours comme tu le craignais, parce qu'il a su se faire assez discret. ne me dis pas que t'es venu réclamer ta branler ? un sourire se dessine sur tes lèvres alors que tu lui lances un regard plein de défis. il est certain que vous savez que cette histoire est ridicule et qu'à l'évidence aucun de ces enfants n'est capable de le mettre à terre. tu dis ça pour plaisanter, pour le taquiner de nouveau et appuyer sur le fait que toi, pauvre femme, a su lui mettre la misère. mais je comprendrais qu'après avoir vu le niveau et les mini champions tu décides de faire demi-tour. tu piques encore, toujours sur le ton de la plaisanterie. tu profites d'un moment de blanc entre vous pour changer d'activité. tu les fais se mettre par groupe et répéter les techniques de la semaine dernière. tu te dis qu'en les occupant de façon autonome, tu pourrais en profiter pour continuer ta discussion avec mercure. c'est pas terrible, c'est certainement pas professionnelle, mais maintenant qu'il est à côté de toi sur le tatami tu ne vas pas l'envoyer paitre. quoi que, tu le pourrais, mais t'en as pas envie. t'espères simplement pas qu'un parent ou un directeur arrive à ce moment, parce qu'ils auraient une mauvaise image de toi batifolant, en quelque sorte, avec un homme pendant tes heures de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 407 pseudo : toujours apy, mais au point où on en est, malo ça marche aussi. avatar + © : d. benjamin.



âge : vingt cinq piges.
statut civil : sentiments d'un jour mais il veut continuer à s'éclater. alors il ignore, et il continue de vivre avec cette idée qu'il va peut-être être père.
adresse : 0269 iraty avec la fratrie.
job/études : arnaqueur, arnacoeur, mais plus officiellement, une sorte de garde du corp pour les streap-teaseuses.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Mer 13 Juil - 14:05

sa réponse te fait sourire. si elle n'en avait pas l'air ? bien sûr qu'elle semblait gérer. gérer bien comme il fallait. la preuve: elle pouvait discuter avec toi sans qu'un des gosses vienne la déranger.  c'était un point non-négligeable.  tu te demandais si, t'aurais ce respect, toi aussi. si tu t'occupais des enfants, comme elle. ou si, le bébé josephine attend, s'il est de toi... si lui, il te respectera. t'esperes. que tu sauras être un bon père.  quelqu'un de présent.《 ne me dis pas que t'es venu réclamer ta branlée ? 》elle te demande, cette lueur de défi dans l'oeil, mesquine, taquine. tu sais pas trop pourquoi tu t'es approché, en fait. tu sais pas trop pourquoi  tu l'a rejointe sur le tatami. tu sais qu'un gosse pourra jamais te mettre à terre. même le plus fort de sa catégorie. le champion des champions. parce que t'es plus vieux; parce que t'es plus fort; parce que t'es plus grand; parce que t'es plus lourd; parce que t'as plus d'équilibre. et tu sais aussi que mahina en est consciente. et que c'est pour ça qu'elle te taquine, qu'elle te cherche sur ce sujet. peut-être qu'elle pense que t'es trop con pour réfléchir à ta force comparée à celle des petits ? pourtant elle devrait prendre soin d'eux, et pas les jeter fans la gueule du loup, d'un con trop égocentrique pour se laisser faire et qui n'irait pas doucement,  face à des petits de cet âge.《 mais je comprendrais qu'après avoir vu le niveau et les mini-champions tu decides de faire demi-tour.》 tu souris. puis une idée traverse ton esprit. une idée qui la fera flipper.  qui pourrait vraiment l'embêter. et qui pourrait lui coûter cher, si et seulement si t'avais été un espèce de con de première classe. 《 peut-être bien que oui, après tout. 》tu lances avec un sourire. Puis tu tapes dans tes mains. t'es pas trop sûr qu'intervenir dans un cours de baby-jitsu avec des gosses est vraiment dans tes droits, mais en fait avoir le droit ou pas, toi tu t'en fou royalement. sinon ta conscience en aurait prit un coup depuis le temps.《 hey les gars -et les filles ?- ça dirait à qui d'essayer d'me mettre au tapis ?》 tu proposes. tous les regards plus ou moins intéressés par ta proposition se tournent vers mahina. mahina qui n'a pas ouvert la bouche depuis tout à l'heure. mahina qui pourrait, sauf si elle a une confiance aveugle en toi, comencer à flipper. et là, au fond, t'espères qu'elle accepte. pour que tu puisses lui montrer que t'es pas qu'un imbécile né.

_________________
absente du 9/07 au 13/08, merci de me taguer dans les sujets ou les rps où je dois répondre I love you
Code:
@"mercure ethet"



when you want something, take it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 205 pseudo : rosebud. (cynthia) avatar + © : rocky barnes, rosebud.


âge : vingt-quatre ans, trois juin (naissance) / cinq novembre (adoption)
statut civil : sans attache, ne supporte pas porter les chaînes
job/études : championne régionale féminine de jiujitsu brésilien, donne des cours aux juniors depuis peu.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Lun 25 Juil - 20:53

tu ne t'attends pas à le voir, pas ici. et encore moins à ce qu'il te rejoigne sur le tatami. tu l'avais plutôt imaginé tapi dans l'ombre à ce moquer de toi et des enfants et pas à tes côtés à les regarde combattre en s'amusant. parce que sous sa carrure de dur à cuire tu étais loin d'imaginer qu'il puisse avoir de l'affection pour ces petites créatures. t'en avais plus l'idée d'un mec apeuré par ces couches culottes et leurs attitudes comparables à des types bourrés, gêné par leurs questions existentielles et leur vision de la vie. peut-être bien que oui, après tout. tu fronces les sourcils sans vraiment comprendre le fond de sa pensée. puis tu le vois frapper dans ses mains pour attirer l'attention des enfants. tu l'observes sans rien dire parce qu'aucun mot ne te vient en bouche, bouche qui par ailleurs s'est entre-ouverte face à tant d'impulsivité. hey les gars -et les filles ?- ça dirait à qui d'essayer d'me mettre au tapis ? ton coeur fait un raté et tu te demandes si finalement le provoquer sur ce sujet était une bonne idée. tu le regardes légèrement méfiante tandis que tous les regards sont désormais braqués sur toi. t'as donc tant d'influence sur eux, tant de respect ... t'hésites un peu, regardes mercure pour tenter de décrypter si oui ou non tu peux lui faire confiance. tu te doutes qu'il ne ferait pas de mal à un enfant, c'est inhumain après tout, mais tu ne sais pas à quoi t'attendre avec lui, jamais. tu scrutes les moindres traits sur son visage et tu décides qu'il n'ira jamais jusqu'à blesser un des enfants juste pour redorer sa fierté et son égo sur-dimensionnés. tu hoches alors simplement de la tête et adresses un sourcil aux enfants pour leur donner l'autorisation de se mesurer au grand monsieur. tu vois que certains lèves la main comme des forces nés, criant joyeusement des 'moi' pour être choisi. ça te fait sourire et te rend aussi fière d'eux d'avoir l'envie et surtout le courage de se mesurer à plus grand et plus costaux que soit. tu laisses alors à mercure le soin de choisir sa victime, même si tu espères qu'il ne choisira pas le plus gringalet de tous ou encore la petite sophie, téméraire. alors tu lui lances un regard légèrement furieux, un regard qui en dit long. un regard qui le somme de ne pas faire le con, l'imbécile. qu'il lui promet de lui en faire baver s'il s'avère qu'il ne respecte pas ça. parce qu'il sait très bien de quoi t'es capable et tu n'hésiterais pas une seule seconde à le mettre à terre et le lui faire regretter. t'essayes de croire qu'il ne ferait pas de mal à ces petits bouts, mais c'est plus fort que toi t'as toujours ce doute. parce qu'au fond, mercure, tu ne le connais pas tant que ça. tu l'as croisé, tu l'as vu nu, mais ça s'arrête là. tu ne connais rien de sa vie, de son passé, de son présent d'ailleurs même. tu ne sais pas de quoi il est capable et, franchement, à cet instant ça te fait flipper, un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 407 pseudo : toujours apy, mais au point où on en est, malo ça marche aussi. avatar + © : d. benjamin.



âge : vingt cinq piges.
statut civil : sentiments d'un jour mais il veut continuer à s'éclater. alors il ignore, et il continue de vivre avec cette idée qu'il va peut-être être père.
adresse : 0269 iraty avec la fratrie.
job/études : arnaqueur, arnacoeur, mais plus officiellement, une sorte de garde du corp pour les streap-teaseuses.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Mar 26 Juil - 14:40

elle hoche la tête, et tu souris. bien, t'allais pouvoir t'éclater. quoi, les foutre au tapis, toi ? nan, jamais. t'aimes les gosses, t'es pas un monstre. après, selon toi, faut pas que ça soit trop simple non plus, ils seront jamais habitués à la défaite, sinon. et quand tu regardes les enfants qui lèvent la main et disent tous à l'unisson -ou pas tant que ça- des « moi ! moi ! » tu te dis que les plus grands, tu leur rendra la chose moins simple. t'observes les gosses, en souriant. tu regarde leur taille. tu regardes la manière dont ils se comportent. t'en avais repéré, quelques uns, que tu trouvais courageux pour leur petite taille face aux plus grands. dont une, ouais, là petite là. tu regardes mahina, un sourcil arqué. elle, elle te scrute, elle te menace du regard. et t'as qu'une envie, c'est qu'elle se mette en rogne contre toi, et tombe des nues ensuite. alors tu tends la main vers la petite, qui sourit de plus belle. un regard en coin pour la brune, et tu vois son visage se décomposer. tu lui souris. on peut pas trop mettre de mot, sur ce sourire. sourire satisfait. sourire confiant. sourire sadique. c'est toujours à tes yeux, qu'on sait ce que tu prépares. et encore, tes yeux, tu sais vraiment bien les contrôler pour faire croire d'autres choses. vous allez au milieu du tatami. les autres s'écartent. tu salue la petite, et elle fait pareil. puis tu la laisse venir, t'essayes de l'éviter un peu, au début, tu fais des mouvements, puis tu la laisses, et tu te mets à genoux, à sa hauteur. tu lui parles tout bas, si bas que tu doutes qu'elle même puisse entendre, mais quand tu la vois sourire et acquiescer, tu te rend compte que oui, elle a comprit. « regardes, quand tu te bas contre plus grand que toi, tu dois utiliser ta taille pour éviter les coups et pour en mettre en même temps. t'es plus petite, t'es plus rapide, vas-y. » et tu la laisse faire. et t'évites un peu, parfois. et parfois tu lui donne des coups, pas forts. et puis à un moment, c'est elle qui prend le dessus, parce que t'as regardé mahina, parce que tu t'es déconcentré, et que t'as pas regardé la petite. et elle a réussit à te mettre par terre, et t'y est resté, les yeux toujours rivés sur mahina, sur son sourire soulagé. et t'hausses les sourcils, quand elle te regarde. et tu restes le temps que les enfants comptent les secondes pour déclarer la petite vainqueure. leurs voix raisonnent dans le gymnase, car plus les secondes passent, plus ils comptent fort. et la petite à gagné, et la petite te laisse te relever -même si tu aurais pu te relever bien avant- et tu la salue, et elle te salue encore, et elle est contente. et puis tu retournes vers mahina et tu t'allonges à côté, sur le tatami, en étoile. « tu vois que j'suis pas un tortionnaire de gamin. » tu lances un sourire sur la commissure des lèvres.

_________________
absente du 9/07 au 13/08, merci de me taguer dans les sujets ou les rps où je dois répondre I love you
Code:
@"mercure ethet"



when you want something, take it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 205 pseudo : rosebud. (cynthia) avatar + © : rocky barnes, rosebud.


âge : vingt-quatre ans, trois juin (naissance) / cinq novembre (adoption)
statut civil : sans attache, ne supporte pas porter les chaînes
job/études : championne régionale féminine de jiujitsu brésilien, donne des cours aux juniors depuis peu.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Mar 26 Juil - 19:53

sophie, la petite sophie. il la tien par la main et ton regard s'assombri. jamais tu n'aurais pensé que de tous les volontaires ce serait vers elle que son choix se serait porté. tu fais un pas en avant, entre-ouvre la bouche pour protester, mais t'hésites et fais marche arrière. à quoi bon ? ils se trouvaient déjà tous les deux au milieu de la pièce, les autres enfants s'étant décalés poliment ce qui t'arrache un léger sourire. tu les as décidément bien éduqué ces petits. t'observes la scène de loin et tu pris intérieurement pour t'être trompée à son sujet. parce que tu n'as pas envie de te retrouver avec une petite fille en larme sur les bras simplement à cause d'un jeu stupide comme était le votre. tu te rends compte qu'il est doux et vigilant, qu'il ne l'attaque pas de plein fouet et, même si tu restes crispée durant tout le combat, tu te détends petit à petit. t'as l'impression que tout va bien se passer, de toute façon tout doit bien se passer. en un mouvement mercure serait capable de te foutre dans un merdier total et tu te vois déjà presque les parents sur le dos à te reprocher de ne pas avoir su gérer un intrus dans le cours, de ne pas avoir protégé leur progéniture. tu vois ses lèvres bouger alors qu'il se trouve désormais à genoux. elles bouchent, mais tu n'arrives pas à comprendre le sens de ses paroles. t'observes simplement que la petite acquiesces et qu'il ne doit pas la provoquer comme t'aurais pu imaginer. ils se tapent, doucement, ou du moins lui, il lui répond doucement. puis son regard se tourne vers toi. toi qui les regardes intensément, les bras croisés contre ta poitrine, une main portée à ta bouche. tu croises son regard puis tu vois sophie le mettre à terre. tu te pinces les lèvres pour t'empêcher de sourire, de rire. elle a réussi la gamine, parce qu'il a fait preuve d'inattention, mais surtout de gentillesse. s'il s'était réellement débattu jamais elle ne serait parvenu à le faire tomber, rien n'est plus certain. et il reste au sol et ça t'étonne. tu l'aurais imaginé plus féroce, plus coriace, plus fier. mais il reste là, alors qu'elle le maintien faiblement et que les autres gamins s'excitent à compter comme des forces nés. tu vois la petite heureuse comme jamais de sortir vainqueur de ce combat, elle te jette d'ailleurs un regard et tu lui réponds en souriant. tu tournes à nouveau ton regard vers mercure qui hausse les sourcils alors que tes lèvres à toi affichent un sourire soulagé, tandis que tu soupires pour évacuer la tension. ni une ni deux il se retrouve affalée au sol, en position de l'étoile de mer, juste à côté de toi. tu vois que j'suis pas un tortionnaire de gamin. t'y réfléchis et tu trouves ça adorable et étonnant de sa part. adorablement étonnent ou étonnement adorable, tu sais pas trop. t'es surprise, agréablement. qui l'eut cru. tu lui jettes un regard amusé avant de le pousser doucement du bout du pied. ou la petite était simplement plus forte que toi ... vous savez tout deux que ce n'est pas vrai, qu'elle était incapable de le battre à la loyale. tu tapes des mains à ton tour pour réunir les enfants qui s'étaient disperser avec chahut. tu leur indique alors qu'il est bientôt l'heure tandis que certains parents entrent dans la salle. comme à ton habitude, tu décides d'accorder à ton cours une séance de relaxation, de détente et chacun des enfants doit se trouver un rectangle de tapi pour s'y allonger. tu précises encore qu'il faut être le plus calme possible, garder les yeux fermés, et que seuls ceux qui auront su se montrer assez sage pourront se lever. et ils s’exécutent tous, même les plus turbulents qui gigotent encore dans tous les sens et que tu reprends gentiment. t'observes du coin de l'oeil et tu vois que mercure se prête également au jeu ce qui te fais doucement sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 407 pseudo : toujours apy, mais au point où on en est, malo ça marche aussi. avatar + © : d. benjamin.



âge : vingt cinq piges.
statut civil : sentiments d'un jour mais il veut continuer à s'éclater. alors il ignore, et il continue de vivre avec cette idée qu'il va peut-être être père.
adresse : 0269 iraty avec la fratrie.
job/études : arnaqueur, arnacoeur, mais plus officiellement, une sorte de garde du corp pour les streap-teaseuses.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Mar 26 Juil - 22:32

la brune répond pas tout de suite, et toi, tu fermes les yeux. pas que tu sois fatigué, ou quoi. mais t'es bien, là, dans cette ambiance. puis tu les rouvres quand elle décide de répondre. et tu souris. ouais, qui aurait cru que tu pourrais être sympa avec un gosse ? bah tout ceux qui te connaissent, en fait. mais c'est vrai que mahina te connait pas tant que ça, finalement. tu réponds à son sourire, puis pousse un grognement quand elle te pousse. « ou la petite était simplement plus forte que toi ... » tu te relèves d'un coup, t'appuyant sur tes coudes, le regard insistant, la mine grave. non mais, fallait pas abuser. dans quelques années, peut-être. après tout, t'avais bien été mis au tapis par mahina, qui est une femme, plus petite, et sincèrement une crevette par rapport à toi. mais elle, c'est une pro, pas toi. m'enfin, t'avais retenu la leçon. et maintenant, t'avais compris que fallait pas se fier aux apparences. alors oui, peut-être, dans quelques années, m'enfin, la fille avait quoi ? six ans ? tu la soulevais d'un seul bras. nan-nan. tu voulais bien faire semblant, mais fallait pas abuser, quand même, hein ? tu dis rien, t'as pas envie que la petite vous entende, on sait jamais, elle était tellement contente. mais ton regard fait bien comprendre que, nan, t'es sérieusement pas d'accord avec ça. et puis, t'aurais même pas eu le temps que mahina réunit les gamins. elle leur explique que c'est la fin. qu'ils vont faire un jeu, de détente. et toi, tu te dis, pourquoi pas. alors tu fais comme elle dit. de toute manières, t'étais déjà sur un rectangle. t'avais juste à te décaler un tout petit peu et à resserrer les jambes. puis mahina fait des rondes entre vous. tous les gosses sont couchés, calmes. et toi, quand elle passe près de toi, tu trouve que c'est le moment opportun pour parler. « tu sais, j'reste quand même surpris que tu t'occupes des gosses comme ça.» tu souris. elle te regarde, amusée, en plaquant un doigt sur sa bouche. tu lèves les yeux au plafond et te recouche. mais quand elle repasse près de toi, tu recommences. « nan mais vraiment, on aurait dit que t'as fait ça toute ta vie. » t'arques un sourcil. la championne. mais elle réagit de la même manière, et tu soupires, comme un gamin. de toutes manières, t'avais pas forcément envie de repartir tout de suite, et le but de cet exercice, c'était ça. d'être le plus calme, pour se barrer en premier. mais toi, si tu pars en dernier, avec la prof, ça te va.

_________________
absente du 9/07 au 13/08, merci de me taguer dans les sujets ou les rps où je dois répondre I love you
Code:
@"mercure ethet"



when you want something, take it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 205 pseudo : rosebud. (cynthia) avatar + © : rocky barnes, rosebud.


âge : vingt-quatre ans, trois juin (naissance) / cinq novembre (adoption)
statut civil : sans attache, ne supporte pas porter les chaînes
job/études : championne régionale féminine de jiujitsu brésilien, donne des cours aux juniors depuis peu.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Mer 27 Juil - 0:27

tu l'observes d'en haut, toi qui te sens pourtant si petite face à lui t'as l'impression de le dominer dans cette position. et ça te plait pas mal alors t'en profiter pour le taquiner encore plus, pour le secouer du bout du pied et lui sortir une vanne bien pourrie. alors il se redresse un peu et te fixe l'air de dire que t'abuses. un peu oui, c'est vrai. mais tu plaisantes seulement, il devrait le savoir, le sentir que t'es pas sérieuse cette fois-ci. et que tu lui ais plutôt reconnaissant finalement de ne pas avoir jouer au con tout à l'heure avec la petite. parce que même si tu viens de comprendre que ce n'est pas le genre de mauvais garçon à s'attaquer aux enfants, s'il avait été autre, il aurait pu. alors tu lèves les yeux au ciel, traces un sourire sur le creux de tes lèvres et tente de lui faire comprendre en un regard que ce n'est qu'une boutade et que oui, il ne faut pas qu'il s'en fasse, il reste toujours grand, fort et viril. tu fais des rondes entre les enfants et tu le vois allongé, les yeux mi-clos. tu passes volontairement près de lui, le traitant comme l'un de ces enfants dont tu t'occupes. et il t'interpelle alors, comme tu t'en doutais. tu sais, j'reste quand même surpris que tu t'occupes des gosses comme ça. tu poses un doigt sur tes lèvres, laisses de l'air s'écouler entre elles pour forme un chut doux et lent. puis tu passes ton chemin. tu poses ta main sur l'épaule de ceux que tu juges assez calme pour se lever. tu t'assois même quelques secondes à côté de l'un des enfants qui, comme à son habitude, ne parvient pas à s'empêcher de gigoter. et tu repars de plus belle faire ta ronde, passant bien soigneusement près de mercure qui t'interpelles de nouveau. nan mais vraiment, on aurait dit que t'as fait ça toute ta vie. tu roules des yeux, tentes de masquer un sourire et déposes à nouveau ton doigt sur tes lèvres pour le faire taire, pour ne pas qu'il perturbe ton exercice. tu veux bien montrer l'exemple, oui ? que tu finis par chuchoter. pire qu'un gosse ! et tu repars pour libérer les quelques enfants qui restent encore allongés dans leur rectangle respectif. tu nommes l'un d'entre eux chef et lui demande de prendre la relève alors que tu te diriges de nouveau vers mercure. besoin d'aide pour se détendre, peut-être ? t'arques un sourcil, plissant délicatement tes lèvres. t'es consciente du double sens, de la provocation légère qu'on peut distinguer dans le ton de ta voix. oui, t'es bien consciente de tout ça, mais c'est ce qu'il est venu chercher non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 407 pseudo : toujours apy, mais au point où on en est, malo ça marche aussi. avatar + © : d. benjamin.



âge : vingt cinq piges.
statut civil : sentiments d'un jour mais il veut continuer à s'éclater. alors il ignore, et il continue de vivre avec cette idée qu'il va peut-être être père.
adresse : 0269 iraty avec la fratrie.
job/études : arnaqueur, arnacoeur, mais plus officiellement, une sorte de garde du corp pour les streap-teaseuses.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Mer 27 Juil - 16:17

elle te demande de montrer l'exemple. non, sérieusement, toi, montrer l'exemple ? t'es pas celui à qui il faut demander ça, ou sinon, tu feras de ces gosses des futurs taulards. parce que t'as pas eu d'exemple, de vrai exemple, au fond, même si y'avait mars, même si y'avait jupiter. ils ont que trois ans de plus que toi. à huit ans, il en avaient que onze. comment t'aurais pu te baser sur eux ? alors ouais, c'est pour ça, tu sais pas quel genre d'exemple donner, parce que t'aimes faire c'que tu veux, tu te restreins jamais, t'as pas de gêne, et pourtant, t'as bien été élevé par quelqu'un qui posait des règles. mais tu les a oubliées. tu les a évitées. tu les a reniées. et maintenant t'en es là, à mentir à tout le monde, à ne même pas savoir ce qu'est cette vérité. alors tu te tais, parce que tu te plonges dans tes pensées, tu réfléchis à ça, à cet exemple, que tu vas peut-être, dans quelques mois, dans quelques années, devoir montrer. t'entends à peine quand elle dit que t'es pire qu'un gamin. ça t'aurais fait sourire, sinon. ça t'aurais fait vouloir en rajouter. mais t'as pas entendu, ou t'y a pas fait gaffe. alors t'en a pas rajouté. t'es resté calme. elle revient, mahina. elle revient quelques minutes après. un gamin, déambulant sur les tapis, ayant prit sa place. mais tu t'en rend pas compte, t'as fermé les yeux, t'es dans l'obscurité de ton être. « besoin d'aide pour se détendre, peut-être ? » t'ouvres les yeux, instantanément. tu la vois, devant toi, un sourire sur les lèvres. tu fais claquer ta langue sur ton palet, souriant à la commissure, toi aussi. puis t'hausses les épaules. « tu penses pouvoir m'aider, peut-être ? » ça te déplairait pas, faut dire.

_________________
absente du 9/07 au 13/08, merci de me taguer dans les sujets ou les rps où je dois répondre I love you
Code:
@"mercure ethet"



when you want something, take it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 205 pseudo : rosebud. (cynthia) avatar + © : rocky barnes, rosebud.


âge : vingt-quatre ans, trois juin (naissance) / cinq novembre (adoption)
statut civil : sans attache, ne supporte pas porter les chaînes
job/études : championne régionale féminine de jiujitsu brésilien, donne des cours aux juniors depuis peu.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Jeu 28 Juil - 20:28

tu l'observes, mercure, allongé sur le dos, les yeux clos. tu lui proposes de l'aide pour qu'il se détente et il ouvre les yeux pour te fixer à son tour, sourire aux lèvres. tu penses pouvoir m'aider, peut-être ? tu hausses les épaules, tout en fixant son regard vers le sien, d'en haut. peut-être bien, à toi de me le dire ... que tu sors faussement détachée. je dois bien avoir quelques idées en tête, mais ... je suis finalement pas si certaine que ça puisse te détendre. tu lui souris clairement, alors que tes yeux sont pleins de malice. t'aimes jouer au double sens, t'aimes faire planer une part de mystère dans tes paroles. parce que tu parles beaucoup, mais t'agis aussi, souvent. t'es pas une vraie grande gueule, mais parfois t'aimes juste jouer, comme tu le fais là, avec lui. t'aimes faire allusion à certaine chose qui ne se réaliseront peut-être, sûrement, sans doute, pas. t'en sais rien en fait. tu sais pas à quoi tu joues en fait, ni même à quoi ça te mène. tu vois une main se lever au loin alors que tous les enfants sont sortis pour mettre leurs affaires, tu t'excuses pas, tu quittes simplement ta place pour rejoindre un parent qui te questionne au sujet de ce charmant monsieur en ta compagnie - encore une mère désespérément célibataire, ou simplement frustrée sexuellement. lui ? un collègue, ou du moins futur collègue. il est en formation pour devenir professeur dans un autre club. tu souris sincèrement, pas très fière de ton mensonge, mais tu mens bien. ta voix ne trésaille pas, tu ne rougies pas non plus. t'as sortie ça comme si c'était la simple vérité. t'observes la dame dont le sourire s'agrandit lorsqu'elle jette un oeil à mercure, derrière vous à qui tu ne prêtes pas attention en cet instant. mais en réalité, t'attends simplement que tout le monde parte, que la salle se vide, pour continuer votre jeu puéril, seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 407 pseudo : toujours apy, mais au point où on en est, malo ça marche aussi. avatar + © : d. benjamin.



âge : vingt cinq piges.
statut civil : sentiments d'un jour mais il veut continuer à s'éclater. alors il ignore, et il continue de vivre avec cette idée qu'il va peut-être être père.
adresse : 0269 iraty avec la fratrie.
job/études : arnaqueur, arnacoeur, mais plus officiellement, une sorte de garde du corp pour les streap-teaseuses.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Ven 19 Aoû - 12:49

y'a ce truc entre mahina et toi. y'a ce jeu de provocation entre vous deux. y'a cette tension qui règne. et faut que t'avoues que tu aimes bien, tout ça. te sentir à la fois pris au piège et à la fois celui qui tient les rennes. « peut-être bien, à toi de me le dire ... » là maintenant tout de suite, tu saurais pas dire. si t'es pris au piège ou pas. tu la laisse continuer, et tu souris. « je dois bien avoir quelques idées en tête, mais ... je suis finalement pas si certaine que ça puisse te détendre. » ton sourire s’agrandit. tu lui répondrais bien que, détente ou pas, ça te conviendrait, mais au final, t'arques juste un sourcil, intéressé. intéressé parce que petit à petit, ce petit jeu avance. car petit à petit, vous prenez plus de risque. petit à petit, ça devient plus intéressant. tu te connais. t'aimes pas quand ce genre de jeux deviennent redondant. tournent en rond. avec elle. avec la championne. avec mahina, ça l'est pas. ça avance. doucement, sûrement. ces sous-entendus discrets, qui pourraient presque sembler innocents, ça te plait. tu restes allongé par terre. tu restes dans une position presque d'infériorité avec elle. mais ça compense de ta taille, quand t'es debout et qu'elle aussi. puis elle part. elle dit rien. et toi tu te redresse, tu la suis du regard, du suit cette silhouette fine, cachée par un kimono ample, aux hanches bien définies sous ce grand habit, que tu avais pu voir plutôt en détail quelques jours auparavant, dans ces douches. et tu te rend compte qu'elle part discuter avec une maman. une maman qui te jette des regards, en souriant. des regards presque intéressés. t'entends pas ce qu'elles disent, mais quand mahina à finit, la maman en question de lance un plus grand sourire encore, et ça t'amuse. alors tu souris aussi, un geste de la main, tu leur dit au revoir, à elle mais aussi à l'enfant. puis quand mahina revient, tu te lèves, tu reprends cette position de force, rien qu'avec ta taille. « mignonne, la maman. » tu dis à son attention, un sourire aux lèvres. « peut-être qu'elle saurait m'aider ? parce que même si ça me dérangerais pas que tes idées ne le fassent pas... l'idée de la détente me plait quand même assez. » tu finis, prenant cet air malicieux, comme elle avait si bien su le faire quelques minutes plus tôt.

_________________
absente du 9/07 au 13/08, merci de me taguer dans les sujets ou les rps où je dois répondre I love you
Code:
@"mercure ethet"



when you want something, take it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 205 pseudo : rosebud. (cynthia) avatar + © : rocky barnes, rosebud.


âge : vingt-quatre ans, trois juin (naissance) / cinq novembre (adoption)
statut civil : sans attache, ne supporte pas porter les chaînes
job/études : championne régionale féminine de jiujitsu brésilien, donne des cours aux juniors depuis peu.
MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    Sam 20 Aoû - 16:07

t'es presque exaspérée par la réaction de cette maman à la vue de mercure. t'es bien consciente qu'il a son charme et qu'il peut plaire à un certain genre de femmes, dont tu fais sans doute partie bien que tu ne l'avoueras jamais. mais la voir lui lancer des regards te la sorte te répugne presque. tu la salues et elle s'éloigne enfin. il ne reste presque personne dans la salle, d'autres arrivent pour s'entraîner et toi tu retires ta ceinture que tu places autour de ton cou avant d'ouvrir en grand ton kimino pour laisser entrer l'air frais à l'intérieur. mignonne, la maman. que t'entends derrière ton oreille. tu te retournes pour faire face à mercure, lèves les yeux au ciel un sourire sur les lèvres. ça t'amuse, mais tu soupires un peu à l'idée qu'il puisse se taper la mère d'un de tes élèves. peut-être qu'elle saurait m'aider ? parce que même si ça me dérangerais pas que tes idées ne le fassent pas... l'idée de la détente me plait quand même assez. tu lui donnes un tape sur le torse, presque amicale avant de rire doucement, une mine quasi dégoûtée sur le visage. t'es crade, on touche pas aux mamans. tu retires ta veste que tu balances sur ton sac à terre, accompagnée de ta ceinture. mais si toi ça te va, te dérange pas pour la rattraper je suis certaine qu'elle sera ravie de te rendre ce service. tu soulèves ton sac de sport et le place sur ton épaule. puis tu commences à avancer en direction de la porte qui mène à la sortie. en attendant moi j'ai quelques papas à retrouver dans les douches, alors si tu permets ... tu souris, narquoise et coquine. tu plaisantes, rien n'est plus évident. on se retrouve plus tard Casimir. ouais parce que t'as vu que c'était un coeur tendre finalement, avec les enfants particulièrement. parce que tu lui connaissais pas ce trait de personnalité et que ça t'as touché, un peu. tu lui souris doucement et passes finalement la porte sans attendre une quelconque réponse de sa part.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.    

Revenir en haut Aller en bas
 
(mercurina) mes baby-jitsu, t'y touches j'te bouffes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: