Partagez | 
 

 et juste en dessous c'était là. os'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 92 pseudo : nevada avatar + © : dylan rieder (badblood)
âge : vingt-trois pelles
statut civil : en couple avec ses potes
job/études : vendeur de rêves et de pirouettes, entre école et troupe de danse.
MessageSujet: et juste en dessous c'était là. os'   Ven 26 Aoû - 0:15


douce accalmie. douceur des effluves tranquilles d'une tempête absente. elle reviendra c'est certain, plus tard mais toi tu n'es guère de ceux qui pense à demain. rarement, à défaut de dire jamais. alors tu profites, alors tu te laisses sombrer dans cette douceur appréciable. tu te laisses bercer par les journées tranquille et parce le fait de pouvoir venir lui parler quand l'envie te prend. plus de regard distant, plus de fuite impossible. ça reviendra. tu le sais. tu t'en doutes, mais t'es pas de ceux qui y pensent. rien a changé, rien à évolué. hier comme toujours tu étais dans les bras d'une autre qu'elle. si elle le sait ? peut-être pas d'hier, mais elle sait que tu n'es rien. rien a elle. rien pour elle. ou du moins si tu représentes tant à ses yeux, il n'y a rien qui t'y attache. alors c'est comme ça. et donc quand en sortant de ta douche l'envie te prend d'aller profiter de ses yeux bleu et de prendre un café -et t'emparer aussi de ses lèvres- tu n'hésites pas tellement. et tu enfiles un short en jean déchiré, un tee-shirt délavé. pas de ceux qui font attention à leur look, l'hiver il t'arrive de sortir en jogging mais avec plus de trente degré tu n'es pas sur de le supporter. tes pieds se glissent dans tes converses bien trop usée, tu prends ta longue planche sous ton bras. le skate n'a jamais été vraiment ton fort, mais le longboard t'en es fan, cette sensation de glisse légère et dansante... bien mieux que le vélo comme moyen de transport. ton éternel casquette que tu retournes sur ta tête, tes lunettes, ton casque de musique et t'es partit. aucun effort dans la tenue, si seulement tu pouvais parfois arrêter de tout prendre pour acquis ça serait tellement plus humain. mais t'es beau sans rien y faire, sans faire attention, même mal sappé. c'est de l'arrogance peut-être mais c'est un fait, en témoigne les nombreux pari de drague gagnés auprès de ta bande. ça te fait songer à Lilo qui réprimande souvent, tu lui envoies un message sur le chemin. tu manques de t'prendre un poteau et t'en ries longtemps en roulant. jusqu'à chez elle. jusqu'à sa résidence chic, tellement loin de tes moyens faiblards. tu sonnes, t'es sympa t'attends vaguement avant d'entrer quand une vieille dame en sort. mal poli oui. tu grimpes en sifflotant sur ton air, planche sous le bras. jusqu'à poser ton regard sur le london boy, Oscar. tu ralentis le pas, tu t'arrêtes. ça doit être la première fois sans doute que t'es vraiment en tête à tête avec lui sans Alix. même pas une minute tu t'es retrouvé face à lui solo depuis qu'il a débarqué dans la troupe. non pas que t'es pas sociable, mais l'été tu le passes avec tes potes et tu files souvent sans répondre aux verres à boire des autres. hey.. tu as beaucoup ralentis mais dans l'idée tu viens voir Alix alors tu t'arrêtes pas pour autant.

_________________
mais il savent pas eux, que tu le voudrais, tout arrêter, te perdre dans ses bras, se perdre contre ses lèvres, lui murmurer des mots qui te feraient brûler rien que d'y penser. non ils ne savent pas que le goût d'absence est abject, mais tu ne l'aimes pas, parce que tu sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 21 pseudo : tadshoot avatar + © : benjamin eidem
âge : vingt quatre ans
statut civil : en couple avec un mec de l'autre coté de la manche
job/études : danseur classique
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Dim 11 Sep - 2:32

T’as pas d’entraînement aujourd’hui. T’es allé courir sur la plage ce matin. Avant que le soleil ne se lève trop haut. Avant que les enfants envahissent la plage. T’aimes ça. Courir lorsque les gens dorment encore. T’aimes cette sensation de calme et d’apaisement. Et courir sur le bord de mer ne fait qu’accentuer le sentiment de plaisir que tu en tires. T’aimes ça, la place. Peut être que c’est parce que tu n’en avais pas à Londres. T’y es pas habitué. Alors forcément, y’a quelque chose de beau. De terriblement beau.

Les cheveux encore mouillés de ta douche, tu vas frapper à la porte d’Alix. Pour voir si elle veut faire quelque chose. Elle te sourit, s’excusant sincèrement de ne pas pouvoir. Elle est adorable Alix quand elle est comme ça. Quand elle s’excuse plusieurs fois pour une si petite chose. Tu comprends bien qu’elle puisse avoir autre chose à faire que trainer avec toi. C’est la vie. Alors tu la laisses juste partir. Tu en profites pour lancer une machine à laver avant de descendre pour récupérer le courrier que tu as oublié tout à l’heure. La tête un peu ailleurs, tu captes pas immédiatement Morgan qui entre dans le hall de l’immeuble. C’est son « hey.. » qui te fait relever la tête et poser ton regard sur lui. « Hey … » Tu ne sais pas vraiment si t’es censé ajouter quelque chose. Après tout, vous ne vous êtes jamais tellement parlés. Ou simplement avec Alix. Tu réalises presque brusquement que c’est surement pour ça qu’il est là. Pour aller voir Alix qui est déjà partie. « Oh. Alix vient de partir. » Tu refermes ta boite aux lettres avant de te retourner de nouveau vers lui qui commence à se diriger vers la sortie. Et sans savoir vraiment pourquoi, tu ouvres de nouveau la bouche. « Mh… Tu veux venir chez moi en attendant qu’elle revienne ? » Tu sais pas bien si c’est une bonne idée. Mais elle est déjà lancée. Alors tu t’approches de lui, ton courrier à la main. « On peut prendre un verre ou … j’sais pas. » Discuter peut être. Qu’il te parle un peu de lui. Parce qu’en vérité, tu connais pas grand chose de cette petite gueule trop parfaite. A part qu’il aime bien Alix. A part qu’il couche souvent avec. A part qu’ils ne sont pas vraiment en couple. C’est « compliqué » il parait. Tu peux pas vraiment dire grand chose. T’en as déjà rencontré du compliqué. Même là. Avec Theo à des centaines de kilomètres. C’est compliqué.

Il accepte. Tu esquisses un léger sourire tandis que tu te diriges vers l’ascenseur, appuyant sur le bouton. « Vous êtes toujours en froid ? » Tu sais même pas pourquoi tu demandes. Tu sais déjà la réponses à vrai dire. Pour lancer la conversation peut-être. Oui. Surement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 92 pseudo : nevada avatar + © : dylan rieder (badblood)
âge : vingt-trois pelles
statut civil : en couple avec ses potes
job/études : vendeur de rêves et de pirouettes, entre école et troupe de danse.
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Dim 11 Sep - 11:05


t'es pas l'genre de mec con, pas l'genre qui ignore et qui fait son beau. t'es celui qui sourit et discute quand on vient à lui. celui distant qui ne fera pas le premier pas, pas comme ça. tu l'fais pas exprès t'as toujours un quart du cerveau ailleurs, alors tu prends pas tellement d'initiatives. peut-être aussi le confort d'avoir toujours eut ta bande d'amis. t'as toujours compté sur ça, pas besoin de chercher à vraiment s'en faire d'autres v que tas toujours eut les mecs et Lo" pour sortir. le reste de tes rencontres et amitiés viennent donc s'y greffer, sans que tu le veuilles ou le cherche. tu devrais parfois redescendre dans la réalité, mais ça serait beaucoup demander. Hey … tu souries poliment, tu continues ton chemin. franchement ce gars tu le connais peu pour pourtant t'entrainer plus de huit heures par jours presque si jours dans la semaine. comme quoi. Oh. Alix vient de partir. misère. pourquoi tu n'sais pas utiliser ton portable comme tout le monde pour savoir les disponibilités ? peut-être parce que ça fait partit de ton charme, de ne pas toujours trop planifier. à l'ancienne. on passe voir, et si y'a pas ... tant pis. puis peut-être aussi avec un peu trop d'égo, tu t'dis que quand tu débarques les gens vont toujours accepter. t'as envie d'soupirer, au lieu de ça tu plisses les lèvres tes joues se gonflant un peu d'un soupire retenu. et ba voilà, t'es venu, t'as vu, t'as été vaincu. tu fais demi tour.

Mh… Tu veux venir chez moi en attendant qu’elle revienne ? oh my. london'boy qui te propose un truc ? c'est assez étonnant pour ne pas dire stupéfiant. bon faut dire aussi que là t'aurais sans doute fait pareil, par politesse, puis bon c'est pas comme si vous ne vous connaissiez pas. comme tu l'disais plus tôt, huit heure par jour, des douches collectives, de la sueurs et des pieds en souffrance. tu relèves la tête t'arrêtant dans ta sortie. On peut prendre un verre ou … j’sais pas. il te fait un peu rire, avec son attitude si détachée, si calme et posée, avec son accent nullement voilà. le cliché du parfait canon british qui ferait mouillée plus d'une gamine. oui t'es l'gars charmant toi. je sais pas trop si je vais l'attendre... mais ouais pourquoi pas, maintenant que j'suis là. tu lances avec un sourire détendu. tu gardes ta planche sous l'bras, et tu le suis vers chez lui. tu n'y as jamais été. tu le croises des dizaines de fois chez Alix, en répétition, au bar. mais t'as jamais été chez lui, tu savais juste qu'il habitait le même immeuble que ta sublime muse.

t'attends l'ascenseur. Vous êtes toujours en froid ? la réalité même de votre relation. si relation il y a. tu hausses un sourcils devant sa question qui semble déjà avoir une réponse. nan.. tu entres dans l'ascenseur avec lui. pas que je sache. à moins qu'elle l'ait décidé entre ces deux derniers jours et que j'en ai pas eut vent. tu répliques en te questionnant un peu. mais c'est fort probable, c'est justement au beau fixe depuis une semaine, t'en profites. vous parlez à c'point de moi derrière mon dos ? tu questionnes avec un rire.

_________________
mais il savent pas eux, que tu le voudrais, tout arrêter, te perdre dans ses bras, se perdre contre ses lèvres, lui murmurer des mots qui te feraient brûler rien que d'y penser. non ils ne savent pas que le goût d'absence est abject, mais tu ne l'aimes pas, parce que tu sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 21 pseudo : tadshoot avatar + © : benjamin eidem
âge : vingt quatre ans
statut civil : en couple avec un mec de l'autre coté de la manche
job/études : danseur classique
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Dim 25 Sep - 9:16

Morgan il a cette attitude si naturel avec tout et tout le monde, c’est parfois troublant. Comme si rien ne le dérangeait vraiment. Comme s’il était partout chez lui. « je sais pas trop si je vais l'attendre... mais ouais pourquoi pas, maintenant que j'suis là. » Tu pensais pas vraiment qu’il accepterait pour être honnête. Mais cette idée te satisfait étrangement. Alors tu le suis jusqu’à l’ascenseur, tentant maladroitement de faire la conversation. « vous parlez à c'point de moi derrière mon dos ? » Tu passes la main dans tes cheveux, gêné qu’il ait pu deviner par tes paroles qu’Alix parle régulièrement de lui. Toi, tu l’écoutes souvent. Parler de sa manière d’être, de ses défauts puis de ses qualités. Tu sais aussi presque tout de ses exploits au lit et de son talent particulier à jouer de sa langue. T’es pas certain que t’es censé savoir tout ça. T’es même pas certain de vouloir le savoir. Mais Alix parle. Et toi, t’es pas de ceux qui disent non. Même si t’es pas toujours très à l’aise d’imaginer le beau brun dans certaines situations. Et puis, elle te fait rire Alix. Alors c’est pas si grave. Elle a surement vu trop de comédie américaine et profite d’avoir un ami gay pour parler de toutes ces petites choses. Et même si ces discutions ne sont pas ton truc, tu continues à l’écouter sagement, faisant même parfois quelques remarques. « … Nan … Pas tant que ça … » Tu l’observes un instant, lui et sa planche. T’es jamais monté sur un skate. Tu ferais surement un piètre skateur. Pourtant, il y a quelque chose d’attirant dans ce sport. Tu as toujours trouvé ça étrangement majestueux. Comme s’ils dansaient de leur façon. Tu esquisses un léger sourire à cette pensée tandis que l’ascenseur s’ouvre. Finalement, t’essayerais bien. De monter sur l’une de ces planches. Juste pour voir. Et puis, il ne faut pas mourir idiot. Tu gardes cette pensées de coté avant de guider ton invité jusqu’à chez toi, un étage au dessus de chez Alix et quelques portes de décalage. Puis d’un geste, tu l’invites à entrer. Ton coloc n’est pas là. Et pour une fois, son bordel n’est pas étalé dans tout l’appart. Il a eu l’intelligence de le concentrer dans sa chambre cette fois ci. « Qu’est ce que je te sers à … hm … boire ? » Certains mots sont parfois difficile à venir. Et encore, tu as déjà beaucoup amélioré ton français depuis ton arrivée. Tu te diriges dans la cuisine américaine, ouvrant le frigo. Il y a du jus, du coca, quelques bières. Il y a aussi de la vodka et de la tequila, quelque part dans la maison. La plupart de tout ça est à ton coloc, mais tu lui rachèteras rapidement ce que tu auras utilisé. « Ca fait longtemps que tu fais du skate ? » Une nouvelle fois, tu tentes de lancer la conversation. Pour le faire parler lui. C’est tellement plus simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 92 pseudo : nevada avatar + © : dylan rieder (badblood)
âge : vingt-trois pelles
statut civil : en couple avec ses potes
job/études : vendeur de rêves et de pirouettes, entre école et troupe de danse.
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Dim 25 Sep - 13:58


tu l'suis dans l'ascenseur qui d'un seul coup te parait bien étroit quand tu l'observes se foutre la main dans les cheveux la gêne se lisant sur son visage. ok... ok.. donc Alix lui parle de toi. ça devrait pas t'étonner, et en faite ça t'étonne pas mais c'est vrai que c'est étrange. et ultra flatteur alors que tu souries avec amusement à peine gêné de ce genre d'aveux. … Nan … Pas tant que ça … autant une fille te dirait ça tu le prendrais au mot, autant c'est un mec qui te parle et les mecs ça parle parfois un peu plus ton langage. tu souries un peu plus flatté. ça va j'lui dirais pas que tu m'en as parlé.. j'ai l'habitude. réplique avec un rire et déconnade comme on peut parler à un ami, avec ce petit élan d'arrogance que tes trop nombreuses conquêtes t'ont fait prendre. du moment qu'elle ne m'insulte pas trop souvent, elle peut t'en parler autant qu'elle veut... puis ça m'évite de trop avoir à écouter. t'es une vraie tête à claque, tu devrais penser au faite que c'est son pote, qu'il ne va pas du tout aimer ta manière de prendre ta relation avec Alix. mais de un, Alix connait qui tu es, et le monde entier connait qui tu es... de deux, t'es de ceux qui agissent rapidement comme avec un pote. et même si ce british tu lui parles jamais, t'as la discussion facile toi.

tu rentres après lui observant avec curiosité son appartement posant ta planche près de sa porte d'entrée. il a un chouette appartement tu te demandes comment peuvent-ils vivre dans ce genre de truc alors que toi ton appartement est certes spacieux mais vraiment pas classe. Qu’est ce que je te sers à … hm … boire ? il est là avec son accent charmant et tu te dis qu'il doit vraiment enchainer les filles lui aussi. ah non les mecs pardon. quoi t'as beau pas le connaître, c'est visible. pas par rapport à ce cliché de vous mettre, vous danseur étoile, dans la case gay. juste parce que t'as vu comment il regarde les filles et les mecs. tu le traitera pas de taré pervers, c'est juste que t'observes, tu comprends les regards. et il a cette manière de regarder les muscles des mecs exactement comme toi tu regardes les courbes féminines. alors il doit enchainer les mecs ouais, vu son accent et sa gueule... coca.. zéro si t'as, sinon du jus d'fruit ça ira. tu répliques en regardant un peu encore autour. Ca fait longtemps que tu fais du skate ? tu le suis dans la cuisine, sans trop de gêne. ta planche... ah ouais. longboard. tu réponds ayant cet automatisme à reprendre les gens. c'est pas la même chose que le skate... ma planche est plus longue et plus souple... les roues sont pas aussi dure tu fais pas de figure sur les rampes de la même manière qu'avec un skate.. tu répliques avec explications, ouais bavard... et puis t'aimes bien expliquer ça, apprendre aux gens que non c'est pas un skate... je faisais du skate avant... genre depuis mes huit ans, mais disons que ça va faire dix ans que j'ai découvert le longboard en voyage en australie et... depuis je fais que ça.. je me déplace presque qu'avec ça en ville. répond en s'accoudant à un meuble.

_________________
mais il savent pas eux, que tu le voudrais, tout arrêter, te perdre dans ses bras, se perdre contre ses lèvres, lui murmurer des mots qui te feraient brûler rien que d'y penser. non ils ne savent pas que le goût d'absence est abject, mais tu ne l'aimes pas, parce que tu sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 21 pseudo : tadshoot avatar + © : benjamin eidem
âge : vingt quatre ans
statut civil : en couple avec un mec de l'autre coté de la manche
job/études : danseur classique
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Lun 3 Oct - 4:33

Coca Zero. T’aimes bien toi aussi. C’est un peu un de tes plaisir coupable. T’as conscience que ce n’est pas très bon pour toi. Même si, techniquement, il n’y a pas de sucre. Tu sais parfaitement que l’aspartame qui le remplace n’est pas des meilleurs produits du monde. Mais, au fond, tu sais aussi que ce n’est pas la fin du monde. Dans un léger sourire, tu ouvres le frigo pour sortir deux canettes de coca zéro. Tu te retournes pour aller chercher deux verres lorsque tu poses ta question. Tu savais que Morgan n’était pas du genre silencieux. Mais tu ne pensais pas qu’il parlait aussi facilement non plus. Il a l’air parfaitement dans son élément.

Tu l’écoutes parler de son longboard. Tu savais même pas que ça existait. Tu dois avouer qu’il donne envie d’essayer. Mhm si ça veut dire se ramasser salement. « Ca donne envie d’essayer. » Tu dis simplement avant d’entendre sa remarque sur l’Australie. Ca donne envie. T’as un peu voyagé quand t’étais plus jeune. Pendant les vacances. Ta famille n’avait pas à se plaindre et vous aviez tendance à passer l’été sur les plages aux quatre coins du monde. Pourtant, tu n’as jamais été en Australie. Ca te plairait bien. Vraiment.« Et tu fais du surf aussi ? » T’as essayé le surf. Plusieurs étés. T’es pas si mal. T’arrives pas à faire des figures ou quoi que ce soit, mais t’arrives à te lever et prendre la vague. Parfois. Mais ça, c’était avant. Quand t’étais plus jeune. Quand tes parents pouvaient t’emmener en vacances. Aujourd’hui, t’as pas vraiment le temps. Pas vraiment l’argent non plus. Mais il parait qu’il y a des vagues pas mal dans le coin. Tu pourrais essayer.

Tu récupères les deux canettes tandis qu’il prend les verres. Et tu l’entraines vers le salon, te laissant aller contre le canapé après avoir posé ce que tu avais dans les mains sur la petite table. Tu observes ton invité tandis qu’il vient te rejoindre. Un peu trop peut-être. Difficile à juger vu de l’intérieur. Tu vous sers tous les deux avant de prendre ton verre pour le porter à tes lèvres. Tu continues à l’observer en silence, aimant étrangement bien le son de sa voix qui résonne dans ton appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 92 pseudo : nevada avatar + © : dylan rieder (badblood)
âge : vingt-trois pelles
statut civil : en couple avec ses potes
job/études : vendeur de rêves et de pirouettes, entre école et troupe de danse.
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Mer 5 Oct - 21:52


tu sais pas vraiment tu t'es retrouvé ici. c'est un peu le résumé même de ta vie, tu sais jamais comment t'arrives à un endroit. sans doute ta sociabilité exacerbée. cette manière de sourire, et de pourtant laisser les gens venir à toi. oui t'hésites pas à aller voir les gens, mais t'es du genre à ne pas en avoir le temps, à les voir venir. ça arrange peut-être pas ton narcissisme. mais ça par contre tu t'en vantes pas, pour toi c'est normal, cette manière de partager d'être. tu te prends pas la tête, t'es pas le mec joyeux, drôle et tout, t'es juste bien dans tes baskets et ça se voit. c'est tout. alors voilà, tu te retrouves dans cet appartement que t'as jamais vu, d'un danseur de ta troupe à qui t'as jamais parlé en tête à tête. et ça te plait, c'est nouveau, c'est pas grand chose mais voilà. Ça donne envie d’essayer. faut pas tellement t'en dire plus, ça crie l'envie et l'appelle à réflexion alors tu l'suis dans le salon les verres entre les doigts. ba écoutes j'te prête une de mes planches si tu veux et un jour on va en faire. tu réponds comme si c'était l'idée la plus banale et pourtant la plus cool. genre comme si ça te motivait plus que n'importe quoi. tu n'en joues même pas, c'est juste... comme ça. puis en plus c'est assez plaisant que quelq'un de ta troupe s'intéresse un peu à ce genre de chose. les autres danseurs sont -sans rentrer dans le cliché maudit que tu détestes- bien plus rigide sur cette activité... Et tu fais du surf aussi ? la conversation semble même pas se chercher et tu poses les verres en te mettant sur son canapé observant les alentours. ouais, je sais surfer mais... je surfe rarement, j'aime pas par ici.. tu répliques avec une légère grimace agacée. tu adores Biarritz, tu adores aller voir les compétition de surf l'été et la foule que ça mobilise. mais t'aimes pas tellement le regard qu'on les gens quand t'en fais. trop de monde sur Biarritz, trop le sport "national" t'es pas à l'aise. tu préfères surfer en solitaire ou avec un pote ou deux pas plus et sur des plages désertes, donc tu remontes plus haut souvent. quitte à avoir de moins belles vagues mais plus de liberté. Biarritz fut vraiment être accro au surf pour y aller... j'suis pas à c'point. t'en fais toi ? tu récupères ton verre buvant une gorgée. t'observes toujours son appartement. j'te pensais un peu un taré du rangement mais en faite t'es presque bordélique si on t'compare à ce que je m'étais construit dans ma tête.. tu reprends avec un rire observant deux trois choses autours. au fond il te plait bien cet appartement, toi le trop rangé ça te fait bizarre. Chez Alix c'est trop rangé, trop propre, trop... bien, tu pètes un plomb. Toi ton côté ultra rangé de ton appartement vient du seul fait du minimalisme total de la déco, du design de tout... peu de meubles, peu de déco, deux trois cadres, le genre épuré. et quand t'as tes caleçons qui trainent au sol ça donne même pas l'impression d'être un bordel monstre... mais t'étais persuadé justement que l'anglais était bien plus carré, erreur.

_________________
mais il savent pas eux, que tu le voudrais, tout arrêter, te perdre dans ses bras, se perdre contre ses lèvres, lui murmurer des mots qui te feraient brûler rien que d'y penser. non ils ne savent pas que le goût d'absence est abject, mais tu ne l'aimes pas, parce que tu sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 21 pseudo : tadshoot avatar + © : benjamin eidem
âge : vingt quatre ans
statut civil : en couple avec un mec de l'autre coté de la manche
job/études : danseur classique
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Lun 31 Oct - 5:35

« ba écoutes j'te prête une de mes planches si tu veux et un jour on va en faire. » Ca te fait étrange. Cette promesse qui résonne dans ces mots. Il faudrait déjà qu’il t’apprenne, parce que pour l’instant, t’es pas certain de très bien tenir sur un de ces longboard. Ou n’importe quelle planche à roulette à vrai dire. « Faudrait déjà que tu m’apprennes j’crois … » Tu lui souris un peu, imaginant un instant le brun t’apprendre en se tenant derrière fois, les mains sur tes hanches. Pensée étrange. Tu la chasses rapidement pour te concentrer sur une autre question.

« J’en ai déjà fait oui … En vacances. » Tu parles pas plus de toi. Et puis, t’as pas grand chose à dire sur ça faut dire. T’étais pas complètement mauvais, mais t’étais pas génial non plus. Juste au milieu. Le gamin qui se distingue pas vraiment. Si, tu pourrais raconter la fois où tu t’es pris la planche dans la tête et qu’on a du venir te secourir pour que tu ne te noies pas. D’ailleurs, t’as toujours la cicatrice. Là, cachée derrière tes cheveux courts. Tes parents avaient bien paniqué. Et tu te souviens ne pas être monté sur une planche pendant près de trois ans après ça. Ouais. Tu pourrais raconter ça. Au moins, ça te ferait quelque chose à dire. Ca t’éviterait d’avoir l’air toujours aussi silencieux. Tu hésites à en parler. Tu hésites trop. Tellement que Morgan a le temps de changer de sujet. Trop tard. « j'te pensais un peu un taré du rangement mais en faite t'es presque bordélique si on t'compare à ce que je m'étais construit dans ma tête.. » Tu lâches un petit rire nerveux. C’est pas toi le bordélique dans l’histoire. C’est ton coloc. Toi, t’es plutôt rangé. Pas maniaque, mais t’aimes bien quand tout est à sa place. « A vrai dire … C’est plutôt mon coloc le bordélique … Ma chambre c’est pas la même histoire… » Tu passes la main dans tes cheveux, hésitant un instant à lui proposer de voir ta chambre avant de te dire que ce n’est probablement pas une proposition très décente. Tu fais une petite moue « Désolé de te décevoir » Tu le dis avec humour évidemment. Tu te doutes bien que ta capacité à ranger est probablement la dernière chose qui l’intéresse. « Et heu … tu t’es construit quoi dans ta tête en fait ? » T’es curieux. De savoir comment il peut te voir. Lui qui ne te connait pas. Peut-être qu’Alix lui a un peu parlé de toi, mais c’est surement le maximum d’information qu’il a pu avoir sur toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 92 pseudo : nevada avatar + © : dylan rieder (badblood)
âge : vingt-trois pelles
statut civil : en couple avec ses potes
job/études : vendeur de rêves et de pirouettes, entre école et troupe de danse.
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Lun 31 Oct - 17:43


Faudrait déjà que tu m’apprennes j’crois … où comment en quelques mots te mettre dans sa poche. y'a deux choses que t'aimes dans ta vie, la danse et partager. t'es comme ça d'puis que t'es né. t'es pas du genre à rester enfermer, sur toi, en toi, pour toi. t'es du genre à parler, t'exprimer, quitte même à crier, t'as besoin de partager. émotions, idées, envies ou techniques. alors si t'es de ceux trop perfectionniste qui veulent l'meilleur, t'es aussi d'ceux qui ne lacheront pas juste pour apprendre un truc, à quelqu'un, n'importe quoi. pour ça sans doute que t'es pas prof. pour ça sans doute que tu préfères te forcer à t'enfermer dans un mutisme en danse. quitte à passer par moment pour arrogeant, pour le gars dans le ballet qui répète seul et va pas vers les autres. parce que quand tu commences tu t'arrêtes pas. tu traques les défauts, tu traques l'imperfection. avec Alix y'a eut des coups d'gueule, avec Alix ya eut des coups d'con. des heures de répétitions, des mouvements que tu voulais qu'elle reprennent, qu'elle fasse mieux, puis les fois où tu te trouvais médiocres. t'es de ceux qui aiment partager, pour le meilleur. alors évidement quand on t'demander ça... y'a un sourire sur l'coin de tes lèvres, là juste sous ta moustache toujours mal rasée, sur ta barbe qui pousse par endroit. quand tu veux, on s'prend un aprèm et on fait ça. c'est clair que même si ce gars tu l'connais pas, même si ce gars il est différent, trop différent de toi, sur le coup ouais t'oublies ça.

J’en ai déjà fait oui … En vacances. t'attends la suite, t'es là presque pendu à ses lèvres pour un truc qui n'vient pas. bordel le british est pas bavard c'est carrément visible. t'es là sur le canapé à l'écouter à peine parler. tu t'en aperçois sur le coup, puis t'oublie parce que bordel ouais t'en oublies des choses quand ça t'est égal. tu resautes alors sur autres choses, hyper actif des mots ? ou juste trop bavard. A vrai dire … C’est plutôt mon coloc le bordélique … Ma chambre c’est pas la même histoire… Désolé de te décevoir. c'est fou comme t'es doué, où juste parce que ça se voit sur sa tête qu'il est a mille lieux de ti, de tes actes, de tes manières et qu'il est du genre bien éduqué, du genre calme, du genre qui fait bien les choses, qui réfléchie avant de parler. y'a-t-il pire opposé ? j'suis doué. fais voir ta chambre.. tu te lèves rapidement. Et heu … tu t’es construit quoi dans ta tête en fait ? tu ricanes sans répondre passant déjà dans le salon avant qu'un sursaut de bonne conduite te fasse t'arrêter peu à peu. désolé, j'ai tendance à pas respecter l'intimité des gens, dis le si ça t'gênes que j'vois ta chambre.. tu répliques avec un sourire malin, un sourire quand même sérieux, parce que t'as conscience que les gens sont pas comme toi. que t'es pire qu'une tornade qui parfois s'incruste entre des murs qui ne comprennent rien. mais il semble pas forcément contre et il a même l'air de pas trop être gêné. alors verre à la main tu finis par trouver sa chambre, facile y'a pas trop de pièce à vrai dire. et puis quand tu passes la porte tu t'dis que ouais entre le colocataire et le british... y'a un fossé qui ressemble plus à un gouffre jusqu'au néant. t'avances dans l'espace qui respire l'organisation. c'est spacieux mais tu t'dis que si c'était pas si rangé et si bien pensé ça serait le contraire. t'observes les meubles, les objets. ton mec ? pardon t'as beau toi même te battre contre le cliché du danseur gay, faut dire que le british rentre un peu dans le lot... puis tu crois qu'Alix un jour en a plus ou moins parlé. comme quoi t'écoutes Alix oui. la question en suspens et attente d'une réponse tu continues d'explorer. t'es assez facile à cerner comme mec malgré tes silences complexe.. oui la franchise ne va pas avec le tact chez toi.

_________________
mais il savent pas eux, que tu le voudrais, tout arrêter, te perdre dans ses bras, se perdre contre ses lèvres, lui murmurer des mots qui te feraient brûler rien que d'y penser. non ils ne savent pas que le goût d'absence est abject, mais tu ne l'aimes pas, parce que tu sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 21 pseudo : tadshoot avatar + © : benjamin eidem
âge : vingt quatre ans
statut civil : en couple avec un mec de l'autre coté de la manche
job/études : danseur classique
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Lun 31 Oct - 18:16

« quand tu veux, on s'prend un aprèm et on fait ça. » Tu souris légèrement. Tu sais pas vraiment pourquoi, mais t’en as vraiment envie. Pourtant, apprendre le skate -ou le longboard, whatever- n’a jamais été quelque chose qui t’attirait particulièrement. « j'suis doué. fais voir ta chambre.. » Tu le regardes se lever, un peu étonné. Et il s’éloigne déjà pour aller chercher ta chambre. Tu bloques un instant, te contentant de lui poser une question avant de te lever aussi pour le suivre. T’es pas sur d’être très à l’aise avec l’idée de lui montrer ta chambre finalement. Surtout s’il a déjà cette manie de vouloir lire en toi. Et presque brusquement, comme s’il voyait tes pensées, il s’arrête pour te demander si ça ne t’embête pas. Tu te mords doucement la lèvre, secouant vaguement la tête pour lui signifier que non. « Ca va, tu peux y aller » T’as pas tellement réfléchis. T’es carrément en position avec ce que tu viens de ressentir. Pourtant, t’as répondu avec cette espèce de nonchalance qui te ressemble pas tellement. Mais c’est son petit sourire aussi. Tu sais pas pourquoi, t’as pas pu dire non. Alors tu le suis jusqu’à ta chambre qu’il n’a pas de mal à trouver. Tu le regardes observer et juger ton univers. Tes photos, tes bouquins, ta musique. Tout est placé au bon endroit. Et mme s’il commence à y avoir un peu de poussière à certains endroits, on voit que le ménage a été fait il n’y a pas si longtemps. « ton mec ? » Tu redresses la tête pour poser ton regard sur la photo de ton mec. Tu hoches vaguement la tête avant de préciser « Ouais … Il est encore à Londres » Tu regarde un instant la photo qui date de l’été dernier. A ce moment là, tout allait encore bien entre vous. Tu réalises d’ailleurs que ça fait près d’une semaine que vous ne vous êtes pas parlé. Et doucement, vous vous éloignez l’un de l’autre. Doucement mais surement. Il n’y a plus la même complicité qu’avant. Plus ce même sentiment de bonheur qui vient te prendre la poitrine lorsque tu penses à lui. Même si tu te refuses un peu de le réaliser. C’est tellement plus facile d’ignorer ça. « t'es assez facile à cerner comme mec malgré tes silences complexe.. » Tu hausses les sourcils, un peu surpris. Personne ne n’a jamais dit quelque chose comme ça. Tu te souviens d’un tas de gens qui se sont pleins de tes silences. Du fait qu’on savait jamais vraiment ce que tu pensais de rien. Non. Personne ne t’a jamais dit que t’étais facile à cerner. Alors forcément, t’es curieux de ce qu’il peut croire connaitre de toi. « Dis moi alors … ? » T’es pas certain que ça soit très positif ça. D’être facile à cerner. Et au fond, t’as pas tellement envie qu’il sache déjà tout sur toi. Qu’il n’y ait deja rien à découvrir. Et puis, il doit te trouver ennuyant …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
member ◊ cute little nemo

messages : 92 pseudo : nevada avatar + © : dylan rieder (badblood)
âge : vingt-trois pelles
statut civil : en couple avec ses potes
job/études : vendeur de rêves et de pirouettes, entre école et troupe de danse.
MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   Lun 31 Oct - 18:42


il t'suit jusqu'à sa chambre, normal en même temps. y'a peu de gens qui laisseraient un presque inconnu aller visiter leur chambre juste comme ça. puis bon tu te serais sentit con là tout seul dans sa chambre. t'es pas un taré, juré. pas un voyeur. juste que ça t'intéresse, parce que c'est fou comme l'intérieur des maisons peuvent en dire sur les gens. t'es persuadé de ça. Ouais … Il est encore à Londres faut dire que ça t'étonne pas, sinon tu t'doutes que son mec tu l'aurais vu venir le chercher à la danse, ou tu l'aurais croisé quand tu croisais le british avec Alix. mais en même temps ça t'étonne. tu comprends pas tellement le concept d'être en couple à distance. bon déjà être en couple, c'est un principe qui te fait faux bon. tu n'y as jamais été. c'est flippant ouais, mais c'est vrai, d'puis toujours. t'as commencé à t’intéresser aux filles à peu près au moment où t'as rencontré ta bande. alors les paris sont venu, et t'as jamais pu vraiment te poser. tu sautes d'une filles à l'autre, d'un pari à un autre, d'une distraction à la suivante. vraiment ? c'est pas genre trop dur de vivre à des centaines de km ? vous vous écrivez des lettres de six pages sur la complexité de la vie, le manque et vos sentiments ? tu parles trop Mo', puis tu dis ça en riant, en te moquant mais c'est pas méchant. enfin pas pour toi. mais c'est sur que pour beaucoup ça serait déplacé et ça pourrait laisser croire que tu l'as vite fait cataloguer. t'es comme ça, parfois, trop con. ça t'a joué des tours parfois. souvent même. tu t'es pris la tête avec des gens bien, avec des gens qui auraient pu être tes potes, mais ta légère insolence est passée pour arrogance et tu t'es vite fait détester.

... Dis moi alors … ? tu t'assois sur son bureau tes basket sur sa chaise. tu te rend même pas compte que pour ce gars qu'aime l'ordre et le propre c'est plutôt déplaisant d'agir comme ça. mais t'es comme ça, t'occupe l'espace toi, tu t'sens à l'aise au final avec ce british. et puis Alix elle l'aime bien, alors il t'intrigue. parce que oui Alix ça a beau pas être ta copine, c'est un peu la muse de tes pensées. t'es un peu l'cliché de nos semblables. pas le cliché genre... cliché méchant. pas l'archétype du danseur, gay, efféminé, qui traine qu'avec des filles et qu'est hautain. et voilà t'es partit. c'est fou, on devrait pas mettre un mec si calme et si silencieux dans la même pièce que toi. t'es déjà le parfait exemple du british. t'es là bien éduqué, avec tes sourires courtois, t'en dis pas trop... j'crois même que tu m'as jamais dis ton nom, c'est Alix qui l'a fait. anyway... t'es gay, désolé c'est vraiment pas courtois mais sincèrement je peux pas passer ce détail. sourire malin, sourire colgate, bordel t'es chiant t'es là à l'aise même avec tes paroles qu'il pourrait mal prendre. t'es calme, hyper calme, tu parles quasiment pas, t'observes tout l'monde... genre j'suis sur que t'es l'mec qui analyse énormément, qui prend tout en compte. ... t'es intelligent et respectueux , ça j'le sais parce que sinon Alix te supporterait pas. ... t'es maniaque, chez toi et dans tes gestes, genre hyper méticuleux et perfectionniste. tu reprends tout l'temps pour le moindre défaut, une main trop basse, une pointe imparfaite, tu reprends, peu importe le temps. tu devrais te la fermer parfois parce que tu ctalogues vite les gens, et tu parles trop... mais dans tes délires de bavard invétéré souvent tu captes vite les gens, sans même vraiment le savoir, sans même le concevoir. et tu lui fais son petit portrait qui s'est créé dans ta tête, en le fixant avec un sourire aux lèvres décontracté un brin amusé.

_________________
mais il savent pas eux, que tu le voudrais, tout arrêter, te perdre dans ses bras, se perdre contre ses lèvres, lui murmurer des mots qui te feraient brûler rien que d'y penser. non ils ne savent pas que le goût d'absence est abject, mais tu ne l'aimes pas, parce que tu sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: et juste en dessous c'était là. os'   

Revenir en haut Aller en bas
 
et juste en dessous c'était là. os'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: Biarritz, France :: Iraty :: habitations-
Sauter vers: