Partagez | 
 

 (nutina) jamais deux sans trois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ◊ cute little bubbles

messages : 277 pseudo : rosebud. avatar + © : baskin c., moi-même (av)
âge : vingt-deux ans, sept août.
statut civil : seule, encore, toujours.
job/études : étudiante en masso-kinésithérapie (fin de deuxième année), anciennement escort girl pour payer le silence de Loeiz.
MessageSujet: (nutina) jamais deux sans trois.   Sam 30 Juil - 20:09

rude journée. entre papi qui ne désire pas marcher, la petite qui fait des caprices et les adolescents en chaleur, tu as bien cru ne jamais pouvoir t'en sortir. et pourtant te voilà dans le bureau, affalée sur ta chaise à attendre que les dernières minutes qui imposent ta présence dans ses locaux passent. tu émets un son de désespoir quand Pascal te fait remarquer que ce n'est que le début et que, toute ta vie durant, tu seras confrontée à bien pire qu'aujourd'hui. il est presque dix-huit heure quand tu quittes enfin le plateau technique en direction des vestiaires dans lesquelles tu déposes soigneusement ta blouse ainsi que tout le matériel en bazar dans tes poches soit un carnet, des stylos, un mètre ruban, des papiers, des pastilles à la mente, ton goniomètre et aussi un dessin d'une petite qui a quitté les lieux le jour même. vêtue de ta tenue de ville assez légère en cet été, tu repasses dire au-revoir à tes, disons, collègue avant de faire mine de sortir de l'établissement. mais que nenni ! tu remontes en direction des étages, fais un stop à la machine à café pour prendre de quoi te faire tenir quelques heures sans t'effondrer puis t'en vas toquer à la porte de la chambre 203. chose promise, chose due, tu te retrouves dans l'entre de numa, toute souriante. tadaaam. que tu chantes tout en découvrant tes mains que tu avais soigneusement cachée dans ton dos, lui laissant entrevoir une clé usb ainsi qu'un sachet de pop corn. bon c'est pas de la grande cuisine, mais j'ai pris ce que j'ai trouvé de plus pratique je t'avoue. tu lui adresses un large sourire alors que tu t'aventures un peu plus dans la pièce. tu t'es montrée assez étrange ces derniers jours parce que tu ne savais pas très bien comment réagir face à cette conversation que vous avez eu par messages. t'étais un peu gênée, mais également et surtout perdue face à toutes ces pensées qui te traversaient l'esprit. mais tu t'étais rendu compte que, malgré tout, tu te sentais bien quand il était là et que c'était peut être ça le principal, que cela voulait sans doute dire quelque chose ...  tu te rappelles quand je t'ai dit que je pouvais faire en sorte d'amener le cinéma jusqu'à toi ? et bien voilà. t'as toujours ce large sourire sur les lèvres et tes yeux brillent un peu. t'as bien conscience que t'entre sans prévenir, qu'un petit message n'aurait pas forcément été de refus, mais t'avais fait ça sur un coup de tête ce matin et tu voulais simplement pas qu'il te renvoie chez toi maintenant que t'avais trouvé le courage de lui rendre visite, vraiment. toi, bétina, en civile et non sa kinésithérapeute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
staff ◊ cute little pearl

messages : 1713 pseudo : moi (margaux) avatar + © : b. sondag © a girl has no name


âge : vingt-trois ans
statut civil : libre et vide
adresse : quartier Saint-Charles
job/études : commis au restaurant l'atelier, donnait des cours de surf
MessageSujet: Re: (nutina) jamais deux sans trois.   Mer 3 Aoû - 11:41

tu ne dis rien quand l'infirmière passe, mais tu te permets de lui sourire, malgré tout. encore un peu moins de deux semaines à tirer ici et tu t'en iras. faut que tu penses à préparer un mot d'excuse pour le personnel de l'hôpital; t'as été odieux avec eux, ils méritent que tu t'excuse, que tu le fasses dans les règles de l'art, que tu fasses ça bien. faut que t'y penses. t'entends finalement des pas revenir, tu tournes la tête et c'est une petite tête blonde que tu vois. tu te redresses presque immédiatement dans ton lit, comme si tu étais avachi et tu la regardes, le sourire qui te monte sur les lèvres. tadaaam. qu'elle te dit, elle accompagne ses paroles, tu vois une clé usb, un sachet de pop-corn, et tu souris un peu plus. vraiment ? bon c'est pas de la grande cuisine, mais j'ai pris ce que j'ai trouvé de plus pratique je t'avoue. tu secoues la tête. c'est parfait. tu ne peux t'empêcher de dire alors qu'elle avance, qu'elle est là, sans blouse et tu sens, tu comprends, qu'elle est là pour toi, qu'elle n'est pas là en tant que professionnelle, non, mais en tant qu'amie ? tu te rappelles quand je t'ai dit que je pouvais faire en sorte d'amener le cinéma jusqu'à toi ? et bien voilà. qu'elle rajoute, tu souris un peu plus, encore, comme si ton sourire ne pouvait se détacher de tes lèvres; c'est .. c'est une belle surprise. magnifique surprise même, vas-y, viens, mets le film, je te fais de la place. tu chantonnes alors, en te décalant dans ton lit de malade. bien sûr que tu la veux à côté de toi. c'est trop demandé ? peut-être, faut que tu te reprennes. enfin, si tu veux venir, il y a aussi cette chaise là, mais bon, elle est pas confortable. puis t'as le privilège de venir dans mon lit d'hôpital, ça ne se refuse pas ça. tu finis par avouer, pour détendre l'atmosphère, ou te détendre toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little bubbles

messages : 277 pseudo : rosebud. avatar + © : baskin c., moi-même (av)
âge : vingt-deux ans, sept août.
statut civil : seule, encore, toujours.
job/études : étudiante en masso-kinésithérapie (fin de deuxième année), anciennement escort girl pour payer le silence de Loeiz.
MessageSujet: Re: (nutina) jamais deux sans trois.   Ven 5 Aoû - 22:19

T’entres dans la pièce, t’es assez timide mais t’essayes de rien en montrer alors tu sur-joues peut-être un peu, légèrement trop excitée à ton propre goût. C’est parfait. T’es légèrement rassurée à l’idée que le fait que tu lui apportes des pop-corn chimiques issus de l’industrie et non de l’artisanat lui convienne, lui le cuisinier. T’aperçois son sourire et ça te conforte dans l’idée que ta présence le réjouisse et non pas le contraire. Alors le tient s’agrandit de plus en plus, surtout lorsqu’il prend à nouveau la parole. c’est .. c’est une belle surprise. Magnifique surprise même, vas-y, viens, mets le film, je te fais de la place. Et il se décale sur son lit alors que tu t’avances vers la télévision à la recherche du port usb où t’insère ta clé. Tu te retournes vers lui alors qu’il se reprend doucement quant à ses dernières paroles. Enfin, si tu veux venir, il y a aussi cette chaise là, mais bon, elle est pas confortable. Puis t’as le privilège de venir dans mon lit d’hôpital, ça ne se refuse pas ça. tu te rends compte qu’il est tout aussi pas totalement à l’aise que toi et t’en souris qu’un peu plus. Tu fais un signe de tête, laissant s’échapper un « ah » de tes lèvres. Je ne pourrais laisser passer un tel honneur, c’est vrai, que tu dis, taquine. et tu t’installes à ses côtés dans le lit, les jambes croisées l’une sur l’autre, la télécommande dans une main, les pop-corn dans l’autre que tu finis par poser entre vous. T’as laissé un petit espace, pas parce que t’en as envie, mais par principe, parce qu’au fond, même si tu sais que cette invitation est sincère, tu sais pas trop comment t’y prendre et c’est bien la première fois. Au moins ce qu’il pense de toi est assez clair à tes yeux, maintenant, depuis cette discussion que vous avez eu par message quelques jours plus tôt. Je te dis tout de suite que j’ai eu du mal à choisir le film … que tu dis, sentant tes joues se rosirent légèrement. Mais je me suis dit qu’une comédie serait une bonne idée. Tu souris doucement alors que tu cliques sur les boutons de la télécommande pour mettre en marche la télévision et y diffuser un de ces derniers films où le rire est assuré. Enfin … si ça te convient, hein ? tu t’arrêtes, le doigt sur le bouton, prête à lancer le film, parce que tu te dis que ça lui plairait peut-être pas. en réalité t’as pas vraiment fait attention au film en lui-même, c’était surtout pour te retrouver avec lui que tu t’étais décidée à lui faire cette surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (nutina) jamais deux sans trois.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(nutina) jamais deux sans trois.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: La vie en rose :: rps-
Sauter vers: